Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 30 septembre 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2016/09/30

Sur l'invitation du gouvernement thaïlandais, le Vice-Président Li Yuanchao se rendra du 8 au 11 octobre à Bangkok pour participer au 2e Sommet du Dialogue pour la coopération asiatique (ACD).

Il s'agit d'un autre événement majeur de la diplomatie multilatérale chinoise au second semestre. Le Vice-Président Li Yuanchao prononcera à cette occasion un discours important, et il s'entretiendra en marge du Sommet avec les dirigeants des pays concernés. Nous espérons que ce Sommet sera l'occasion pour les différentes parties d'avoir des échanges de vues approfondis sur la préservation de la stabilité, l'approfondissement de l'intégration régionale et la promotion du développement en Asie, afin de construire ensemble une communauté de destin en Asie où chacun bénéficie du développement, œuvre pour la sécurité commune et assume sa responsabilité. Nous espérons aussi que ce Sommet permettra de renforcer les capacités institutionnelles de l'ACD, pour qu'il apporte une plus grande contribution à la paix, au développement et à la prospérité en Asie.

Sur l'invitation du gouvernement éthiopien, le Président de la Commission nationale du Développement et de la Réforme Xu Shaoshi se rendra en Éthiopie pour participer le 5 octobre, en tant qu'envoyé spécial du Président Xi Jinping, à la cérémonie d'inauguration de la ligne ferroviaire Addis-Abeba-Djibouti.

Projet phare de la coopération sino-éthiopienne, ce chemin de fer est la première ligne électrifiée de haut standard que la Chine a construite en Afrique, après avoir réalisé le chemin de fer Tanzam. Il s'agit d'un des premiers fruits importants des « dix programmes » de coopération sino-africaine et d'un projet emblématique de la coopération sino-africaine concernant les « trois réseaux » et l'industrialisation en Afrique et les capacités de production industrielle.

La construction et l'exploitation du chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti démontrent parfaitement la ferme détermination de la Chine à soutenir l'industrialisation et l'interconnexion des infrastructures en Afrique. Sa mise en service permettra d'impulser l'industrialisation de l'Éthiopie et de Djibouti,de promouvoir le développement des deux pays et de favoriser énergiquement le développement économique de l'Afrique de l'Est. En plus, cette ligne contribuera considérablement à la coopération économique et commerciale mutuellement avantageuse Chine-Éthiopie et Chine-Djibouti.

Le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi se rendra, du 3 au 9 octobre, en visite officielle en République de l'Équateur, en République du Pérou, en État plurinational de Bolivie et en République de Colombie sur l'invitation du Ministre équatorien des Relations extérieures Guillaume Long, du Ministre péruvien des Relations extérieures Ricardo Luna Mendoza, du Ministre bolivien des Relations extérieures et des Cultes David Choquehuanca Céspedes et de la Ministre colombienne des Relations extérieures María Ángela Holguín Cuéllar.

Les quatre pays que le Ministre Wang Yi visitera sont tous des pays importants en Amérique latine et accordent les uns comme les autres une haute importance au développement de leurs relations avec la Chine. À l'heure actuelle, les relations entre la Chine et ces quatre pays connaissent un bon développement et leur coopération a devant elle de larges perspectives. Nous sommes persuadés que la visite du Ministre Wang Yi permettra de renforcer davantage l'amitié traditionnelle entre la Chine et ces quatre pays, d'approfondir leur confiance politique mutuelle, de promouvoir leur coopération mutuellement avantageuse dans les différents domaines et de porter à de nouveaux paliers les relations entre la Chine et l'Amérique latine.

Au cours de cette visite, le Ministre Wang Yi sera reçu par les dirigeants des quatre pays et s'entretiendra avec ses homologues pour échanger des vues sur les relations bilatérales, les dossiers internationaux et régionaux d'intérêt commun. Nous vous communiquerons les informations concernées en temps utile.

Q : Les États-Unis et la République de Corée ont annoncé aujourd'hui leur décision de déployer le système « THAAD » sur un terrain de golf dans le district de Seongju de la province du Gyeongsang du Nord. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons déjà affirmé à plusieurs reprises notre position sur la question du système « THAAD ». Le déploiement par les États-Unis du système « THAAD » en République de Corée ne pourra pas régler les préoccupations sécuritaires des parties concernées, et ne favorisera ni la dénucléarisation ni le maintien de la paix et de la stabilité de la Péninsule. Par ailleurs, cela portera gravement atteinte aux intérêts sécuritaires stratégiques des pays de la région, y compris la Chine, et mettra en cause l'équilibre stratégique dans la région. Nous nous y opposons fermement et prendrons des mesures nécessaires pour préserver les intérêts sécuritaires du pays et l'équilibre stratégique dans la région. Nous exhortons vivement les États-Unis et la République de Corée à agir davantage en faveur de la paix et de la stabilité dans la Péninsule, à prendre en considération les préoccupations légitimes de la Chine et des autres pays de la région et à arrêter immédiatement cette démarche de déploiement.

Q : Ces derniers jours, la tension monte en Syrie. Des officiels américains ont dit que les États-Unis mettraient fin à leur coopération avec la Russie sur la question syrienne. Quels sont vos commentaires à cet égard ?

R : Nous sommes préoccupés par l'escalade de la tension qui a causé des pertes humaines dans les zones concernées en Syrie. Nous sommes toujours d'avis que le cessez-le-feu et l'arrêt des violences constituent un préalable important au règlement politique de la question syrienne et une garantie nécessaire pour l'amélioration de la situation humanitaire et l'efficacité de la lutte anti-terroriste en Syrie. Nous appelons les différentes parties à prendre en considération les intérêts fondamentaux du peuple syrien, à réaliser le cessez-le-feu, à arrêter la violence et à créer des conditions favorables à une reprise rapide des négociations de paix et à l'acheminement des aides humanitaires.

Q : En réponse à l'inondation qui a frappé la RPDC il y a un mois, le Comité international de la Croix-Rouge a fait un don de 15 millions de dollars américains à la RPDC, et les Nations Unies et d'autres organisations humanitaires lui ont accordé 28 millions de dollars d'aides. Est-ce que la Chine a fourni à la RPDC une aide économique ?

R : Nous suivons de près la récente inondation en RPDC et exprimons notre sympathie aux sinistrés. Le gouvernement et les départements compétents de la Chine ont fourni des aides humanitaires d'urgence à la RPDC. Nous espérons que les populations sinistrées pourront surmonter rapidement les conséquences de la catastrophe et reconstruire leur foyer.

Q : L'administration américaine a récemment intensifié les sanctions unilatérales à l'encontre de la RPDC. L'armée américaine a laissé entendre que la compagnie aérienne Air Koryo de la RPDC se chargeait du transport des armes de destruction massive et qu'une enquête était en cours sur ce sujet. Est-ce que vous pensez aussi que cette compagnie est impliquée dans une telle affaire ? Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous appliquons depuis toujours de manière intégrale, fidèle et sérieuse les résolutions du Conseil de Sécurité relatives à la RPDC, et nos efforts sont connus de tous. Comme nous l'avons souligné à maintes reprises, la Chine soutient de nouvelles réactions du Conseil de Sécurité aux essais nucléaires menés par la RPDC. Ces réactions doivent viser clairement les activités nucléaires de la RPDC et favoriser la paix et la stabilité, ainsi que la réalisation de la dénucléarisation dans la Péninsule.

Q : Le 29 septembre, la Chine, le Royaume-Uni et la France ont signé à Londres l'accord sur le projet nucléaire de Hinkley Point. Quels sont vos commentaires sur ce sujet ?

R : Le projet nucléaire de Hinkley Point est un important aboutissement du travail que la Chine, le Royaume-Uni et la France ont réalisé dans un esprit de bénéfice mutuel et de coopération gagnant-gagnant. Nous saluons la signature de l'accord qui est dans l'intérêt de toutes les parties. Et nous entendons travailler ensemble avec le Royaume-Uni et la France pour une bonne mise en œuvre du projet de Hinkley Point et des autres projets nucléaires de suivi, en vue de réaliser le gagnant-gagnant.

Q : L'Inde a affirmé avoir mené une frappe de précision au Cachemire, région frontalière entre l'Inde et le Pakistan. La partie pakistanaise a promis des représailles. Vous avez dit hier que la Chine avait parlé à l'Inde et au Pakistan aux différents niveaux. Vu ce qui s'est passé, la Chine envisagera-t-elle de nouvelles mesures ?

R : En tant que pays voisin et ami de l'Inde et du Pakistan, la Chine est préoccupée par la tension et les hostilités qui marquent ces derniers jours constamment les relations indo-pakistanaises et appelle les deux parties à faire preuve de retenue et à éviter tout acte susceptible d'attiser encore davantage la tension. Nous espérons que les deux parties pourront régler adéquatement les divergences par voie de dialogue et de consultation et apaiser rapidement la situation.

Depuis le début de la tension, la Chine reste en contact tant avec l'Inde qu'avec le Pakistan et les exhorte à faire preuve de retenue et à régler adéquatement les divergences concernées. Nous continuerons à œuvrer, d'une manière appropriée et suivant l'évolution de la situation, pour la paix et les négociations.

Q : Selon des sources d'information, un bateau de pêche chinois a pris feu dans les eaux maritimes de la République de Corée, faisant trois morts. Quelle est votre position ?

R : Selon les informations dont nous disposons, le matin du 29 septembre, un bateau de pêche chinois a pris feu au cours d'une opération dans les eaux près de la province du Jeolla du Sud de la République de Corée, faisant trois morts parmi les dix-sept Chinois à bord. Le reste de l'équipage a été secouru et conduit dans un hôpital local.

Le Consulat général de Chine à Gwangju a envoyé immédiatement après l'incident des agents consulaires sur place pour avoir plus d'informations. Le Ministère chinois des Affaires étrangères et les missions diplomatique et consulaire de Chine en République de Corée ont déjà fait des représentations auprès des autorités concernées, leur demandant de bien prendre en charge les membres d'équipage sauvés, de conserver les corps des victimes, de s'assurer que le bateau et le lieu de l'incident soient bien préservés, et d'engager rapidement ensemble avec la partie chinoise une enquête globale, objective et impartiale sur l'incident. Le Ministère chinois des Affaires étrangères et les missions diplomatique et consulaire de Chine en République de Corée continueront à mener à bien toutes les questions relatives à l'incident.

Q : Le 30 septembre est le dernier jour valable pour demander l'adhésion à la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB). Beaucoup de pays ont déposé leur demande d'adhésion. Avez-vous plus d'informations ?

R : Je ne suis pas informé du dernier développement de l'AIIB. Je m'en renseignerai et vous répondrai plus tard.

Q : Le terrain de golf dans le district de Seongju où sera déployé le système « THAAD » est une propriété de Lotte, un groupe présent sur le marché chinois. Est-ce que la location ou la vente par Lotte de ce terrain au gouvernement de la République de Corée affectera ses activités commerciales en Chine ?

R : J'ai présenté tout à l'heure la position de la Chine sur le déploiement par les États-Unis du système « THAAD » en République de Corée. Nous exhortons les États-Unis et la République de Corée à respecter les intérêts sécuritaires stratégiques de la Chine, à prendre en considération les préoccupations légitimes des pays de la région, dont la Chine, et à assurer un développement sain et régulier des relations bilatérales sur la bonne voie.

Q : Est-ce que la décision prise aujourd'hui par la République de Corée et les États-Unis sur le site du système « THAAD » aura des impacts sur la position que la Chine adoptera lors des discussions au sein du Conseil de Sécurité sur une nouvelle résolution contre la RPDC ?

R : Comme je viens de le dire, la Chine soutient de nouvelles réactions du Conseil de Sécurité aux essais nucléaires menés par la RPDC, qui, en revanche, doivent être bien ciblées, viser les activités nucléaires de la RPDC et favoriser effectivement le règlement de la question nucléaire de la Péninsule coréenne et la préservation de la paix et de la stabilité dans la Péninsule. Nous restons en étroite communication avec les différentes parties sur les questions concernées.

Après la conférence de presse, un journaliste a posé une question : Le gouvernement afghan a récemment signé un accord de paix avec le Hezb-e-Islami Gulbuddin. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous saluons la signature de l'accord de paix entre le gouvernement afghan et le Hezb-e-Islami Gulbuddin. La Chine soutient les efforts du gouvernement d'union nationale de l'Afghanistan pour poursuivre le processus de réconciliation « conduit par les Afghans et qui appartient aux Afghans ». C'est la seule voie possible pour la paix et la stabilité du pays. Nous espérons que toutes les parties en Afghanistan, y compris les Talibans, pourront s'engager dans ce processus, et nous sommes prêts à travailler ensemble avec les différentes parties pour continuer à y jouer un rôle constructif.

La conférence de presse du Ministère des Affaires étrangères sera suspendue du 1er au 7 octobre en raison des jours fériés de la Fête nationale et reprendra le lundi 10 octobre. Dans l'intervalle, le bureau du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères restera joignable par téléphone ou par fax.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés