Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 30 août 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/08/30

Sur l'invitation du Premier Ministre du Laos Thongloun Sisoulith, pays qui assume la présidence tournante de l'ASEAN, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Li Keqiang sera en déplacement à Vientiane, au Laos, du 6 au 9 septembre pour participer au 19e Sommet Chine-ASEAN (10+1), Sommet commémoratif du 25e anniversaire de l'établissement du dialogue entre la Chine et l'ASEAN, au 19e Sommet ASEAN-Chine-Japon-République de Corée (10+3) et au 11e Sommet de l'Asie de l'Est, et pour effectuer une visite officielle au Laos.

Q : Selon des sources d'information, un attentat à la voiture piégée s'est produit aujourd'hui à l'Ambassade de Chine au Kirghizistan. Pourriez-vous nous donner plus d'informations ?

R : L'Ambassade de Chine au Kirghizistan a été frappée ce matin, heure locale, par un attentat à la voiture piégée qui a fait trois blessés légers parmi les personnels de l'ambassade. Profondément choquée, la Chine condamne sévèrement cet acte extrême et violent. Le Ministère des Affaires étrangères a immédiatement déclenché le plan d'urgence, et demandé à la partie kirghize de prendre sans tarder toutes les mesures nécessaires afin d'assurer la sécurité des établissements et des ressortissants chinois dans le pays, et de mener rapidement des enquêtes pour faire toute la lumière sur cette affaire et punir sévèrement les auteurs de cet attentat.

Q : Vous venez de dire que c'était un acte violent. Est-ce que la Chine le définit comme un attentat terroriste ? Selon les informations préliminaires que vous détenez, quelle serait l'identité de l'auteur de l'attentat ? Après cet incident, les mesures de sécurité des autres missions diplomatiques et consulaires de Chine à l'étranger ont-elles été renforcées ?

R : Je viens de dire qu'il s'agissait d'un acte extrême et violent qui a eu lieu ce matin, heure locale. La partie chinoise a demandé à la partie kirghize de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des établissements et des ressortissants chinois dans le pays et exhorté les autorités compétentes kirghizes à mener des enquêtes pour faire toute la lumière sur cette affaire et à en publier sans tarder les résultats.

Toujours hautement attachés à la sécurité de nos missions diplomatiques et consulaires à l'étranger, nous avons pris et continuerons à prendre des dispositions nécessaires en vue d'assurer la sécurité de nos établissements et personnels à l'étranger.

Q : Le Sommet du G20 à Hangzhou débutera dans la semaine. Est-ce que cet incident aura des impacts sur les mesures de sécurité du Sommet ?

R : Nous avons la confiance d'assurer la réussite du Sommet. Nous sommes convaincus que, grâce aux efforts conjugués des différentes parties, le Sommet du G20 à Hangzhou sera couronné de succès !

Q : Quelles sont les attentes de la partie chinoise vis-à-vis de la participation du Premier Ministre Li Keqiang aux Sommets sur la coopération en Asie de l'Est et de sa visite au Laos. Comment voyez-vous la coopération d'aujourd'hui en Asie de l'Est et les relations actuelles entre la Chine et le Laos ?

R : À l'heure actuelle, la situation en Asie de l'Est est globalement stable, et le processus de l'intégration régionale se poursuit en profondeur. Cette année marque le 25e anniversaire des relations de dialogue entre la Chine et l'ASEAN et les relations entre les deux parties se trouvent donc sur un nouveau point de départ. La participation du Premier Ministre Li Keqiang aux Sommets sur la coopération en Asie de l'Est de cette année revêt une signification majeure pour la promotion du développement des relations Chine-ASEAN et de la coopération régionale en Asie de l'Est.

La Chine entend travailler ensemble avec l'ASEAN pour assurer le succès de ce Sommet commémoratif et saisir l'opportunité offerte par ce 25e anniversaire pour élargir sans cesse le champ de leur coopération et en enrichir les contenus, créer de nouveaux piliers du développement des relations Chine-ASEAN et construire une communauté de destin Chine-ASEAN plus étroite. Nous espérons que les Sommets sur la coopération en Asie de l'Est se focaliseront sur le développement et la coopération, favoriseront la coopération dans les domaines de la fiance, de la capacité de production, du développement durable, du socioculturel, de la construction de zones de libre-échange et de la sécurité non-conventionnelle, insuffleront un nouvel élan dynamique à la coopération dans la région et contribueront activement à la réalisation de l'objectif de construire une communauté économique en Asie de l'Est.

Pays voisin et ami de la Chine, le Laos est un membre important de l'ASEAN et en assume la présidence tournante de cette année. La Chine accorde depuis toujours une grande importance au développement de son partenariat global de coopération stratégique avec le Laos. Cette année marque le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-laotiennes. Dans les 55 ans écoulés, les relations sino-laotiennes n'ont cessé de se développer en profondeur avec l'intensification des visites croisées de haut niveau, la consolidation de la confiance politique mutuelle, la concrétisation d'une coopération économique et commerciale fructueuse ainsi que l'approfondissement continu des échanges dans les différents domaines. Il s'agit de la première visite du Premier Ministre Li Keqiang au Laos depuis sa prise de fonction. Durant cette visite, il s'entretiendra avec son homologue laotien Thongloun Sisoulith et rencontrera d'autres dirigeants laotiens pour procéder à des échanges de vues avec eux sur les relations bilatérales et les questions d'intérêt commun. Les deux parties signeront aussi des documents de coopération dans les domaines concernés. Nous sommes convaincus que la visite du Premier Ministre Li Keqiang permettra au partenariat global de coopération stratégique sino-laotien d'accéder à un nouveau palier au plus grand bénéfice des deux peuples.

Q : Pensez-vous que le prochain Sommet du G20 sera une enceinte appropriée pour discuter de la question de la Mer de Chine méridionale ?

R : Je ne comprends pas pourquoi vous posez cette question. Comme tout le monde le sait, le Sommet du G20 est censé se concentrer sur les moyens d'injecter de nouvelles dynamiques et forces motrices à la croissance mondiale et sur l'amélioration de la gouvernance économique mondiale. À l'heure actuelle, la Chine et les différentes parties concernées du Sommet du G20 sont en étroite concertation et coopération. Et les différentes parties ont tous affirmé tout leur soutien et toute leur coopération à la Chine pour assurer le succès du Sommet, en espérant qu'il donnera le plus de fruits possibles et contribuera activement à la croissance économique mondiale et au perfectionnement de la gouvernance mondiale. La question de la Mer de Chine méridionale n'a rien à voir avec le G20.

Q : Selon un reportage d'hier de l'agence de presse Reuters, la Chine aurait souhaité, à travers l'organisation du Sommet du G20 à Hangzhou, consolider et souligner son statut de grande puissance mondiale, mais dans le même temps, elle pourrait être confrontée à des défis lancés par les pays occidentaux et leurs alliés sur certaines questions. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Je ne connais pas le reportage que vous évoquiez et je ne sais de quels pays ou alliés vous parliez. À ma connaissance, les membres du G20, que ce soit les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada ou le Japon, entretiennent tous avec la Chine à de différents niveaux d'étroite concertation et coopération sur l'organisation du Sommet du G20 et ont exprimé leur pleine collaboration et soutien total à la Chine pour assurer le succès du Sommet. Lors de son interview récente accordée à la presse chinoise, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a beaucoup apprécié le leadership remarquable dont la Chine a fait preuve dans les préparatifs du Sommet, souligné la concordance entre le thème du Sommet de Hangzhou et l'esprit du Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU et estimé que, grâce à la participation active et au rôle pilote de la Chine, le G20 n'était plus un mécanisme de réponse d'urgence à la crise financière, mais se concentrerait désormais sur le développement à long terme de l'économie mondiale. Nous entendons œuvrer ensemble avec les autres participants pour permettre à ce Sommet de donner des fruits très positifs et de contribuer activement à la promotion de la croissance mondiale ainsi qu'au perfectionnement de la gouvernance économique mondiale. Nous espérons aussi que les parties concernées du G20 pourront prendre leur responsabilité et jouer un rôle positif et constructif pour assurer le succès du Sommet.

Q : Est-ce que vous émettrez une alerte aux voyageurs chinois à Singapour du fait de l'éclatement de l'épidémie Zika dans le pays ?

R : Je ne dispose pas d'information là-dessus pour le moment.

Q : La Maison Blanche a confirmé aujourd'hui que le Président Barack Obama s'entretiendrait samedi prochain avec le Président Xi Jinping. Quels seront leurs principaux sujets de discussion ? Pourriez-vous nous présenter les entretiens bilatéraux entre les dirigeants chinois et étrangers en marge du Sommet du G20 ?

R : En ce qui concerne l'agenda et les thèmes des entretiens bilatéraux entre les dirigeants chinois et étrangers, y compris le Président Barack Obama, en marge du Sommet du G20, nous sommes et resterons en étroite concertation avec les parties concernées. Les informations supplémentaires vous seront communiquées en temps utile.

Q : Selon la Maison Blanche, lors de l'entretien entre les Chefs d'État chinois et américain, seront abordées la question de la Mer de Chine méridionale et la stratégie du « rééquilibrage en Asie-Pacifique ». Comment y réagissez-vous ?

R : La partie américaine a toujours exprimé, dans des circonstances aussi bien publiques que bilatérales, son soutien total et sa pleine coopération à la Chine pour assurer le succès du Sommet du G20. Nous sommes convaincus que le Président Barack Obama viendrait à Hangzhou avec sincérité et bonne volonté, parce que tout le monde attend un Sommet du G20 couronné de succès. En tant qu'entités économiques principales et responsables du monde, la Chine et les États-Unis coopéreront pour contribuer à la croissance mondiale et au perfectionnement de la gouvernance économique mondiale. Quant aux sujets d'entretien des Chefs d'État chinois et américain, les deux parties sont en étroite concertation.

Q : Premièrement, certains sénateurs américains auraient appelé le Président Barack Obama à exhorter les dirigeants qui seront présents au Sommet du G20 à coordonner leurs politiques nationales de lutte contre la cybercriminalité ciblant les institutions financières. La Chine est-elle d'accord de mentionner cette question dans la déclaration finale ? Deuxièmement, la partie philippine a fait savoir aujourd'hui que la Chine devrait reconnaître la sentence de l'arbitrage sur la Mer de Chine méridionale qui servirait de base pour les futurs dialogues. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Concernant votre première question, je viens de dire que les différentes parties sont en étroite concertation au sujet du Sommet du G20. Je n'ai pas d'informations plus détaillées à vous fournir.

Sur la cybercriminalité, la position de la Chine est constante. Nous sommes en bonne concertation avec la partie américaine en la matière. Les deux parties doivent renforcer la confiance mutuelle et bien mettre en œuvre les consensus importants qu'elles ont dégagés sur la cybersécurité.

Concernant votre deuxième question, la position de la Chine sur le prétendu arbitrage sur la Mer de Chine méridionale est constante et claire. La Chine œuvre à développer des relations de bon voisinage avec ses pays voisins, y compris les Philippines, et à régler pacifiquement les différends territoriaux par voie de négociations et de consultations, pour préserver ensemble la paix et la stabilité dans la région.

Q : Après de longues négociations, les États-Unis et l'Inde ont signé aujourd'hui, à Washington, un accord sur le partage de bases militaires. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons pris note de ces informations. Nous espérons que la coopération concernée entre les États-Unis et l'Inde sera normale et favorable à la préservation de la paix et de la stabilité dans la région.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés