Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 1er décembre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/12/01

Q : La Chine assume officiellement dès aujourd'hui la présidence du G20 pour 2016. Quels préparatifs fera-t-elle pour l'organisation du Sommet du G20 de 2016 ? Quelles propositions avancera-t-elle ?

R : La Chine accueilliera le 11e Sommet du G20 les 4 et 5 septembre 2016 à Hangzhou. Elle assume officiellement dès aujourd'hui la présidence du G20 pour 2016. Dans son discours prononcé spécialement sur l'organisation par la Chine du Sommet du G20 de 2016, le Président Xi Jinping a indiqué que l'économie mondiale et la coopération économique internationale se trouvent à un tournant important et que le G20 doit tenir compte de la situation générale et prendre des actions concrètes dans l'orientation et la coopération économique internationale, favoriser le règlement des problèmes saillants de l'économie mondiale, travailler à atteindre l'objectif d'une croissance forte, durable et équilibrée et développer ensemble une économie mondiale innovante, dynamique, interconnectée et inclusive.

Actuellement, les préparatifs du Sommet de 2016 se déroulent d'une manière ordonnée sur tous les plans. Le site officiel du Sommet a été ouvert et sur ce site seront publiées en temps opportun les dernières informations concernées. Nous vous invitons, chers amis journalistes, à les suivre. Je tiens à réitérer que la Chine sera fidèle aux principes de l'ouverture, de la transparence et de l'inclusivité dans l'organisation du Sommet de 2016 et restera en étroite concertation et coordination avec tous les membres pour assurer le succès du Sommet.

Q (posée après la conférence de presse) : Le Tribunal arbitral concernant la Mer de Chine méridionale a clôturé son audience sur le fond de l'affaire. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La Chine a affirmé à maintes reprises l'incompétence du Tribunal arbitral sur l'arbitrage initié unilatéralement par les Philippines et la position chinoise de ne pas accepter l'arbitrage ni d'y participer. Cette position est claire et constante.

Je tiens à souligner que l'obstination des Philippines à initier unilatéralement et pousser l'arbitrage concernant la Mer de Chine méridionale est une provocation politique sous le couvert de la justice, et que cette action vise au fond à nier la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes de la Chine en Mer de Chine méridionale plutôt qu'à régler les différends.

Sur les questions relatives à la souveraineté territoriale et aux droits et intérêts maritimes, la Chine n'accepte aucune solution imposée, ni aucun recours unilatéral à une tierce partie pour le règlement des différends. Il s'agit d'un droit légitime de la Chine en tant que pays souverain et signataire de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. La tentative des Philippines visant à nier, par voie de l'arbitrage, la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes de la Chine en Mer de Chine méridionale n'aboutira à rien.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés