Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 31 août 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/08/31

Q:Le 29 août, le Sommet et Expo du Corridor économique Chine-Pakistan a eu lieu à Islamabad. Selon le Premier Ministre pakistanais Nawaz Sharif, le Corridor économique Chine-Pakistan génère non seulement une valeur économique, mais représente aussi et surtout une valeur stratégique importante,revêtant ainsi une signification aussi profonde que durable. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Pourriez-vous présenter l'état d'avancement de la construction du Corridor ?

R : La construction du Corridor économique Chine-Pakistan est un consensus réalisé par les gouvernements chinois et pakistanais, revêtant une grande importance pour le renforcement des liens entre les deux pays et la promotion de leur coopération pragmatique sur le plan économique et commercial. Actuellement, la Chine et le Pakistan ont établi un mécanisme de communication et de coordination efficace en matière de développement du Corridor. Les projets concernés progressent dans d'heureuses conditions et la construction du Corridor est entrée dans le stade de la mise en œuvre globale. Nous entendons travailler ensemble avec la partie pakistanaise pour faire progresser sans cesse la construction du Corridor au grand bénéfice des deux peuples dans les meilleurs délais.

Q : Selon le Ministère des Affaires étrangères de la République de Corée, son Premier Vice-Ministre Lim Sung-nam est en visite en Chine aujourd'hui pour discuter avec la partie chinoise de la rencontre bilatérale des deux Chefs d'État en marge du Sommet du G20 à Hangzhou. Comment se sont déroulées ces discussions ? Quelle est la position de la Chine à ce sujet ?

R : Comme ce que vous avez dit, le Premier Vice-Ministre des Affaires étrangères de la République de Corée Lim Sung-nam est en Chine pour échanger des vues avec la partie chinoise sur les questions relatives au Sommet du G20 à Hangzhou.

Le Sommet de Hangzhou aura lieu ce week-end. Très attendu par tous, il accueillira les dirigeants du G20,des pays invités et des responsables des organisations internationales concernées. Tous les invités sont les bienvenus, la Chine leur assurera un accueil chaleureux et amical en tant que pays hôte. Comme tout le monde le sait, il est très normal que des rencontres et échanges bilatéraux se tiennent en marge des conférences et activités multilatérales. Nous sommes en train de coordonner les arrangements de rencontres bilatérales selon l'ordre du jour et restons en contacts étroits avec la République de Corée et d'autres parties concernées. Nous publierons à temps les informations y relatives.

Q : Aujourd'hui, la bibliothèque parlementaire de l'Australie a publié et distribué une brochure qu'elle a rédigée aux députés pour les mettre en garde contre l'intention des investisseurs chinois en Australie, affirmant que la Chine cherche à créer une sphère d'influence anti-américaine en Asie. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Une autre question : le Ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué hier que l'explosion d'une voiture piégée visant l'Ambassade de Chine au Kirghizistan était un attentat terroriste. Pourriez-vous nous en donner plus d'informations ? Selon vous, qui sont derrière cet attentat ?

R : Concernant votre première question, je ne dispose pas d'informations là-dessus. Mais il est dans l'intérêt de la Chine et de l'Australie de mener une coopération mutuellement avantageuse conformément aux règles du marché. Le gouvernement chinois demande toujours aux entreprises chinoises de travailler dans le respect de la loi tant en Chine qu'à l'étranger. Dans le même temps, nous espérons que les gouvernements étrangers concernés pourront assurer un environnement juste, équitable et transparent pour les entreprises chinoises. La Chine cherche toujours à développer les relations amicales et gagnant-gagnant avec tous les pays du monde dans un esprit ouvert et inclusif.

Quant à la deuxième question, hier, nous avons exprimé notre vive condamnation contre l'attentat terroriste visant l'Ambassade de Chine au Kirghizistan. La partie kirghize est en train de mener des enquêtes sur cet attentat terroriste. Nous allons travailler ensemble avec le Kirghizistan pour que toute la lumière soit faite au plus vite sur l'organisation et les auteurs de l'attentat.

Q : L'Inde s'oppose toujours à la construction du Corridor économique Chine-Pakistan, parce que le Corridor traverse la partie du Cachemire contesté sous le contrôle du Pakistan. La Chine a-t-elle eu des échanges avec l'Inde en la matière ?

R : Le Corridor économique Chine-Pakistan est un nouveau cadre de coopération créé par les deux pays en vue d'un progrès à long terme de leur coopération dans les différents domaines. La construction du Corridor ne vise aucune partie tierce, elle permet au contraire de renforcer l'interconnexion régionale et favorise la paix, la stabilité et le développement dans la région.

Concernant la question du Cachemire préoccupant l'Inde, la position de la Chine est constante et claire. Nous estimons que c'est une question léguée par l'histoire entre l'Inde et le Pakistan et qu'il convient de la régler adéquatement par les deux pays à travers dialogue et consultations. La construction du Corridor économique Chine-Pakistan n'affectera pas la position de la Chine sur la question du Cachemire.

Q : Selon un officier du gouvernement de la République de Corée, la RPDC a exécuté un officier de haut rang le mois dernier. Est-ce que vous êtes au courant ? Certains souhaitent voir le Président américain Barack Obama évoquer la situation des droits de l'homme en Chine lors de son entretien avec le Président Xi Jinping à Hangzhou. Est-ce que la Chine entend en parler avec les États-Unis ? Le Premier Ministre canadien Justin Trudeau est en visite en Chine. Le Canada a exprimé sa volonté de rejoindre la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB) . Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Concernant la première question, je ne dispose pas d'informations.

Quant à la deuxième question, la Maison Blanche a présenté ses vues sur la rencontre des Chefs d'État chinois et américain au Sommet de Hangzhou. Durant les trois dernières années, le Président Xi Jinping a eu plusieurs rencontres avec le Président Obama et ils sont parvenus à de nombreux consensus importants. La Chine et les États-Unis sont tous les deux d'avis que les intérêts communs entre les deux pays l'emportent de loin sur leurs divergences et il y a beaucoup de domaines dans lesquels ils peuvent et doivent coopérer. Les deux parties entendent élargir la coopération en matière d'économie, de commerce et d'investissement. La lutte contre le changement climatique est un point phare de la coopération sino-américaine. Il est vrai que les divergences existent entre les deux pays, mais nous devons œuvrer ensemble pour gérer efficacement les divergences dans le respect des intérêts de l'un et de l'autre. Le Président Obama sera bientôt à Hangzhou pour le Sommet du G20 qui est une plate-forme majeure de la gouvernance économique mondiale. Dans le contexte actuel, la Chine et les États-Unis, les deux plus grandes économies du monde, devront mener une coopération étroite pour faire aboutir le Sommet de Hangzhou à des acquis positifs, faire passer un message de confiance au monde et injecter une nouvelle dynamique et une nouvelle vitalité à la croissance économique mondiale. Nous espérons que les États-Unis et les autres membres du G20 pourront travailler ensemble avec la Chine dans la perspective d'un Sommet de Hangzhou aussi fructueux que possible. Nous espérons aussi que la rencontre des Chef d'État chinois et américain à Hangzhou permettra de donner l'orientation au développement des relations sino-américaines à la prochaine étape, de jeter la base et d'injecter un nouvel élan au développement de ces relations. Quant à la question des droits de l'homme, la Chine est pleinement confiante de dialoguer avec tout autre pays de manière constructive et dans l'esprit du respect mutuel et de l'égalité.

Concernant l'adhésion du Canada à l'AIIB, en tant qu'initiateur de l'AIIB, la Chine est heureuse de constater un élargissement continu et un rôle croissant de la Banque dans la promotion de la construction des infrastructures et le renforcement de l'interconnexion régionale. L'AIIB est une institution multilatérale indépendante, ouverte et inclusive. Le Canada peut se renseigner directement auprès de l'AIIB sur son adhésion.

Q : Le Bureau de l'information du Président de la Russie a affirmé hier qu'un entretien bilatéral entre le Président Vladimir Poutine et le Président Xi Jinping aurait lieu le 4 septembre à Hangzhou, dans lequel ils aborderaient le terrorisme international, la situation dans la Péninsule coréenne et d'autres sujets. Pourriez-vous nous dire quels seront les sujets à discuter lors de cet entretien?

R : La Chine maintient une communication étroite avec les différentes parties concernées sur les rencontres bilatérales en marge du Sommet de Hangzhou. Pour le moment, je ne dispose pas d'informations précises sur les arrangements et les sujets prévus pour ces rencontres.

La Chine et la Russie sont liées par un partenariat de coordination stratégique globale de haut niveau. Qu'il s'agisse des visites bilatérales ou des enceintes multilatérales, les deux Chefs d'État abordent des sujets très variés. À part les sujets tels que la montée en gamme du partenariat de coordination stratégique globale sino-russe et le renforcement de leur coopération pragmatique, les deux parties maintiennent des échanges approfondis sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun. Nous publierons à temps les informations concernant cette rencontre bilatérale entre les Chefs d'État chinois et russe.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés