Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 16 décembre 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2016/12/16

La 2e réunion des ministres des Affaires étrangères sur la coopération Lancang-Mékong se tiendra le 23 décembre à Siem Reap, au Cambodge, sous la coprésidence du Cambodge et de la Chine. Sur l'invitation du Ministre d'État et Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge Prak Sokhonn, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi coprésidera cette réunion avec son homologue cambodgien.

Avant cette réunion, les six parties tiendront la 4e réunion de hauts fonctionnaires sur la coopération Lancang-Mékong. Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Liu Zhenmin la coprésidera avec la partie cambodgienne, en vue de préparer la réunion ministérielle. Se tiendra également la 5e réunion du groupe de travail diplomatique et une réunion conjointe des groupes de travail conjoints diplomatique et sectoriels.

Q : Pourriez-vous nous présenter les résultats obtenus dans la coopération Lancang-Mékong ? Quelles sont vos attentes de la réunion des ministres des Affaires étrangères ?

R : En mars dernier, la première réunion des dirigeants sur la coopération Lancang-Mékong s'est tenue avec succès à Sanya, à Hainan, et a donné une série de résultats importants. Grâce aux efforts conjugués de part et d'autre, les acquis ont été effectivement mis en œuvre. Parmi les 45 premiers projets, une dizaine ont été entièrement ou partiellement accomplis. Et pour les autres projets, les plans détaillés sont en cours d'élaboration en vue de la concrétisation. Ces progrès montrent que la coopération Lancang-Mékong est pragmatique, efficace et concrète et démontrent la volonté vive des différentes parties de développer cette coopération qui sera prometteuse.

Lancang-Mékong est un mécanisme de coopération sous-régional de type nouveau établi par six pays de la sous-région selon le principe des consultations, des efforts communs et du partage. C'est une plateforme importante permettant aux six pays d'approfondir l'amitié et le bon voisinage, de promouvoir la coopération pragmatique et de réaliser le développement durable. La réunion des ministres des Affaires étrangères reprendra le thème « Fleuve partagé, futur partagé » pour montrer l'esprit de solidarité, d'entraide et de coopération gagnant-gagnant. Nous espérons que cette réunion permettra d'obtenir des progrès dans deux aspects : Premièrement, consolider la base de la coopération pour assurer un développement sain, régulier et de long terme du mécanisme. Deuxièmement, approfondir la coopération pragmatique et globale axée sur la sécurité politique, le développement économique et le développement durable ainsi que les échanges humains et culturels, pour apporter davantage de bénéfices aux populations de la région.

Q : Des manifestations ont eu lieu en Équateur contre une mine de cuivre à capitaux chinois. Y a-t-il eu des blessés parmi les ressortissants chinois ? La Chine a-t-elle exprimé ses préoccupations auprès de l'Équateur ?

R: Nous suivons de très près cet incident et restons en communication avec la partie équatorienne. Le Président Rafael Correa a immédiatement condamné l'attaque et le gouvernement équatorien a pris des mesures pour maîtriser la situation. Nous le saluons.

La Chine entend travailler ensemble avec l'Équateur à prendre des mesures effectives pour créer un environnement favorable à la coopération pragmatique entre les deux pays. À ce que nous sachions, aucun blessé n'a été signalé jusqu'ici parmi les ressortissants chinois.

Q : Le Président russe Vladimir Poutine est en visite au Japon. Le Japon et la Russie ont conclu un accord sur l'exploitation économique conjointe des « quatre îles du nord ». Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : J'ai répondu hier à une question similaire. Nous suivons la visite au Japon du Président Vladimir Poutine.

La question des îles que vous évoquiez s'inscrit dans le cadre des relations bilatérales entre le Japon et la Russie. Nous espérons que les deux pays pourront la régler adéquatement par des négociations pacifiques.

Q : Avant l'entretien bilatéral, le Président Vladimir Poutine a dit qu'il n'existait pas de différend territorial entre la Russie et le Japon. Quelle est la position chinoise sur la question des « quatre îles du nord » ? Pensez-vous qu'il existe des différends territoriaux entre les deux pays ?

R : Comme je l'ai dit tout à l'heure, la question des îles concernées s'inscrit dans le cadre des relations bilatérales entre le Japon et la Russie. Nous espérons que les deux pays pourront la régler adéquatement par des négociations pacifiques.

Q : Le 15 décembre, M. Moon Jae-in, ancien chef du Parti démocrate unifié, le plus grand parti d'opposition en République de Corée, a affirmé en annonçant sa candidature à l'élection présidentielle que le déploiement du système « THAAD » était inapproprié dans le contexte politique actuel, que le déploiement devait être reporté et réexaminé par la prochaine administration par des moyens diplomatiques. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons remarqué les informations concernées. Sur le déploiement du système « THAAD », la Chine a déjà exprimé à maintes reprises ses graves préoccupations et sa claire opposition. Le déploiement par les États-Unis en République de Corée du système antimissile « THAAD » porte gravement atteinte à l'équilibre stratégique régional et aux intérêts stratégiques et sécuritaires de la Chine et des autres pays concernés dans la région, et n'est pas dans l'intérêt de la préservation de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne. Nous espérons que les pays concernés pourront prendre en compte les préoccupations légitimes de la Chine et mettre fin au processus de déploiement.

Q : Sur la rencontre entre Shinzo Abe et Vladimir Poutine, certains disaient que Shinzo Abe voulait « jouer la carte russe » dans les relations avec la Chine et pousser la Russie à adopter une politique équilibrée en Asie. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Comme vous l'avez sans doute remarqué, le Président Vladimir Poutine avait hautement apprécié les relations sino-russes lors d'une interview avant sa visite au Japon. La Chine et la Russie sont liées par le partenariat global de coordination stratégique. Ces dernières années, grâce aux efforts conjugués de part et d'autre, les relations sino-russes se sont toujours développées à un niveau élevé. Nous entendons œuvrer ensemble avec la partie russe pour continuer à approfondir sans cesse le partenariat global de coordination stratégique sino-russe.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés