Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 25 janvier 2017 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2017/01/25

Q : Nous avons noté que les Ministres chinois et mongol des Affaires étrangères avaient eu hier un entretien téléphonique. Pourriez-vous nous en donner des informations?

R : Cet entretien téléphonique a été demandé par la partie mongole. La confirmation par la voie diplomatique de l'engagement de la Mongolie à ne plus autoriser aucune visite du Dalaï-Lama dans le pays est une étape importante permettant aux relations sino-mongoles de surmonter les perturbations et de connaître un développement sain. Je pense que vous avez vu les reportages sur cet entretien. Assurer, dans le respect du principe d'une seule Chine, le développement continu et stable des relations sino-mongoles correspond parfaitement aux intérêts fondamentaux des deux pays et de leurs peuples. Nous espérons et nous sommes convaincus que la partie mongole pourra en tirer des leçons, honorer ses engagements et saisir l'opportunité offerte par cet entretien téléphonique pour continuer à œuvrer à l'amélioration sur tous les plans des relations bilatérales.

Q : Le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong a pris ces derniers jours la décision de restituer les blindés singapouriens saisis. Est-ce une décision que le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong a prise en toute autonomie ou à la demande du gouvernement central ?

R : Les blindés singapouriens ont été transportés à Hong Kong sans avoir demandé l'autorisation, ce qui est en violation avec les lois de la région administrative spéciale. Le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong a traité cette affaire conformément à la loi et donné des informations détaillées là-dessus. Nous espérons que Singapour pourra coopérer avec le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong pour bien gérer la suite de l'affaire et en tirer des leçons.

Je tiens à souligner une fois encore que la question de Taiwan relève des intérêts vitaux de la Chine et que le principe d'une seule Chine est un préalable et un fondement pour l'établissement et le développement des relations entre la Chine et les autres pays. Le gouvernement chinois s'oppose depuis toujours fermement à ce qu'un pays ayant des relations diplomatiques avec la Chine ait avec la région de Taiwan des contacts officiels quelconques, y compris des échanges et coopérations militaires. Nous avons fait des représentations auprès de Singapour au sujet de l'affaire concernée et nous espérons que le gouvernement singapourien observera effectivement le principe d'une seule Chine.

Q : Nous avons noté que les concerts en Chine de deux artistes de la République de Corée, la soprano Jo Su-mi et le pianiste Paik Kun-woo, ont été récemment annulés à la dernière minute. Ils ont dit à la presse que cela était sans doute lié au déploiement du système antimissile « THAAD » en République de Corée. Quels sont vos commentaires à cet égard ? Le déploiement du système « THAAD » continuera-t-il à impacter les échanges populaires entre la Chine et la République de Corée?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous évoquiez.

Concernant le déploiement par les États-Unis du système antimissile « THAAD » en République de Corée, nous avons exprimé à plusieurs reprises nos vives préoccupations et notre ferme opposition à cet égard. Nous estimons que cela portera atteinte aux intérêts stratégiques et sécuritaires de la Chine, ainsi qu'à l'équilibre stratégique dans la région. Et nous espérons que les parties concernées pourront prendre en considération les préoccupations de la Chine et mettre fin au processus de déploiement.

Nous soutenons depuis toujours le développement des échanges populaires amicaux entre la Chine et les autres pays. L'approfondissement des échanges et de l'amitié entre les peuples est particulièrement important pour le développement des relations entre les pays. Dans le contexte actuel, nous espérons que la République de Corée pourra prendre en considération les préoccupations chinoises et créer des conditions favorables aux échanges amicaux normaux entre les populations des deux pays.

Q : L'Ambassadeur de l'UE en Chine a exprimé ces derniers jours ses inquiétudes à l'égard de la Loi sur la régulation des activités en Chine des organisations non gouvernementales étrangères (ONG), estimant que certaines ONG auraient du mal à trouver des partenaires en Chine et du coup seraient obligées de quitter le pays. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Je n'ai pas vu les informations que vous évoquiez. Concernant la Loi sur la régulation des activités en Chine des organisations non gouvernementales étrangères, j'ai noté des informations sur la récente cérémonie de remise de licence aux premiers lots de bureaux de représentation à Beijing d'ONG étrangères. Comme nous l'avons souligné à plusieurs reprises, l'adoption de cette loi est une illustration de la gouvernance de l'État en vertu de la loi. Tant que les ONG étrangères respectent les lois et règlements chinois, nous sommes prêts à leur fournir, conformément à la loi, davantage de facilités et un meilleur environnement pour leurs diverses activités en Chine.

Q : Les pourparlers sur la question syrienne à Astana se sont terminés. Quels sont vos commentaires sur ce sujet ?

R : Les pourparlers sur la question syrienne se sont tenus à Astana comme prévu. Les représentants du gouvernement syrien et de l'opposition ont participé et ont écouté les revendications des uns et des autres, ceci revêt en soi une signification positive pour le règlement politique de la question syrienne. Nous sommes persuadés que lesdits pourparlers serviront de base importante pour les négociations de paix sur la question syrienne à Genève dans la prochaine étape et y insufflera une précieuse énergie positive.

La Chine soutient le rôle des Nations Unies comme canal principal de la médiation sur la question syrienne et leurs efforts visant à préparer les négociations de paix à Genève et à favoriser la relance du processus politique syrien à la lumière de la résolution 2254 du Conseil de Sécurité. Nous appelons le gouvernement syrien et l'opposition à maintenir la dynamique du dialogue politique, à faire davantage preuve de bonne foi et de courage sur le plan politique, à participer activement aux négociations de paix sans conditions préétablies, et à dissiper les désaccords et à construire la confiance mutuelle par le dialogue et les négociations. Nous encourageons les autres mouvements de l'opposition syrienne à prendre part au processus de règlement politique et à apporter une contribution active. Nous espérons aussi que les parties concernées de la communauté internationale pourront prendre en considération la stabilité de la région et les intérêts de long terme du monde et jouer ensemble un rôle constructif en faveur du règlement politique de la question syrienne. Une fenêtre d'espoir s'ouvre pour le règlement de la crise syrienne. Nous sommes prêts à travailler avec les différentes parties pour laisser entrer le soleil.

Q : Selon des reportages d'hier, l'armée chinoise aurait déployé des missiles « DF-41 » dans la province du Heilongjiang. Selon le porte-parole du Président russe, la Russie ne considèrerait pas comme une menace le développement militaire de la Chine qui est un partenaire stratégique. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Moi aussi, j'ai vu sur Internet des informations sur ce sujet et noté la réponse positive de la partie russe. Selon les informations fournies par le Ministère de la Défense, le soi-disant déploiement militaire que vous évoquiez n'est qu'une conjecture qui circule sur la toile. La Chine est très attachée au développement à un haut niveau que connaît actuellement le partenariat global de coordination stratégique sino-russe et l'apprécie hautement. Et la confiance stratégique mutuelle entre les deux pays ne cesse de se renforcer. Nous entendons travailler ensemble avec la Russie pour continuer à approfondir et à élargir toujours davantage la coordination stratégique globale dans les différents domaines.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés