Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 26 janvier 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/01/26

Q : Récemment, un officiel américain a déclaré à la presse que les pays de l'ASEAN souhaitaient renforcer la solidarité, préserver leurs droits et intérêts maritimes et éviter la militarisation et les conflits. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : J'ai noté l'information concernée. L'officiel américain n'est pas le porte-parole des pays de l'ASEAN et je ne ferai pas de commentaire sur ses propos.

J'aimerais indiquer que la préservation de la paix et de la stabilité en Asie-Pacifique correspond aux intérêts de tous les pays de la région. Nous espérons que la partie américaine pourra jouer un rôle constructif en faveur de la paix et de la stabilité en Asie-Pacifique, et non semer la discorde.

Q : Ces derniers temps, des officiels américains ont, à travers les médias, tenu des propos contre la Chine sur la question nucléaire de la péninsule coréenne. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les propos concernés. On voit bien que beaucoup de ces déclarations n'ont aucun sens et ne sont nullement constructives.

La réalisation de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et la préservation de la paix et de la stabilité dans cette région correspondent aux intérêts de toutes les parties. En tant que voisin proche des pays de la péninsule et grand pays responsable, la Chine a déployé des efforts inlassables dans ce sens et y joue un rôle important, voilà un fait indéniable et connu de tous. Toutefois, il n'appartient pas à la Chine seule d'atteindre ces deux objectifs, mais à toutes les parties concernées de travailler de concert pour y arriver. Ces dernières années, si le processus de la dénucléarisation de la péninsule est confronté à des difficultés et les Pourparlers à Six, temporairement suspendus, c'est principalement parce que certaines parties concernées ont failli à cette responsabilité commune. Nous espérons que les pays concernés pourront assumer effectivement les responsabilités qui leur incombent et jouer véritablement un rôle constructif, et nous les exhortons à le faire. Qu'ils rejoignent la Chine pour ramener rapidement la question nucléaire de la péninsule coréenne à la bonne voie et s'abstiennent de se poser en donneur de leçon.

Q : La Chine vient de libérer le Suédois Peter Dahlin. Veuillez nous dire pourquoi.

R : Une correction d'abord : il n'a pas été « libéré », mais expulsé.

D'après les services compétents, Peter Dahlin, de nationalité suédoise, est soupçonné de financement aux activités criminelles contre la sûreté de l'État chinois. En vertu des dispositions du Code de procédure pénale de la République populaire de Chine, le Bureau municipal de Beijing pour la Sûreté de l'État a assigné Peter Dahlin à résidence surveillée le 4 janvier. À l'interrogatoire, Peter Dahlin a tout avoué. Conformément aux lois chinoises concernées, nous l'avons expulsé du territoire chinois le 25 janvier 2016.

Avant l'expulsion de Peter Dahlin, en vertu des dispositions de la Convention de Vienne sur les relations consulaires, nous avons communiqué les informations y relatives à la partie suédoise et nous nous sommes arrangés pour que celle-ci puisse rendre visite à Peter Dahlin.

Q : Comment réagissez-vous aux critiques de la partie américaine contre les travaux de construction et les vols d'essai menés par la Chine en Mer de Chine méridionale ?

R : Nous n'acceptons pas de telles critiques infondées. À plusieurs reprises, nous avons affirmé que les travaux de construction sur les îles et atolls concernés des îles Nansha et les vols d'essai sur Yongshu Jiao sont légitimes, raisonnables et en faveur des intérêts publics. Une fois les travaux achevés, les constructions permettront de renforcer les capacités de services publics tels que la recherche et le sauvetage en Mer de Chine méridionale. Nous espérons que les pays concernés pourront voir cette question correctement et cesser les accusations et spéculations gratuites. S'ils souhaitent vraiment préserver la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale, ils devront travailler ensemble avec la Chine pour y jouer un rôle constructif.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés