Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 18 octobre tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/10/18

Q : Le Premier Ministre iraquien Haïder al-Abadi a annoncé, dans son allocution télévisée du 17 octobre, le début de l'opération pour reprendre Mossoul, la deuxième plus grande ville de l'Iraq. Selon des sources d'information, Moussoul est le dernier grand bastion de l'EI en Iraq et les combats pourraient être longs. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La Chine soutient les efforts déployés par le gouvernement iraquien pour préserver la stabilité nationale et combattre le terrorisme et espère que la sécurité et la stabilité s'installent au plus tôt en Iraq.

Q : Quels ont été les contacts entre la Chine et l'Australie sur la détention de ressortissants australiens soupçonnés de jeu d'argent ?

R : J'ai déjà répondu à cette question hier. La partie chinoise a déjà notifié cette affaire au Consulat général d'Australie à Shanghai. Les agents consulaires australiens peuvent avoir des visites consulaires auprès des personnes concernées et leur fournir des assistances nécessaires. Et la Chine est prête à accorder des aides et facilités nécessaires aux agents consulaires australiens pour l'exercice de leurs fonctions.

Q : Les suspects étrangers feront-ils l'objet de poursuites ou d'expulsion ?

R : L'enquête est encore en cours. À propos du suivi de l'affaire, veuillez vous renseigner auprès de la police.

Q : Le Président philippin Rodrigo Duterte arrivera bientôt à Beijing. Pourriez-vous nous présenter son programme en Chine ?

R : Le Président Duterte arrivera ce soir à Beijing pour une visite d'État en Chine. Durant son séjour, il aura un entretien avec le Président Xi Jinping au cours duquel les deux Chefs d'État auront des échanges approfondis sur l'amélioration et le développement des relations bilatérales, l'approfondissement de la coopération pragmatique dans tous les domaines et les questions internationales et régionales d'intérêt commun. Le Président Duterte rencontrera également le Premier Ministre Li Keqiang et le Président du Comité permanent de l'APN Zhang Dejiang. Les deux parties sont en étroite communication sur le programme et les résultats de la visite.

Les parties chinoise et philippine accordent toutes une haute importance à cette visite. Durant cette visite, les deux parties auront des échanges de vues sur le renforcement de la construction des infrastructures, la promotion de la coopération dans différents domaines comme l'économie, le commerce et les échanges humains et dégageront de larges consensus. Nous espérons qu'à travers cette visite, les relations sino-philippines reviendront sur la voie du développement sain et régulier. Cela correspond aux intérêts des deux peuples et favorisera la paix et le développement dans la région.

Après son entretien avec le Ministre des Affaires étrangères néo-zélandais ce midi, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a affirmé aux médias que la Chine et les Philippines sont pays voisins dont les côtes se font face et que les deux peuples ont des échanges amicaux très anciens. Selon lui, le Président Duterte, après son entrée en fonction, a fait le choix de rétablir l'amitié avec la Chine et exprimé sa volonté de reprendre la voie du dialogue et de la coopération. Cela illustre l'aspiration du peuple philippin, correspond aux intérêts nationaux des Philippines et se conforme à la tendance du développement de l'histoire. Le Président Duterte arrivera bientôt de l'autre côté de la mer pour une visite historique qui sera un nouveau point de départ des relations sino-philippines. La Chine accorde une haute importance à cette visite. Nous sommes prêts à ouvrir nos bras d'amitié et à tendre nos mains de coopération au peuple philippin. Nous sommes convaincus que la visite du Président Duterte sera couronnée de succès.

Q : Récemment, la RPDC a lancé un autre missile balistique. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a publié un communiqué de presse pour condamner ce lancement. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Par ailleurs, selon des sources d'information, la Chine a demandé l'annulation d'une activité d'échanges entre les agents d'application des lois maritimes de la Chine et de la République de Corée. Veuillez nous confirmer l'information et expliquer la cause de l'annulation.

R : Sur votre première question, j'ai noté les informations concernées. Le Conseil de Sécurité a stipulé des dispositions explicites dans ses résolutions sur le lancement de missiles balistiques par la RPDC. Et il a déjà réagi au lancement récent de missile par ce pays. Dans le contexte actuel, nous espérons que les différentes parties pourront faire preuve de retenue, s'abstenir de provocations et d'actes susceptibles d'exacerber la tension dans la région.

Concernant votre deuxième question, récemment des litiges sur la pêche ont eu lieu entre la Chine et la République de Corée. Actuellement, les deux parties se concentrent sur les échanges et les négociations pour y trouver une solution. Elles organiseront en temps opportun des activités d'échanges permettant aux agents d'application des lois maritimes chinois et coréens de monter dans les bateaux de l'autre partie. Le renforcement de la coopération et des échanges sur le plan du maintien de l'ordre dans les opérations de pêche en mer par les deux parties contribuera à traiter les problèmes surgis dans la coopération en matière de pêche entre les deux pays et à maintenir un ordre de pêche normal dans les eaux concernées.

Q : Aujourd'hui, des parlementaires japonais ont visité le Sanctuaire Yasukuni. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Sur la question du Sanctuaire Yasukuni, la position de la Chine est claire et constante. Nous espérons que les hommes politiques japonais pourront avoir une juste conception de l'histoire et agiront davantage en faveur de la réconciliation et du renforcement de la confiance mutuelle avec les pays voisins asiatiques.

Q : Durant la visite du Président Duterte, est-ce que les deux parties évoqueront la question des différends ?

R : Ces derniers jours, le Président Duterte a déclaré plusieurs fois aux médias qu'il évoquerait notamment l'amitié et la coopération lors de sa visite en Chine. Nous apprécions cette prise de position. La Chine travaille depuis toujours, dans l'esprit de l'égalité et de l'amitié, à régler les différends de manière pacifique avec les pays concernés par consultations et négociations. Nous entendons travailler ensemble avec les parties concernées, y compris les Philippines, à gérer adéquatement les différends et à préserver la paix dans la région pour réaliser le développement commun.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés