Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 28 novembre 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2016/11/28

Q : Selon des médias, les neuf blindés singapouriens saisis par les douanes de Hong Kong la semaine dernière ont participé à des exercices militaires à Taiwan. La partie chinoise a-t-elle fait des représentations auprès de la partie singapourienne ?

R : La partie chinoise a fait des représentations auprès de la partie singapourienne en lui demandant de respecter strictement les lois pertinentes de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong et de coopérer avec le gouvernement de la RAS de Hong Kong pour bien gérer les affaires de suivi. Le gouvernement chinois s'oppose toujours fermement à ce que les pays ayant établi des relations diplomatiques avec la Chine mènent avec la région de Taiwan des contacts officiels sous quelque forme que ce soit, y compris des échanges et coopérations militaires. Nous demandons au gouvernement singapourien d'observer scrupuleusement et effectivement le principe d'une seule Chine.

Q : Qui représentera le gouvernement chinois aux funérailles de l'ancien dirigeant cubain Fidel Castro ?

R : La Chine exprime ses profondes condoléances pour la disparition du leader de la révolution cubaine Fidel Castro. Le Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et Président du pays Xi Jinping et le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Li Keqiang ont envoyé respectivement un message de condoléances au Premier Secrétaire du Comité central du Parti communiste cubain et Président du Conseil d'État et du Conseil des ministres de Cuba Raul Castro. S'agissant de la participation aux activités de commémoration, la préparation est en cours.

Nous sommes convaincus que sous la ferme direction du Président Raul Castro, le Parti communiste cubain, le gouvernement et le peuple cubains pourront suivre les dernières volontés du camarade Fidel Castro, puiser les forces dans la tristesse et réaliser de nouveaux succès dans le développement du socialisme. L'amitié entre les deux partis, les deux pays et les deux peuples se consolidera et se développera sans cesse.

Q : Le 24 novembre, le Bureau de l'Immigration des Philippines a arrêté des ressortissants chinois soupçonnés d'avoir travaillé illégalement pour un site web de jeux d'argent. Veuillez nous en présenter plus de détails et ce qu'a fait la partie chinoise ?

R : Le 24 novembre, le Bureau de l'Immigration des Philippines a arrêté un grand nombre de ressortissants chinois lors d'une opération contre les jeux d'argent en ligne illégaux. Après l'avoir appris, l'Ambassade de Chine aux Philippines a immédiatement envoyé des officiels sur le terrain dans la nuit et demandé à la partie philippine de bien installer les Chinois détenus, d'accélérer la vérification de leur statut, de libérer rapidement ceux qui sont dotés d'un statut régulier, de garantir effectivement la sécurité des personnes impliquées, de leur assurer un traitement humanitaire et de gérer rapidement cette affaire dans un esprit de justice en vertu de la loi. Jusqu'ici, des Chinois détenus ont été libérés et les autres attendent encore la vérification.

Les autorités chinoises demandent depuis toujours aux ressortissants chinois à l'étranger de respecter les lois et règlements des pays d'accueil, d'y séjourner et travailler conformément à la loi et de ne pas participer ou se faire recruter dans des activités susceptibles de compromettre leurs droits et intérêts telles que les jeux d'argent. Nous sommes préoccupés par la détention d'un grand nombre de ressortissants chinois par la partie philippine. Nous continuerons à suivre cette affaire de très près, resterons en contact avec la partie philippine et l'exhorterons à gérer rapidement et adéquatement cette affaire.

Q : Selon des médias japonais, le Ministère japonais de la Défense a mis en place récemment un groupe pour étudier les moyens de renforcer son système de défense antimissile, y compris l'introduction du système THAAD et d'autres nouveaux équipements militaires des États-Unis. Et un plan de défense antimissile sera établi d'ici l'été 2017. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons suivi avec attention les informations sur ce sujet. La position de la Chine sur le déploiement du système THAAD est très claire et demeure inchangée. Pour des raisons historiques, ce que fait le Japon dans les domaines militaire et sécuritaire est très suivi par ses pays voisins et la communauté internationale. Nous espérons que la partie japonaise pourra agir avec prudence et jouer un rôle constructif dans la promotion de la paix et de la stabilité dans la région, mais non aller dans le sens inverse.

Actuellement, la situation dans la péninsule coréenne est complexe et sensible. Les parties concernées doivent avoir à cœur l'intérêt général de la paix et de la stabilité de la région et travailler à résoudre les problèmes par des moyens politiques et diplomatiques, mais non en prendre prétexte pour nuire à la sécurité des autres pays et à la stabilité dans la région.

Q : Selon des sources d'information, le nombre des ressortissants de la RPDC qui travaillent en Chine dans des usines et restaurants a diminué. Pourriez-vous le confirmer ? Les autorités chinoises ont-elles durci la politique à l'égard des ressortissants de la RPDC sur le marché du travail en Chine ?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez dit. Les départements compétents de la Chine gèrent les choses en vertu des lois et règlements.

Q : Première question, quel dirigeant chinois participera aux funérailles de Fidel Castro ? Deuxième question, face à la récente dévalorisation du renminbi, la partie chinoise adoptera-t-elle des politiques plus agissantes pour réduire les investissements directs massifs et les opérations de fusion-acquisition à l'étranger ?

R : Sur la première question, comme je viens de le dire, la préparation est en cours pour la participation de la partie chinoise aux activités de commémoration. Nous allons publier des informations à ce sujet en temps opportun.

Sur la deuxième question, des responsables de la Commission nationale du Développement et de la Réforme, du Ministère du Commerce, de la Banque populaire de Chine et de l'Administration nationale des Changes ont répondu aujourd'hui aux questions des journalistes sur l'investissement de la Chine à l'étranger. Veuillez vous renseigner là-dessus.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés