Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 20 octobre 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/10/20

Q : Le Président philippin Rodrigo Duterte est en visite d'État en Chine et s'est entretenu ce matin avec le Président Xi Jinping. Comment voyez-vous la visite du Président Rodrigo Duterte ?

R : Le Président philippin Rodrigo Duterte est actuellement en visite d'État en Chine. Ce matin, le Président Xi Jinping a tenu une cérémonie de bienvenue solennelle en son honneur et s'est entretenu avec lui. Dans une atmosphère cordiale, amicale et sincère, les deux Chefs d'État ont échangé leurs vues sur les questions d'intérêt commun comme l'amélioration et le développement des relations sino-philippines et l'approfondissement de la coopération pragmatique dans divers domaines, et sont parvenus à des consensus importants. Les deux parties sont convenues de travailler, en gardant à l'esprit les intérêts fondamentaux et communs des deux pays et en répondant aux aspirations des deux peuples, à l'amélioration sur tous les plans et à un plus grand développement des relations sino-philippines au bénéfice des deux peuples.

Durant l'entretien, le Président Xi Jinping a souligné que la Chine et les Philippines bénéficiaient des conditions fondamentales pour perpétuer leur amitié et n'avaient aucune raison pour entrer en confrontation ou hostilités. Il faut faire tout ce qui est bénéfique au bon voisinage et à l'amitié entre la Chine et les Philippines, sans ménager aucun effort, a dit le Président Xi Jinping. Il a avancé une proposition en quatre points sur le développement futur des relations sino-philippines : Premièrement, renforcer la confiance politique mutuelle et saisir l'occasion de la visite du Président philippin pour lancer une dynamique des échanges et de la coopération sur tous les plans entre les gouvernements, les partis politiques, les parlements et les collectivités locales des deux pays. Deuxièmement, développer la coopération pragmatique et mettre en synergie les stratégies de développement des deux pays. La Chine entend renforcer la coopération avec les Philippines dans le cadre de l'initiative « Ceinture et Route » et explorer ensemble les moyens de réaliser le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant. La Chine entend participer activement à la construction des infrastructures aux Philippines concernant les chemins de fer, le transport urbain sur rail, les routes et les ports au grand bénéfice des populations philippines. Les deux pays doivent intensifier leur coopération en matière d'application de la loi et de défense. La Chine soutient les efforts déployés par le nouveau gouvernement philippin pour lutter contre la drogue, le terrorisme et les criminalités et est prête à coopérer là-dessus avec la partie philippine. Les deux pays doivent élargir leur coopération économique, commerciale et en matière d'investissement. La Chine entend encourager ses entreprises à investir davantage aux Philippines et accompagner les Philippines dans un développement économique de meilleure qualité et plus rapide. Les deux pays ont à approfondir la coopération dans l'agriculture et la réduction de la pauvreté. La Chine entend aider les Philippines à augmenter leurs capacités de production agricole et de développement rural et soutenir la coopération entre les entreprises chinoises et philippines du secteur de la pêche. Troisièmement, promouvoir les échanges populaires. La Chine encouragera activement les Chinois à faire du tourisme aux Philippines et travaillera à l'intensification des échanges bilatéraux dans les domaines de l'éducation, de l'information, de la culture et des médias et à la promotion de la coopération décentralisée. Quatrièmement, renforcer la collaboration dans les affaires régionales et multilatérales. La Chine entend accroître la coordination avec les Philippines dans les enceintes multilatérales comme l'ONU et l'APEC pour préserver les intérêts des pays en développement et est prête à travailler avec les Philippines pour faire progresser les relations Chine-ASEAN et la coopération en Asie de l'Est.

Le Président Rodrigo Duterte a souligné que la Chine est un grand pays et que l'amitié entre les Philippines et la Chine est immuable. Indiquant que la coopération bilatérale possède une large marge de progression, il a affirmé l'engagement des Philippines à développer activement les relations et à renforcer la coopération avec la Chine, ce qui sera, selon lui, bénéfique aux peuples des deux pays. Il a remercié, au nom des Philippines, la Chine de son soutien agissant au développement économique et social des Philippines, et s'est dit favorable à l'intensification des échanges bilatéraux à tous les niveaux et à la promotion énergique de la coopération bilatérale en ce qui concerne l'économie, le commerce, l'investissement, l'agriculture, la science, les technologies, le secteur manufacturier, les infrastructures, la réduction et la prévention des catastrophes naturelles, le tourisme, l'aéronautique, les médias, la lutte contre la drogue, la lutte contre le terrorisme, la police maritime et les échanges culturels et humains. Il a affirmé la volonté des Philippines de travailler à un plus grand développement des relations Chine-ASEAN et d'accroître la coordination avec la Chine dans les affaires internationales et régionales.

À l'issue de leur entretien, les deux Chefs d'État ont assisté ensemble à la signature de 13 documents de coopération bilatéraux dans les domaines tels que l'économie, le commerce, l'investissement, la capacité de production industrielle, l'agriculture, l'information, le contrôle de qualité, le tourisme, la lutte contre la drogue, la finance, la police maritime et les infrastructures.

L'entretien entre les deux Chefs d'État a été très riche et fructueux. Comme l'a souligné le Président Rodrigo Duterte, l'entretien d'aujourd'hui est historique et a permis d'améliorer et de développer sur tous les plans les relations bilatérales, et cette visite apportera sans aucun doute des bénéfices aux peuples des deux pays. Nous avons toutes les raisons d'espérer que cette visite d'État sera couronnée d'un plein succès, et nous en sommes convaincus.

Q : Selon des sources du United States Strategic Command (STRATCOM), ce matin, le lancement de missile par la RPDC a échoué. Cet acte a été considéré comme une provocation à l'encontre des résolutions pertinentes adoptées par le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

R : J'ai noté les informations concernées. Au sujet du lancement de missiles balistiques par la RPDC, les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité comportent des dispositions claires. Dans le contexte actuel, les parties concernées sont appelées à faire preuve de retenue et à s'abstenir d'actes provocateurs et susceptibles d'attiser les tensions dans la région.

Q : Selon des sources d'information, le Ministre slovaque des Affaires étrangères Miroslav Lajcak a indiqué hier, à l'issue d'une rencontre avec l'Ambassadeur de Chine en Slovaquie Lin Lin, que la récente entrevue entre le Président slovaque Andrej Kiska et le 14e Dalaï Lama avait porté préjudice aux relations bilatérales. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La rencontre du Président slovaque Andrej Kiska avec le 14e Dalaï Lama du 16 octobre a porté gravement atteinte à la base politique du développement sain des relations sino-slovaques.

La Chine a noté que le Ministre Miroslav Lajcak avait affirmé à la partie chinoise que le gouvernement slovaque s'en tenait à la politique d'une seule Chine et considérait le Tibet comme une partie intégrante de la Chine. Nous espérons que la partie slovaque honorera scrupuleusement ses engagements, respectera les intérêts vitaux et les préoccupations majeures de la Chine et prendra des mesures effectives pour éliminer les effets négatifs, de sorte que les relations sino-slovaques soient remises rapidement sur la voie d'un développement sain et régulier.

Q : Récemment, au cours des discussions sur le thème « les mesures pour éliminer le terrorisme international » de la 6e Commission de la 71e session de l'Assemblée générale, l'Ambassadeur Wu Haitao, Représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies, a fait savoir que la Chine organisera le 21 octobre à Beijing le 2e Symposium sur la lutte contre le cyberterrorisme dans le cadre du « Forum mondial contre le terrorisme ». Pourriez-vous nous donner plus d'informations sur ce symposium ?

R : En 2014, la Chine a organisé avec succès le premier Symposium sur la lutte contre le cyberterrorisme dans le cadre du Forum mondial contre le terrorisme. Le Ministère chinois des Affaires étrangères organisera, le 21 octobre, à Beijing le 2e Symposium sur la lutte contre le cyberterrorisme. Seront invités à cette occasion des officiels, des experts et universitaires et des représentants d'entreprises d'Internet des membres du Forum mondial contre le terrorisme, et des pays et organisations internationales concernés.

À l'heure actuelle, la situation de la lutte internationale contre le terrorisme s'avère complexe et grave. Le combat contre le cyberterrorisme est une urgence dans la coopération internationale antiterroriste à l'étape actuelle. La Chine participe activement aux actions mondiales contre le terrorisme et espère que ce symposium contribuera à consolider les consensus, à promouvoir la coopération internationale contre le cyberterrorisme et à préserver la sécurité et la stabilité dans le cyberespace et dans le monde.

Q : Le Président Xi Jinping et le Président Rodrigo Duterte ont-ils évoqué la question de la Mer de Chine méridionale lors de leur entretien ? Pourriez-vous nous présenter les éléments concrets de leurs discussions et les consensus trouvés ?

R : Lors de leur entretien d'aujourd'hui, le Président Xi Jinping et le Président Rodrigo Duterte ont procédé à un échange de vues amical, franc et approfondi sur le règlement adéquat des divergences et l'amélioration et le développement des relations sino-philippines. Le Président Xi Jinping a souligné l'importance pour les deux pays de s'attacher au règlement adéquat des divergences. La Chine et les Philippines ont su, a-t-il dit, dans la plupart du temps depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques, bien gérer, par le biais du dialogue et des consultations bilatéraux, leurs divergences quant à la question de la Mer de Chine méridionale, et cela représente une sagesse politique à faire valoir, une bonne pratique à poursuivre et surtout une base consensuelle essentielle pour assurer le développement sain et régulier des relations bilatérales. Selon le Président Xi Jinping, tant qu'ils s'attachent aux dialogue et consultations amicaux, les deux pays peuvent échanger de manière franche sur tous les dossiers, gérer adéquatement leurs divergences, engager des discussions sur la coopération tout en mettant de côté les questions difficiles à résoudre pour le moment.

Q : La question de la pêche au large de l'île Huangyan Dao a-t-elle été abordée ?

R : Les deux parties ont mené des discussions sur le développement de la coopération halieutique en Mer de Chine méridionale, y compris la coopération en matière d'industrie de pêche. Compte tenu de l'amitié traditionnelle sino-philippine, la Chine est prête à mettre en place des arrangements appropriés en la matière.

Q : Première question, concernant la mise en garde à vue des employés de Crown Resorts, pourriez-vous nous donner les dernières informations sur les trois Australiens ? Deuxième question, lors du dernier débat présidentiel, Hillary Clinton a accusé la Chine du dumping d'aluminium aux États-Unis et critiqué Donald Trump d'avoir construit des hôtels avec l'acier chinois. Comment y réagissez-vous ?

R : S'agissant de votre première question, je n'ai pas d'informations supplémentaires à fournir.

Quant à votre deuxième question, nous avons noté le débat télévisé de ce matin entre les candidats à la présidence américaine. Nous nous abstenons de commentaire quant aux propos concernés tenus durant la campagne électorale par les candidats à la présidence américaine.

Q : En ce qui concerne la coopération agricole, quels sont les consensus dégagés par les dirigeants chinois et philippin lors de la visite en Chine du Président Rodrigo Duterte ? La Chine lèvera-t-elle les restrictions sur l'importation de bananes en provenance des Philippines ? Et la Chine retirera-t-elle les conseils aux voyageurs à l'endroit des citoyens chinois envisageant de voyager aux Philippines ?

R : Les dirigeants des deux pays sont convenus d'approfondir la coopération dans les domaines de l'agriculture et de la réduction de la pauvreté. La Chine entend accompagner les Philippines à augmenter les capacités de production agricole et de développement rural. Les deux parties ont signé des accords portant sur la coopération agricole. La Chine rétablira en faveur de 21 entreprises philippines l'autorisation d'exportation de fruits vers la Chine et approuvera en faveur de 7 entreprises philippines l'autorisation d'exportation de mangues vers la Chine.

La Chine prendra des mesures énergiques et efficaces pour encourager les touristes chinois à voyager aux Philippines et favoriser les échanges humains et populaires entre les deux pays.

Q : La Chine et les Philippines ont conclu beaucoup d'accords de coopération. Quel est le montant total de ces accords ?

R : Aujourd'hui, les dirigeants chinois et philippin sont parvenus à un grand nombre de consensus sur l'amélioration globale et le renforcement de la coopération sino-philippine dans divers domaines. Les deux parties entendent travailler énergiquement pour promouvoir la coopération dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'investissement, de l'agriculture, de la science et des technologies, du secteur manufacturier, des infrastructures, du tourisme, de l'aéronautique, des médias, de la lutte contre la drogue, de la lutte contre le terrorisme, de la police maritime et des échanges culturels et humains. Les deux Chefs d'État ont assisté ensemble à la signature de 13 documents de coopération bilatéraux. Le gouvernement philippin est actuellement engagé pour améliorer le bien-être social et développer l'économie, et a besoin d'accroître les investissements et les efforts dans la construction des infrastructures. La Chine entend prendre une part active à la construction des infrastructures aux Philippines et est prête à leur fournir des soutiens financiers et d'investissement à travers différents canaux. Quant au montant total des accords signés, je n'en dispose pas d'informations.

Q : Aujourd'hui, la ville de Milan en Italie a décerné le titre de « citoyen d'honneur » au Dalaï Lama. Quel est votre commentaire à ce sujet ? Ce geste compromettra-t-il les relations sino-italiennes ?

R : La Chine exprime son vif mécontentement et sa ferme opposition à l'égard du décernement par le conseil municipal de Milan du titre de « citoyen d'honneur » au 14e Dalaï Lama. Nous nous opposons fermement à ce que le Dalaï Lama se livre aux activités séparatistes anti-chinoises dans quelque pays que ce soit et à quelque titre que ce soit. Et nous nous opposons fermement à tout contact sous une forme quelconque entre des officiels d'un pays quelconque et le Dalaï Lama. La position chinoise est claire et constante.

Nous engageons le pays concerné à respecter effectivement les intérêts vitaux et les préoccupations majeures de la Chine, à prendre des mesures efficaces pour éliminer les effets négatifs de cet acte erroné et à entreprendre des actions concrètes en faveur du raffermissement de la confiance mutuelle et du maintien du développement régulier des relations bilatérales.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés