Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 31 décembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang
2015/12/31

Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni Philip Hammond effectuera une visite officielle en Chine les 5 et 6 janvier 2016.

Q : Nous sommes le dernier jour de 2015. Cette année a été marquée par beaucoup de temps forts et d'abondants fruits de la diplomatie chinoise. Pourriez-vous faire un bilan des traits de la diplomatie chinoise durant l'année qui s'achève ?

R : En 2015, la diplomatie chinoise s'est montrée active, pragmatique et innovante, et a été à la hauteur des missions que le Parti et le peuple lui avaient confiées. Tout au long de cette année, elle s'est axée sur la promotion du développement pacifique du pays et a tâché de contribuer à la paix et au développement dans le monde, deux thèmes majeurs de notre époque, en avançant une série de conceptions importantes, et en lançant un grand nombre de projets de coopération largement appréciés. Et d'importants résultats de portée profonde et durable ont pu ainsi être obtenus.

L'initiative importante de former une communauté de destin de toute l'humanité, avancée par le Président Xi Jinping, est en phase avec l'idée de construire un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, et fait l'objet d'une large adhésion et d'un accueil favorable de la communauté internationale, notamment des pays en développement. La Chine tient toujours à sa promesse : que ce soit dans son initiative de créer l'AIIB et la nouvelle Banque de développement du BRICS, ou dans sa participation active à la coopération internationale sur le changement climatique et au règlement des points chaux internationaux, elle est toujours fidèle à l'esprit de la coopération gagnant-gagnant et œuvre à innover les modes de pensée pour résoudre les problèmes épineux et réaliser la plus grande convergence d'intérêts des différentes parties, apportant ainsi une contribution agissante à la paix, au développement et à la sécurité dans le monde.

Lors des Sommets à l'occasion du 70e anniversaire de l'ONU, le Président Xi Jinping a annoncé une série de mesures importantes, dont l'établissement du Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement et du Fonds d'aide pour la coopération Sud-Sud. La Chine a contribué activement à la stabilité et à la réforme du système financier international. En 2015, la croissance économique chinoise représente un tiers de la croissance mondiale. L'inclusion du Renminbi dans les DTS du FMI a permis de renforcer la représentation et le droit à la parole des pays en développement dans le système financier international. Et la Chine a aussi travaillé ensemble avec les autres parties pour apporter une contribution importante et énergique à la conclusion d'un accord global, équilibré et ambitieux à la COP 21.

La Chine a achevé la planification pour la mise en œuvre de l'initiative de la « Ceinture économique de la Route de la Soie et de la Route de la Soie maritime du 21e siècle » et a lancé le processus. Désormais est formée une synergie entre les stratégies de développement de la Chine et des pays riverains de « la Ceinture et la Route ». Dans le cadre de cette initiative, la Chine a signé avec plus de 20 pays des accords de coopération, et est parvenue avec des dizaines d'autres pays à des consensus sur le développement de partenariats, mettant en place une structure de coopération internationale sur les capacités de production industrielle couvrant l'Asie, l'Afrique, l'Amérique latine et l'Europe. La construction de « la Ceinture et la Route » a obtenu des récoltes précoces importants. Les accords de libre-échange Chine-République de Corée et Chine-Australie sont officiellement entrés en vigueur, les négociations sur la mise à niveau de la zone de libre-échange Chine-ASEAN ont bien abouti, et les négociations sur le Partenariat économique global régional ont obtenu des progrès concrets.

En 2016, la diplomatie chinoise continuera à se mettre au service du développement national et de l'économie mondiale, à assumer sa responsabilité dans la préservation de la paix mondiale, à apporter sa part de contribution au développement dans la région, à travailler pour assurer un meilleur environnement extérieur au parachèvement sur tous les plans d'une société d'aisance moyenne en Chine, et à contribuer à la paix et au développement dans le monde.

Q : Microsoft prétend que le gouvernement chinois a attaqué plus de mille comptes Hotmail, y compris ceux des Tibétains et Ouïgours en exil. Comment y réagissez-vous ?

R : Nous avons répondu à des questions sur les cyberattaques sur cette place-forme à maintes reprises. Le gouvernement chinois défend fermement la cybersécurité. Nous nous opposons résolument à toutes formes de cyberattaques, réprimons et combattons en vertu de la loi les cyberattaques lancées à l'intérieur de la Chine ou à partir des infrastructures d'Internet chinoises. Si les parties concernées avaient des preuves solides, elles pourraient tout à fait utiliser les canaux existants pour communiquer et engager une coopération mutuellement avantageuse avec la partie chinoise de manière constructive. Diffuser souvent des rumeurs infondées n'aidera en rien à résoudre les problèmes, à accroître la confiance réciproque ni à promouvoir la coopération internationale sur la cybersécurité.

Q : La communauté de l'ASEAN est officiellement fondée aujourd'hui. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Quelles sont vos attentes de l'approfondissement des relations Chine-ASEAN ?

R : Nous saluons chaleureusement la fondation de la communauté de l'ASEAN. C'est un jalon dans l'intégration de l'ASEAN. C'est aussi la première communauté sous-régionale en Asie. Cela symbolise que la coopération en Asie de l'Est est portée à un niveau plus élevé.

La Chine et l'ASEAN sont bons partenaires, bons voisins et bons amis. Elles sont liées par un partenariat stratégique depuis 2003. La haute confiance politique mutuelle et la coopération pragmatique fructueuse entre les deux parties ont énormément contribué à la paix, à la stabilité et au développement dans la région. Nous sommes pleinement confiants en l'avenir de l'ASEAN et souhaitons de plus grands succès à la construction de la communauté de l'ASEAN.

L'année 2016 marque le 25e anniversaire de l'établissement des relations de dialogue entre la Chine et l'ASEAN. De nouvelles opportunités importantes s'offrent désormais au développement des relations entre les deux parties. La Chine continuera à soutenir fermement l'intégration de l'ASEAN, la construction de la communauté de l'ASEAN et le rôle central de l'ASEAN dans la coopération régionale, et entend travailler ensemble avec les pays de l'ASEAN pour rehausser sans cesse la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération pragmatique en matière économique, commerciale, humaine et culturelle, et construire une communauté de destin Chine-ASEAN plus solide.

Q : La journaliste française Ursula Gauthier va quitter la Chine aujourd'hui. Sera-t-elle encore admise en Chine ?

R : Cela dépend totalement d'elle-même.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés