Page d'accueil > A la une
ALLOCUTION PRONONCÉE PAR LA CONSULE GÉNÉRALE YU JINSONG À LA RÉCEPTION CÉLÉBRANT LA 65e FÊTE NATIONALE
2014/09/25

Monsieur Julien RUAS, Adjoint au Maire de Marseille, représentant du Maire de Marseille, Monsieur Jean-Claude GAUDIN,

Monsieur Jean-Jacques Bonfil, Conseiller Général, représentant du Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Monsieur Jean-Noël GUERINI,

Distingués invités,

Chers compatriotes,

Mesdames et Messieurs,

 

        Bonsoir !

       C'est un grand plaisir pour moi d'être parmi vous, en cette belle saison d'automne, pour célébrer ensemble le 65e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

Il y a 65 ans, le Président Mao Zedong a proclamé solennellement au monde la fondation de la République populaire de Chine, la nation chinoise, dotée d'une civilisation cinq fois millénaire, est entrée dans une nouvelle ère de développement.

        Depuis 65 ans, le peuple chinois diligent et intelligent a travaillé d'arrache-pied sous la direction du Parti communiste chinois et obtenu des succès remarquables et remarqués, réalisant ainsi des avancées historiques sur tous les plans. L'économie chinoise est montée au 2e rang du monde, les conditions de vie de la population se sont sensiblement améliorées et la civilisation sociale a notablement progressé. Une Chine prospère, confiante, émergente, ouverte et inclusive se dresse à l'Orient.

        Depuis 65 ans, surtout depuis le lancement de la réforme et de l'ouverture sur l'extérieur, le monde a été profondément influencé par le développement de la Chine, moteur important de l'économie mondiale. De l'année 2000 à l'année 2013, avec un volume d'importation de 13 000 milliards de dollars américains, la Chine a créé une centaine de millions d'emplois directs au monde. En poursuivant la voie du développement pacifique et la stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique, la Chine travaille avec les autres pays du monde pour partager les opportunités, relever ensemble les défis et bâtir un monde harmonieux de paix durable et de prospérité commune.

        Actuellement, le peuple chinois œuvre à la réalisation des "deux objectifs centenaires" et du "rêve chinois" du grand renouveau de la nation. Nous veillerons, à travers des actions sur les plans économique, politique, culturel, social et écologique, à libérer davantage la pensée, à développer les forces productives et à accroître la vitalité de la société chinoise. Entrée dans une nouvelle phase de développement marquée par l'approfondissement de la réforme sur tous les plans et l'élargissement de l'ouverture sur l'extérieur, la Chine non seulement donnera une nouvelle impulsion à son propre développement, mais aussi apportera aux différents pays du monde un grand espace de développement et de larges opportunités de coopération.

        Mesdames et Messieurs,

        Cette année marque le cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises. La France a été le premier grand pays occidental à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle, a été aussi la première parmi les puissance occidentales à avoir instauré avec elle un partenariat global et un dialogue stratégique, ce qui s'est inscrit dans l'histoire. Les relations sino-françaises, par leur caractère global, stratégique et pionnier, donnent un exemple pour les relations entre la Chine et les pays occidentaux.

        Depuis 50 ans, la coopération entre la Chine et la France s'avère fructueuse sur tous les plans. Le volume des échanges commerciaux entre nos deux pays est 500 fois plus important qu'au lendemain de l'établissement des relations diplomatiques; les deux parties ont créé plusieurs "Premières" dans les domaines militaire, nucléaire, aéronautique, culturel, scientifique et technologique ; la mobilité de personnes avoisine deux millions de déplacement par an ; 50 000 Français apprennent le chinois, et 100 000 Chinois apprennent la langue de Molière. La coopération sino-française change ainsi discrètement la vie des deux peuples et contribuera chaque jour davantage au bien-être des deux pays.

        Le parcours des relations sino-françaises au cours des 50 années écoulées nous offre bien des enseignements précieux pour faire vivre cette amitié exceptionnelle et réussir notre pari du "gagnant-gagnant". Actuellement, le peuple chinois œuvre pour réaliser le "rêve chinois", la France, elle, entreprend activement des réformes structurelles en faveur de la croissance, de la compétitivité et de l'emploi, le Président Hollande a exprimé sa détermination à réenchanter le "rêve français". Cette convergence offre aux deux pays des opportunités historiques pour réaliser ensemble le "rêve sino-français". Lors de sa visite en France en mars dernier, le Président Xi Jinping a dégagé avec le Président Hollande le consensus stratégique important d'ouvrir une nouvelle étape d'un partenariat global stratégique sino-français étroit et solide, ce qui fera accéder nos relations à un niveau plus élevé.

        Mesdames et Messieurs,

        Le Sud de la France est le berceau de l'amitié traditionnelle et des ėchanges culturels entre la Chine et la France. De nombreux dirigeants de la vieille génération du Parti communiste chinois, tels que Zhou Enlai, Deng Xiaoping, Chen Yi, Nie Rongzhen y ont commencé leurs études en France. Alphonse Daudet, écrivain né à Nîmes, et Paul Cézanne, grand peintre né à Aix-en-Provence, Paul Valéry, poète et philosophe, né à Sète sont bien connus en Chine. Moi, née au bord du Fleuve Yantzé, fleuve-mère de la Chine, garde depuis l'enfance un amour particulier pour la civilisation française, qui est nourrie par la Loire et le Rhône.

        Depuis ma prise en fonction comme Consul Général de Chine à Marseille il y a 11 mois, l'azur de la mer, la magnificence des montagnes, la profondeur de la culture et l'enthousiasme de la population de cette région m'ont laissé une impression très agréable. Je vois la Chine et la France profiter des jumelages entre les villes dans notre circonscription consulaire pour mener une coopération intense et active en matière d'économie, de commerce, de science, d'éducation, de culture et de santé et ainsi que d'autres; j'ai mesuré aussi la forte complémentarité et la vaste potentialité de la coopération locale entre les deux pays. Ce qui m'a touchée le plus, c'est l'amitié sincère des gouvernements et de la population de la circonscription consulaire à l'égard du peuple chinois et leur vif souhait de développer les relations avec la Chine.

        Un poète provençal Frédéric Mistral disait : "Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut." L'amitié entre les peuples constitue les racines du grand arbre de l'amitié sino-française. Dans le cadre du cinquantenaire des relations sino-françaises, de nombreuses festivités ont été organisées par des Chinois et des Français dans la circonscription consulaire : soirée "Culture de Chine, Festival du Printemps" à Marseille, spectacle présenté par plus de 400 jeunes chinois à Nice, manifestation célébrant le cinquantenaire dans les Alpes-Maritimes, "Festival de l'Art chinois" à Cannes, etc. Je suis contente de voir la participation des jeunes, qui assurent le bel avenir de l'amitié sino-française.

        Depuis longtemps, les ressortissants chinois dans notre circonscription consulaire de Marseille sont attachés à leur origine et s'unissent au peuple de leur pays natal pour contribuer à la construction de leur patrie et à l'amitié sino-française. Le Consulat général de Chine à Marseille continuera à mettre l'homme au cœur de toutes les préoccupations et la diplomatie au service du peuple, à servir de tout cœur les ressortissants et les entreprises chinois d'outre-mer. J'espère que vous, en réalisant votre propre rêve, pourrez vous efforcer à la réalisation du "rêve chinois" de tous les Chinois, et du "rêve sino-français" des deux peuples.

        C'est un immense honneur pour moi d'offrir la réception à l'occasion du 65e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises. Je voudrais saisir cette occasion pour exprimer mes sincères remerciements aux gouvernements de la circonscription consulaire et aux amis de différents milieux qui ont apporté leur soutien énergique, et ma grande estime à ceux qui contribuent en silence à l'amitié sino-française depuis longtemps.

        Mesdames et Messieurs,

        Un proverbe chinois dit :"Si deux personnes agissent comme une seule, leur force peut briser le fer." Sur un nouveau point de départ, que nous travaillions main dans la main pour approfondir sans cesse les échanges et la coopération dans tous les domaines entre les deux pays et collectivités territoriales, et nous tourner vers un autre demi-siècle prometteur des relations sino-françaises.

        Mesdames et Messieurs,

        Je voudrais profiter de cette occasion pour rendre hommage à la famille de M. Hervé GOURDEL, à la population de son pays Saint-Martin-Vésubie, près de Nice, à tous les français qui ont perdu leur compatriote. Nous partageons votre émotion, votre douleur, votre détermination et nous serons toujours là, à côté de vous, pour lutter contre le terorisme.

        Pour terminer, je propose un toast

        À la prospérité de la République populaire de Chine,

        À l'avenir radieux de l'amitié et de la coopération entre la Chine et la France,

        À la santé et au bonheur de tous les invités ici présents !

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés