Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 2 septembre 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/09/02

Q : Le Forum économique de l'Est se tiendra à Vladivostok, en Russie. Qu'attend la Chine de ce Forum ? Qui y représentera la Chine ?

R : Le Forum économique de l'Est est une importante plate-forme de coopération nouvellement créée entre la Chine et la Russie pour la mise en valeur de l'Extrême-Orient russe. La Chine y attache une grande importance. Le Vice-Président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Chen Changzhi y participera à la tête d'une délégation. La Chine entend participer activement à la mise en valeur de l'Extrême-Orient de la Russie, renforcer la coopération sino-russe sur la base du bénéfice réciproque et du gagnant-gagnant, valoriser leur complémentarité et le potentiel de coopération, afin de promouvoir le développement partagé des régions frontalières entre les deux pays.

Q : Première question, avez-vous des informations plus détaillées sur les 21 ressortissants chinois infectés par le virus Zika à Singapour ? Est-ce qu'ils vivent là-bas ? Quelles sont les mesures que la Chine envisage de prendre ? Deuxième question, est-ce que les chefs d'État chinois et américain auront une rencontre demain ?

R : S'agissant de la première question, j'y ai répondu hier et je n'ai rien d'autre à ajouter.

Concernant la deuxième question, le Sommet du G20 s'ouvrira bientôt à Hangzhou. Le Président Barack Obama, qui est le bienvenu au Sommet, aura une rencontre avec le Président Xi Jinping. Actuellement, les deux parties sont en étroite communication et coordination sur les paramètres, l'ordre du jour et les résultats de cette rencontre. On peut prévoir que les deux chefs d'État auront des échanges de vue approfondis sur les relations sino-américaines et d'autres questions d'intérêt commun. Veuillez suivre l'actualité.

Q : Le Président philippin Rodrigo Duterte a récemment exprimé le souhait d'effectuer une visite en Chine dans le courant de l'année. Selon des informations, il a aussi fait savoir qu'il aurait une rencontre avec le Premier Ministre Li Keqiang en marge des Réunions des dirigeants sur la coopération en Asie de l'Est au Laos. Pourriez-vous le confirmer ? Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : L'amitié sino-philippine est dans l'intérêt fondamental des deux pays, répond à l'aspiration commune des deux peuples et représente une tendance irrésistible. La Chine attache une grande importance au développement de ses relations avec les Philippines. Les échanges face-à-face de haut niveau sont d'une grande importance pour l'accroissement de la compréhension mutuelle, le renforcement de la confiance réciproque et l'amélioration des relations bilatérales.

Nous serons heureux d'accueillir sur notre sol le Président Duterte, et espérons qu'il pourra effectuer bientôt cette visite. S'agissant de la rencontre des deux dirigeants en marge des Réunions des dirigeants sur la coopération en Asie de l'Est, nous sommes en train de nous renseigner là-dessus. La Chine est ouverte sur ce sujet.

Q : Selon un rapport publié hier par la Chambre de commerce américaine, la politique chinoise de sécurité nationale affecte la liberté du commerce et de l'investissement. Que répondez-vous ?

R : Hier, j'ai exprimé notre position en répondant à une question sur le rapport de la Chambre de commerce de l'UE. Je n'ai pas encore lu le rapport que vous venez d'évoquer, sans en connaître le contenu, je ne peux pas faire de commentaires. Mais je voudrais dire que, comme tout le monde le voit, au cours des sept premiers mois de cette année, le nombre d'entreprises à capitaux étrangers installées en Chine et le volume de leurs investissements effectifs ont continué à augmenter. Les chiffres sont parlants. Pour évaluer les conditions d'investissement en Chine, les personnes concernées, qu'elles viennent des États-Unis, des pays de l'UE ou d'autres pays, ont à se demander avec honnêteté combien de profits ont-ils tiré du développement de la Chine et de son immense marché. Nous espérons que les parties concernées, lorsqu'elles publieront des rapports ou feront des commentaires, pourront évaluer de manière juste et objective le développement et les conditions d'investissement en Chine. En même temps, nous souhaitons que les pays concernés créent un environnement ouvert, équitable et transparent aux entreprises chinoises, au lieu d'entraver leurs activités normales au nom de la sécurité nationale.

Q : La Présidente de la République de Corée Park Geun-hye a fait remarquer, dans une interview accordée aujourd'hui à RIA Novosti, que le déploiement en République de Corée du système de défense américain ne vise aucun pays tiers et que la question de la péninsule coréenne est alimentée par la menace des missiles nucléaires de la RPDC. Si cette question pouvait se régler, la République de Corée n'aurait plus besoin de ce système. Quel est votre commentaire là-dessus ? La Chine, le plus proche partenaire de la RPDC, pourra-t-elle travailler encore plus activement auprès de ce pays pour le règlement de cette question ?

R : Tout d'abord, je voudrais souligner que nous nous sommes exprimés à plusieurs reprises sur la situation actuelle dans la péninsule coréenne. Et notre position peut se résumer en « trois attachements » : attachement à la préservation de la paix et de la stabilité dans la péninsule, attachement à la promotion du processus de dénucléarisation de la péninsule et attachement au règlement par voie de dialogue et de consultation des questions concernées. Cela est dans l'intérêt commun de toutes les parties concernées et relève de leur responsabilité commune. Les différentes parties doivent travailler de manière encore plus active et constructive à la promotion du processus de dénucléarisation de la péninsule et à la réalisation d'une paix et d'une stabilité durables dans la péninsule.

Sur le déploiement du système THAAD par les États-Unis en République de Corée, la position de la Chine est claire et constante. Nous sommes contre un tel déploiement, car cela portera atteinte à l'équilibre stratégique dans la région et aux intérêts stratégiques de la Chine. Nous espérons que les intérêts légitimes de la Chine en matière de sécurité nationale pourront être effectivement respectés.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés