Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 21 novembre 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2016/11/21

Premièrement, sur l'invitation du gouvernement de la République fédérale d'Allemagne, la Vice-Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Liu Yandong se rendra en Allemagne du 23 au 26 novembre pour participer au 7e Sommet de Hambourg du Forum sino-européen et assister à des événements d'échanges culturels entre les deux pays.

Durant cette visite, la Vice-Premier Ministre Liu Yandong prononcera une allocution au déjeuner de clôture du Sommet de Hambourg du Forum sino-européen et rencontrera des dirigeants européens et allemands présents à la réunion. Elle assistera, ensemble avec des dirigeants allemands, à la cérémonie de clôture de l'année d'échanges entre les jeunes chinois et allemands et au Forum sino-allemand sur l'enseignement supérieur et l'innovation technico-scientifique, afin de promouvoir la coopération bilatérale dans les domaines de l'éducation, des sciences et technologies et du football.

Ces dernières années, les relations sino-allemandes affichent une bonne dynamique de développement, caractérisée notamment par le succès du 4e tour de consultations intergouvernementales sino-allemandes tenu en juin dernier, l'approfondissement continu de la confiance politique mutuelle, des progrès encourageants enregistrés dans la coopération pragmatique dans tous les domaines, et l'enrichissement du partenariat stratégique global sino-allemand. La participation de la Vice-Premier Ministre Liu Yandong au 7e Sommet de Hambourg du Forum sino-européen et aux événements d'échanges culturels en Allemagne s'inscrira dans le cadre des échanges de haut niveau intenses entre les deux pays, et contribuera au maintien à un niveau élevé du développement régulier des relations bilatérales, et à la promotion générale de la coopération et des échanges sino-allemands dans les domaines humains et culturels tels que l'éducation, les sciences et technologies, le football et les jeunes.

Deuxièmement, sur l'invitation du gouvernement chinois, le prochain Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres effectuera une visite en Chine les 28 et 29 novembre.

La Chine attache une grande importance à cette visite de M. Antonio Guterres, futur Secrétaire général de l'ONU. Les dirigeants chinois et le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi auront respectivement des entretiens et entrevues avec lui. Les deux parties sont en contact sur les dispositions concrètes.

La Chine espère que la visite de M. Antonio Guterres sera placée sous le signe du renforcement de la confiance mutuelle, de la consolidation du consensus et de l'ouverture de nouvelles perspectives de coopération. La partie chinoise et M. Guterres auront des échanges de vues sur la situation internationale actuelle, l'orientation du développement de l'ONU, la coopération entre la Chine et l'ONU, ainsi que les questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Q : Selon des informations, le 20 novembre, les groupes armés de Kokang, de Ta'ang, de Rakhine et de Kachin ont échangé des coups de feu avec les forces gouvernementales du Myanmar à Monekoe. Certaines balles perdues sont tombées à l'intérieur de la frontière chinoise. Ont-elles fait des victimes chinoises ? Quelles sont les mesures prises par la Chine ? Quel est votre commentaire sur la situation actuelle au Myanmar ?

R : Le 20 novembre, certains groupes ethniques armés et les forces gouvernementales du Myanmar ont échangé des tirs dans certaines régions du nord du Myanmar proches de la frontière avec la Chine. Des balles perdues provenant des régions en conflits sont tombées sur le territoire chinois, blessant un frontalier chinois au bras. La Chine a fait des représentations auprès du Myanmar et pris des mesures pour renforcer le contrôle des frontières et protéger les vies et les biens dans les zones frontalières. L'ambassade de Chine au Myanmar a appelé les citoyens chinois au Myanmar à la vigilance et à éviter de se rendre dans les zones en conflit.

La Chine continue à suivre de près l'évolution de la situation et reste en contact avec le Myanmar. Nous espérons vivement que les deux parties au confit pourront faire preuve de retenue et cesser immédiatement les opérations militaires concernés pour éviter l'escalade de la tension, et prendre des mesures effectives et efficaces pour rétablir la tranquillité dans les régions frontalières et éviter toute atteinte à la souveraineté de la Chine ou à la sécurité des vies et des biens des zones frontalières.

Q : Selon des informations, l'Australie octroierait des visas de « voyageur fréquent » à entrées multiples valides pour 10 ans aux citoyens chinois. Pourriez-vous le confirmer ?

R : Récemment, le Gouverneur Général du Commonwealth d'Australie a signé le décret de l'amendement de la loi 1994 sur l'immigration. Conformément à la loi amendée, l'Australie va octroyer des visas de « voyageur fréquent » à entrées multiples valides pour 10 ans aux citoyens chinois. Ce sera la première fois que l'Australie délivre des visas à entrées multiples valides pour 10 ans aux citoyens étrangers.

La Chine apprécie et salue cette mesure de facilitation que prendra l'Australie concernant l'octroi de visas aux Chinois. La Chine et l'Australie, situées toutes les deux en Asie-Pacifique, sont des partenaires importants l'une pour l'autre. La Chine souhaite travailler de concert avec l'Australie pour faciliter davantage les échanges humains entre les deux pays.

Q : Selon certaines sources, ce dernier temps, avec l'« ordre de restriction sur la République de Corée » qui devient de plus en plus sévère, le gouvernement chinois a interdit aux chaînes de télévision de diffuser les publicités interprétées par des stars de la République de Corée. Pourriez-vous le confirmer ? Quel est votre commentaire là-dessus ? Est-ce que cette mesure est liée au THAAD ?

R : Tout d'abord, je n'ai pas entendu parler du soi-disant « ordre de restriction sur la République de Corée ». Ensuite, la Chine est toujours favorable aux échanges humains et culturels avec la République de Corée. Mais vous pouvez comprendre, j'en suis sûr, que les échanges humains et culturels entre deux pays ont besoin d'une adhésion populaire. Et enfin, la Chine s'oppose fermement au déploiement du système THAAD par les États-Unis en République de Corée. Cette position est connue de tous. Le peuple chinois a exprimé son mécontentement sur ce projet, et les parties concernées, à mon avis, devraient déjà le remarquer.

Q : Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a récemment affirmé que la Turquie envisagerait d'adhérer à l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS). Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : La Turquie est un pays important en Eurasie et un interlocuteur de l'OCS. Depuis longtemps, elle reste en étroites concertations et coopération avec les différentes parties de l'OCS sur les affaires régionales, ce qui est hautement apprécié par la Chine.

Nous avons noté ces informations de la presse et accordons une grande importance à la volonté de la partie turque d'approfondir sa coopération avec l'OCS. Nous sommes prêts à étudier sérieusement cette possibilité avec les autres membres de l'OCS sur la base du consensus et conformément aux dispositions des instruments juridiques de l'OCS.

Q : Pourriez-vous nous donner plus d'informations sur la rencontre du Président Xi Jinping avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe à Lima, au Pérou ?

R : En marge de la 24e réunion informelle des dirigeants de l'APEC, à la demande de la partie japonaise, le Président Xi Jinping a eu une brève conversation avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe. Le Président Xi Jinping a affirmé la position de principe de la Chine sur le développement des relations sino-japonaises.

Q : Ces derniers jours, l'agence Xinhua a publié successivement des informations sur la rencontre entre le Président Xi Jinping et les dirigeants des pays concernés en marge de la réunion de l'APEC, sans évoquer l'entrevue entre le Président Xi Jinping et le Premier Ministre Shinzo Abe. Par ailleurs, selon des medias de Taiwan, le Président Xi Jinping a aussi rencontré M. Song Chuyu, pourtant aucune information officielle n'a été rendue publique par la partie chinoise. Quelle est la différence entre ces trois types de rencontres ?

R : Comme je viens de le dire, le Président Xi Jinping a eu une brève conversation avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe en marge de la réunion de l'APEC.

Concernant la rencontre du Président Xi Jinping avec M. Song Chuyu en marge de la réunion de l'APEC, le Bureau du Conseil des Affaires d'État pour les Affaires de Taiwan a déjà donné des informations et je n'ai plus rien à ajouter.

Q : Dernièrement, en raison de la dégradation de la situation dans le Nord du Myanmar, beaucoup de réfugiés ont afflué à la frontière entre la Chine et le Myanmar. Cela fait-il supporter des pressions à la partie chinoise ? Comment la Chine va-t-elle faire face à l'augmentation continue du nombre de réfugiés ?

R : Le 20 novembre, certains groupes ethniques armés et les forces gouvernementales du Myanmar ont échangé des coups de feu dans des régions du nord du Myanmar, proches de la frontière avec la Chine, ce qui a fait que des frontaliers du Myanmar, pour fuir à la guerre, sont entrés sur le territoire chinois. Selon nos informations, pour des raisons humanitaires, le gouvernement local chinois les a hébergés temporairement et a envoyé les blessés à l'hôpital chinois pour les soigner. Comme je l'ai dit tout à l'heure, nous continuerons à suivre de près l'évolution de la situation et resterons en contact avec le Myanmar. Nous espérons vivement que les deux parties au confit pourront faire preuve de retenue et cesser immédiatement les opérations militaires concernés pour éviter l'escalade de la tension, et prendre des mesures effectives et efficaces pour rétablir la tranquillité dans les régions frontalières et notamment éviter toute atteinte à la souveraineté de la Chine et à la sécurité des vies et des biens dans les zones frontalières.

Q : Le Président Xi Jinping a rencontré le Président russe Vladimir Poutine en marge de la réunion de l'APEC. Pourriez-vous nous donner des informations en la matière ?

R : Le 19 novembre, heure locale, le Président Xi Jinping a rencontré le Président russe Vladimir Poutine à Lima. Comme le Président Xi Jinping l'a souligné, cette année, en célébrant le 15e anniversaire de la signature du Traité de bon voisinage, d'amitié et de coopération sino-russe et le 20e anniversaire de l'établissement du partenariat de coopération stratégique sino-russe, la Chine et la Russie ont renforcé leur coordination stratégique tous azimuts, ce qui a non seulement favorisé le développement et la prospérité partagés des deux pays, mais aussi renforcé la force de la paix et de la justice dans le monde. La Chine entend travailler ensemble avec la Russie pour maintenir, pendant l'année à venir, l'élan des échanges de haut niveau fréquents, accroître le soutien mutuel, consolider la confiance politique et stratégique mutuelle, favoriser la synergie des stratégies de développement des deux pays, bien organiser l'année d'échanges entre les medias et d'autres grands événements d'échanges socio-culturels, renforcer la concertation et la coordination dans les affaires internationales, et contribuer à la paix et à la stabilité dans le monde.

Le Président Xi Jinping et le Président Vladimir Poutine ont eu aussi des échanges de vues approfondis sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun et convenu de préserver la paix et la sécurité dans le voisinage commun des deux pays comme en Asie du Nord-Est et en Asie centrale.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés