Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 25 janvier 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/01/25

Sur l’invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Secrétaire d’Etat américain John Kerry effectuera une visite en Chine les 26 et 27 janvier, lors de laquelle les deux parties échangeront sur les relations sino-américaines et les autres questions d’intérêt commun.

Q : Le 22 dernier, le parlement de Croatie s’est réuni en session plénière et a voté la confiance au nouveau gouvernement. M. Tihomir Oreskovic est devenu officiellement Premier Ministre après avoir prêté serment. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La Chine félicite la Croatie de la formation du nouveau gouvernement. Le Premier Ministre Li Keqiang a envoyé un message de félicitations au Premier Ministre Tihomir Oreskovic.

Actuellement, les relations entre la Chine et la Croatie connaissent un développement régulier, marqué par des échanges de haut niveau fréquents et des progrès importants des coopérations et échanges dans tous les domaines. La Chine accorde une grande importance au développement des relations sino-croates et entend travailler ensemble avec le nouveau gouvernement croate pour mettre pleinement en valeur les plates-formes comme la coopération Chine-pays d’Europe centrale et orientale sur la base du respect mutuel, de l’égalité et du bénéfice réciproque, de sorte à élever le niveau de la coopération pragmatique entre les deux pays et à faire fructifier davantage le partenariat de coopération globale sino-croate.

Q : Veuillez nous présenter le programme de la visite en Chine du Secrétaire d’Etat américain John Kerry.

R : Concernant la visite en Chine du Secrétaire d’Etat John Kerry, nous publierons des informations en temps opportun.

Nous espérons que cette visite permettra d’approfondir la communication entre la Chine et les Etats-Unis sur des dossiers importants, de faire progresser leur concertation et leur coopération dans divers domaines et de promouvoir le développement sain, stable et régulier des relations sino-américaines.

Q : Deux citoyens chinois sont morts dans une attaque au Laos, un autre a été blessé. La Chine en est-elle préoccupée ? Avez-vous eu des contacts avec le Laos ?

R : Dans la matinée du 24 janvier, des agresseurs non identifiés ont lancé une attaque violente dans la province de Xaysomboun, au Laos. Deux Chinois ont été tués et un autre, blessé. L’Ambassade de Chine au Laos y accorde une grande importance. Elle a déclenché immédiatement le mécanisme d’urgence et coopéré avec la partie lao pour que le blessé soit bien soigné et que les questions liées aux victimes soient adéquatement gérées. Des agents consulaires de l’Ambassade sont allés à l’hôpital pour rendre visite au blessé. Nous sommes également en contact étroit avec les départements compétents laos, et nous avons demandé à la partie lao de faire toute la lumière sur cette attaque le plus rapidement possible et de prendre des mesures effectives pour protéger les ressortissants chinois au Laos ainsi que leurs biens. Actuellement, l’enquête menée par la partie lao est en cours. L’Ambassade de Chine demande également aux ressortissants chinois au Laos de renforcer leur vigilance.

Q : Le Ministre afghan des Affaires étrangères est en visite officielle en Chine. Quels sont les sujets qui seront discutés entre les deux parties ?

R : Sur l’invitation du Ministre Wang Yi, le Ministre afghan des Affaires étrangères Salahuddin Rabbani est en Chine pour une visite officielle du 25 au 28 janvier. C’est la première visite en Chine du Ministre Salahuddin Rabbani depuis sa prise de fonctions et aussi la première visite de haut niveau entre la Chine et l’Afghanistan en 2016. Les deux parties y accordent une haute importance. Durant sa visite, le Ministre Salahuddin Rabbani sera reçu par des dirigeants chinois et aura un entretien avec le Ministre Wang Yi.

L’année dernière, la Chine et l’Afghanistan ont célébré en commun le 60e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et organisé l’Année de l’amitié et de la coopération Chine-Afghanistan. Les dirigeants des deux pays se sont rencontrés à plusieurs reprises dans des enceintes bilatérales et multilatérales, et les échanges et coopérations bilatéraux se sont avérés fructueux dans de divers domaines. Nous espérons que cette visite permettra de mettre en œuvre les consensus dégagés entre les dirigeants des deux pays, de planifier le développement des relations bilatérales en 2016 et de promouvoir le développement régulier du partenariat de coopération stratégique entre la Chine et l’Afghanistan.

Q : Le 23 janvier, le parlement népalais a adopté le premier amendement à la Constitution, permettant d’augmenter la représentation des Madhesis dans le parlement et de garantir, par les dispositions concernées, leurs droits et intérêts dans les élections. Quel est votre commentaire à cet égard ?

R : Nous suivons de très près l’évolution de la situation au Népal et saluons les efforts déployés par le gouvernement népalais et les parties concernées pour régler les divergences à travers le dialogue. En tant que pays ami du Népal, la Chine espère sincèrement que toutes les parties népalaises pourront avoir à l’esprit les intérêts fondamentaux du pays et du peuple et régler au plus tôt les divergences par le dialogue et les consultations pour rétablir rapidement la stabilité dans le pays et travailler ensemble à la reconstruction post-séisme et au développement de long terme du Népal.

Q : Le Ministre ukrainien des Infrastructures a fait savoir le 15 janvier que l’Ukraine avait mis en service ce jour-là le premier train de marchandises pour la Chine, qui suivait la nouvelle Route de la Soie terrestre via la mer Caspienne, l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan avant d’arriver en Chine. Ce train transporte, entre autres, des minerais de fer, et ramènera de la Chine des matériaux de construction et des articles de consommation. Pourriez-vous nous en dire plus sur cette ligne ferroviaire ? Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Les pays eurasiatiques soutiennent énergiquement la construction de la Ceinture économique de la Route de la Soie et y prennent une part active. En plus du Transsibérien qui dessert le Nord-Est et le Nord de la Chine et du Pont eurasiatique (reliant la ville de Lianyungang et l’Europe via le Xinjiang, le Kazakhstan et la Russie), de nouvelles lignes ferroviaires de fret (Chongqing-Xinjiang-Kazakhstan-Russie-Europe, Zhengzhou-Xinjiang-Kazakhstan-Russie-Europe) ont été mises en service ces dernières années. Ces lignes constituent un volet important de l’interconnexion des infrastructures et des échanges commerciaux dans le cadre de la Ceinture économique de la Route de la Soie. Nous nous félicitions également de la nouvelle ligne lancée par l’Ukraine et les autres pays concernés.

Q : Une conférence internationale sur la question des réfugiés syriens aura lieu le 4 février prochain à Londres et parmi les participants figure le Président américain Barack Obama. La Chine y assistera-t-elle ? Et qui représentera la Chine à la conférence ?

R : Concernant la conférence que vous avez évoquée, je vais me renseigner là-dessus.

Nous sommes d’avis que pour régler la question des réfugiés dans le fond, il faut trouver une solution politique à la question syrienne dans les meilleurs délais. A l’heure actuelle, le règlement politique de la question syrienne fait face à des opportunités précieuses. Le gouvernement syrien et l’opposition ouvriront prochainement des pourparlers de paix sous l’égide des Nations Unies. La Chine le salue et le soutient. Nous appelons la communauté internationale à préserver ensemble cette dynamique et à pousser les deux parties prenantes aux négociations à prendre en compte l’avenir de la Syrie et les intérêts fondamentaux du peuple syrien pour faire preuve de souplesse, rechercher la convergence par delà les divergences, dégager et élargir sans cesse les consensus, poursuivre sans relâche les négociations et les faire aboutir. La Chine continuera à jouer, comme par le passé, un rôle actif et constructif en faveur du règlement politique de la question syrienne.

 

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés