Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 6 septembre 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/09/06

Q : Le Sommet du G20 à Hangzhou s'est clôturé. Quels sont vos commentaires sur ce Sommet ?

R : Ces derniers jours, Hangzhou attire l'attention du monde entier. Les médias chinois et étrangers ont suivi de très près ce Sommet et l'ont largement couvert.

Ce Sommet a eu lieu à un moment crucial pour la croissance économique mondiale et la transformation du G20, et a été très attendu par toute la communauté internationale. La Chine a répondu aux attentes de tous et fait en sorte que les différentes parties discutent ensemble, sous le thème de la construction d'une économie mondiale innovante, revigorée, interconnectée et inclusive, de la croissance mondiale et de la coopération internationale. De nombreux consensus importants ont été dégagés. Comme l'a indiqué hier le Président Xi Jinping, toutes les parties sont déterminées à définir l'orientation et tracer la voie pour l'économie mondiale, à innover le mode de croissance pour injecter une nouvelle vitalité à l'économie mondiale, à perfectionner la gouvernance économique et financière mondiale pour renforcer la résilience de l'économie mondiale, à redresser deux moteurs que sont le commerce et l'investissement internationaux pour une économie mondiale ouverte, et à promouvoir le développement inclusif et interconnecté pour que la coopération du G20 apportent des bénéfices à tous.

Le Communiqué des chefs d'État et de gouvernement du G20 a été adopté à l'issue du Sommet, lequel a clarifié le cap, les buts et les mesures de la coopération du G20 et affirmé le « Consensus de Hangzhou » sur la promotion de la croissance mondiale. Le Plan de croissance innovante du G20 montre la détermination du G20 à trouver une voie fondamentale pour la croissance régulière et saine de l'économie mondiale et à renforcer sur tous les plans le potentiel de la croissance de moyen et long terme. Le Sommet a élaboré la Stratégie du G20 pour la croissance du commerce mondial et les Principes directeurs du G20 en matière de politique d'investissement à l'échelle mondiale, premier cadre d'investissement multilatéral dans le monde, permettant de réaffirmer le soutien au système commercial multilatéral et l'engagement de s'opposer au protectionnisme. Pour la première fois, le Sommet a accordé la priorité à la question de développement dans le cadre mondial de politiques macroéconomiques, élaboré un plan d'action sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies et s'est engagé à jouer un rôle exemplaire dans la concrétisation de l'Accord de Paris sur le changement climatique et à travailler à son entrée en vigueur rapide. Ces plans d'actions et acquis concrets apporteront des bénéfices tangibles aux peuples des pays en développement et contribueront au développement partagé de toute l'humanité. Ce Sommet a porté des fruits abondants et atteint les objectifs prévus. Les chefs d'État et de gouvernement et les responsables d'organisations internationales présents au Sommet, ainsi que les différents milieux de la communauté internationale ont tous salué la Chine pour avoir organisé avec succès le Sommet du G20 à Hangzhou.

En tant que pays hôte, la Chine a déployé de grands efforts et contribué au succès du Sommet. Et ce succès ne serait pas possible sans le soutien et la coopération des membres du G20, des pays invités, des organisations internationales et des milieux concernés. Hier, lors de la conférence de presse, le Président Xi Jinping a exprimé son remerciement à toutes les parties pour leur soutien et leur contribution. La Chine continuera à travailler ensemble avec les autres parties pour mettre en œuvre activement les acquis et promouvoir la croissance forte, durable, équilibrée et inclusive de l'économie mondiale. Comme l'a souligné le Président Xi Jinping, le Sommet à Hangzhou est un nouveau point de départ pour le G20.

Q : Hier, le Président philippin Rodrigo Duterte a tenu des propos impertinents à l'encontre du Président américain, ce qui a fait que la partie américaine annule la rencontre bilatérale entre les dirigeants des deux pays au Laos. La partie chinoise avait aussi l'intention de dialoguer avec la partie philippine. Après avoir appris les propos du Président philippin, voulez-vous encore parler avec lui ?

R : Nous avons noté les informations concernées et la déclaration faite par le porte-parole du Président philippin aujourd'hui.

Les Philippines sont pays voisin de la Chine. Améliorer et développer les relations sino-philippines répondent aux aspirations communes des deux peuples et correspondent aux intérêts communs des deux pays. Nous entendons travailler ensemble avec les Philippines à reconstruire la confiance mutuelle et à améliorer les relations bilatérales.

Q : Veuillez nous donner plus d'informations sur la visite en Chine du Président péruvien Pedro Pablo Kuczynski.

R : Nous avons annoncé cette visite hier. Sur l'invitation du Président Xi Jinping, le Président péruvien Pedro Pablo Kuczynski effectuera une visite d'État en Chine du 12 au 16 septembre. Lors de cette visite, le Président Xi Jinping s'entretiendra avec lui et les deux dirigeants assisteront ensemble à la cérémonie de signature des documents de coopération. Le Premier Ministre Li Keqiang et le Président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Zhang Dejiang auront également des rencontres avec le Président péruvien. À part Beijing, il se rendra aussi à Shanghai.

Les deux parties procèderont à des échanges de vues sur le développement des relations sino-péruviennes, la coopération pragmatique dans de différents domaines et les autres questions d'intérêts communs. Le Pérou est un des premiers pays d'Amérique latine à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle. Ces dernières années, les relations sino-péruviennes ont connu un développement rapide sur tous les plans. En 2013, les deux pays ont établi le partenariat stratégique global. Cette année marque le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Très attachée à ses relations avec le Pérou, la Chine espère que cette visite permettra de renforcer davantage la confiance politique mutuelle, d'appronfondir la coopération pragmatique, d'intensifier l'amitié traditionnelle et de promouvoir un développement en profondeur du partenariat statégique global sino-péruvien sur le long terme.

Q : Cela fait une semaine que l'Ambassade de Chine au Kirghizistan a été attaquée par une voiture piégée. Quel est l'état d'avancement des investigations ? Pourriez-vous nous en donner plus d'informations ?

R : Les investigations sur l'attaque terroriste contre l'Ambassade de Chine au Kirghizistan sont en cours. Nous travaillerons ensemble avec le Kirghizistan pour que toute la lumière soit faite au plus tôt sur cette affaire.

Q : Est-ce que cette attaque a été revendiquée par une organisation terroriste ?

R : Je ne dispose pas d'informations là-dessus. Les enquêtes sont en cours. Les informations vous seront communiquées à temps.

Q : Selon le résultat final des élections au 6e Conseil législatif de Hong Kong, six candidats prônant l' « indépendance » ou une plus grande autonomie de Hong Kong sont élus. Est-ce que le gouvernement central envisage de les inviter à venir pour des dialogues ?

R : Concernant les élections au 6e Conseil législatif de Hong Kong, je vous invite à lire la déclaration faite hier par le porte-parole du Bureau des Affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'État.

Q : Le 5 septembre, le porte-parole du Ministère afghan de la Défense a déclaré que deux attentats suicides avaient eu lieu à proximité du Ministère de la Défense à Kaboul, faisant plus de cent morts et blessés, dont de hauts fonctionnaires de la sécurité de l'Afghanistan. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les informations concernées et nous condamnons ces attaques. La Chine s'oppose toujours au terrorisme sous toutes ses formes. Nous exprimons nos condoléances aux victimes et notre sympathie aux familles des victimes et aux blessés.

Nous estimons que le processus de réconciliation « des Afghans et conduit par les Afghans » est la seule issue à la question de l'Afghanistan. En tant que pays voisin et ami de l'Afghanistan, la Chine espère sincèrement que se réaliseront au plus tôt la paix, la stabilité et le développement dans le pays.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés