Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 28 mai 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/05/28

Sur l’invitation du Président élu de la République du Soudan Omar Hassan Al-Béchir, le Ministre de la Protection de l’Environnement Chen Jining se rendra au Soudan pour assister à la cérémonie d’investiture du Président soudanais le 2 juin en tant qu’Envoyé spécial du Président Xi Jinping.

Q : Selon des informations, le Secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a dit que les États-Unis souhaitaient un arrêt immédiat et durable de la construction de terre-pleins par quelque partie revendicatrice que ce soit en Mer de Chine méridionale et qu’ils s’opposaient à tout acte visant à militariser davantage les îles et atolls en litige. Par ses actions en Mer de Chine méridionale, la Chine a transgressé non seulement les normes internationales qui sous-tendent l’architecture sécuritaire de l’Asie-Pacifique, mais aussi le consensus régional en faveur de l’approche non-coercitive pour le règlement des litiges territoriaux, a martelé le Secrétaire Carter, affirmant que la présence militaire américaine en Asie-Pacifique continuera à se renforcer. Comment y réagissez-vous ?

R : Nous avons exposé à plusieurs reprises notre position de principe sur la question concernée. Je voudrais souligner que la partie américaine a choisi d’être muette face aux activités de construction menées depuis longtemps par quelques pays sur les îles et atolls chinois qu’ils ont occupés illégalement, et de faire des remarques irresponsables sur les travaux de construction légaux, légitimes et raisonnables relevant de la souveraineté chinoise entrepris par la Chine. S’il ne s’agit pas d’une habitude d’appliquer le double critère, alors il doit y avoir quelque chose d’inavoué dans cette approche. Je voudrais réitérer que l’ampleur et la vitesse de la construction menée par la Chine sur des îles et atolls concernés correspondent aux responsabilités et obligations internationales qu’elle assume en tant que grand pays. Les Chinois savent bien juger ce qu’ils ont à faire et personne n’a le droit de dire à la Chine ce qu’elle doit faire.

Actuellement, la situation en Mer de Chine méridionale est stable dans son ensemble. Mais certains pays, mus par leurs intérêts égoïstes, ne cessent de provoquer des incidents dans cette région et de défier de manière flagrante la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes de la Chine, et il y a aussi des gens qui jettent de l’huile sur le feu, voilà l’origine des troubles en Mer de Chine méridionale. La partie américaine doit s’interroger sérieusement : Quelle sorte d’Asie-Pacifique souhaite-t-elle voir ? Quel rôle doit-elle jouer au fond pour la paix et la prospérité en Asie-Pacifique ? Est-il vraiment dans l’intérêt des États-Unis de plonger dans le chaos cette région, moteur principal de la croissance de l’économie mondiale ? Nous exhortons la partie américaine à bien réfléchir avant de passer à l’action, à adopter une attitude véritablement responsable, à cesser tout acte ou propos provocateur et à jouer vraiment un rôle positif et constructif dans la préservation de la paix et de la stabilité dans la région.

Q : Les chefs de délégation de la République de Corée, des États-Unis et du Japon pour les pourparlers à Six se sont réunis récemment à Séoul et sont convenus de continuer à exercer des pressions sur la RPDC. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Bien gérer le dossier nucléaire de la Péninsule coréenne, cela touche à l’intérêt général de la paix et de la stabilité dans la Péninsule et en Aise du Nord-Est, correspond aux intérêts communs des parties concernées et relèvent de leurs responsabilités communes. Pour ce faire, les différentes parties sont appelées à déployer des efforts constructifs. En tant que voisin proche de la Péninsule et grand pays responsable, la Chine continuera à jouer le rôle qui lui revient pour favoriser le règlement adéquat de la question concernée.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés