Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 19 octobre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/10/19

Sur l'invitation du Président Xi Jinping, le Roi Willem-Alexander des Pays-Bas effectuera une visite d'État en Chine du 25 au 29 octobre.

Q : Durant le festival annuel d'automne au Sanctuaire Yasukuni, le Premier Ministre japonais Shinzo Abe a fait déposer un « masakaki » au sanctuaire, et la Ministre des Affaires intérieures et des Communications Sanae Takaichi et le Ministre de la Justice Mitsuhide Iwaki étaient parmi ceux qui visitaient le sanctuaire. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Au Sanctuaire Yasukuni sont vénérés des criminels de classe A de la Seconde Guerre mondiale qui sont directement responsables de la guerre d'agression. Nous nous opposons depuis toujours et fermement aux actes erronés des hommes politiques japonais et exhortons la partie japonaise à regarder en face son passé d'agression et à faire un profond examen de conscience là-dessus, à se démarquer nettement des militaristes et à prendre des actions concrètes pour gagner la confiance des pays voisins et de la communauté internationale.

Q : La société américaine de sécurité informatique CrowdStrike dit avoir détecté des tentatives de piratage par des hackers liés au gouvernement chinois contre au moins sept compagnies américaines durant les trois dernières semaines. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Sur la question de la cybersécurité, nous avons présenté à plusieurs reprises notre position de principe. La Chine est un défenseur ferme de la cybersécurité. Elle est aussi victime des cyberattaques. Le gouvernement chinois s'oppose fermement aux cyberattaques sous toutes leurs formes de même qu'à l'espionnage commercial. Il n'entreprendra, ni n'encouragera ni ne soutiendra, sous quelque forme que ce soit, aucune activité d'espionnage commercial. Nous espérons que les parties concernées pourront intensifier, dans un esprit du respect et de la confiance mutuels et avec une attitude constructive, le dialogue et la coopération en matière de cybersécurité.

Q : Dans sa communication sur une nouvelle stratégie européenne pour le commerce publiée récemment, la Commission européenne a fait savoir sa volonté d'explorer le lancement des négociations avec Taiwan d'un accord d'investissement bilatéral. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous n'avons pas d'objection à l'égard des échanges économiques, commerciaux et culturels de nature non officielle entre Taiwan et les pays ayant des relations diplomatiques avec la Chine, mais nous opposons au développement des relations officielles sous quelque forme que ce soit. Nous espérons que la partie européenne pourra rester fidèle au principe de l'unicité de la Chine, gérer de façon prudente et appropriée les questions liées à Taiwan, se garder de tout contact ou échange officiel avec Taiwan sous quelque titre ou forme que ce soit et de s'abstenir de négocier et de signer avec Taiwan tout accord officiel ayant des implications sur la souveraineté.

Q : Après son entretien avec la Présidente de la République de Corée Park Geun-hye, le Président américain Barack Obama a fait remarquer son soutien au développement d'une relation forte entre la République de Corée et la Chine. Qu'en pensez-vous ? La Présidente Park Geun-hye s'est dit prête à avoir une rencontre bilatérale avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe en marge de la Rencontre des dirigeants de Chine, du Japon et de République de Corée qui se tiendra très prochainement dans son pays. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La partie chinoise œuvre à promouvoir l'instauration d'un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération gagnant-gagnant, et entend entretenir une interaction saine avec les États-Unis, la République de Corée et tous les autres pays du monde pour renforcer la confiance mutuelle, élargir la coopération et accroître les convergences d'intérêts, de manière à conforter par une énergie positive la paix, la stabilité et le développement dans la région et dans le monde et à réaliser le gagnant-gagnant et le bénéfice pour tous. Nous accueillons favorablement le développement des relations états-Unis-République de Corée et espérons que cela contribuera à la préservation de la paix et de la stabilité dans la région.

S'agissant de la rencontre entre les dirigeants du Japon et de la République de Corée, j'ai pris note des informations y relatives. La partie chinoise se félicite du développement des relations entre ces deux pays et espère que cela contribuera à réaliser la paix et la stabilité dans la région et à faire poursuivre la voie du développement pacifique par le pays concerné.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés