Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 10 avril 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/04/10

Sur l’invitation du Secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie Nikolaï Patrouchev, le Conseiller d’État Guo Shengkun sera en Russie du 12 au 15 avril pour la 10e réunion des secrétaires du conseil de sécurité des pays membres de l’Organisation de Coopération de Shanghai(OCS) et une visite bilatérale.

Sur l’invitation de la Ministre des Relations internationales et de la Coopération d’Afrique du Sud Maite Nkoana-Mashabane, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi effectuera une visite officielle les 14 et 15 avril en Afrique du Sud.

Q : Hier, le Président américain Barack Obama s’est dit préoccupé par le fait que la Chine utilisait « sa taille et ses muscles » pour exercer des pressions sur les petits pays en Mer de Chine méridionale. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : S’agissant de la taille et des muscles, je crois que vous savez tous qui a la plus grande taille et les plus grands muscles dans le monde.

Nous avons présenté à plusieurs reprises la position chinoise concernant la question de la Mer de Chine méridionale. La Chine œuvre fermement pour préserver et promouvoir la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale. Nous avons toujours préconisé activement le règlement adéquat de la question par une approche à double voie. à l’heure actuelle, la Chine et les pays de l’ASEAN maintiennent des communications actives et efficaces pour appliquer intégralement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer de Chine méridionale et faire avancer les consultations sur le Code de conduite en Mer de Chine méridionale. Nous espérons que les États-Unis pourront respecter les efforts déployés par la Chine et les pays de l’ASEAN dans ce sens et jouer un rôle positif, constructif et responsable pour la paix et la stabilité dans la région.

Q : Le Président américain Barack Obama participera bientôt au Sommet des Amériques. Il a fait savoir que les relations entre les États-Unis et les autres pays d’Amérique n’avaient jamais été aussi bonnes depuis des dizaines d’années. En début de cette année, la Chine a organisé avec succès la première conférence ministérielle du Forum Chine-CELAC (Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes). Certains médias y voient un bras de fer entre la Chine et les États-Unis en Amérique latine. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Ces dernières années, les relations entre la Chine et les pays d’Amérique latine se sont développées en profondeur, apportant de réels bénéfices aux peuples chinois et latino-américains et contribuant à la paix, à la stabilité et au développement dans la région et dans le monde. En juillet 2014, le Président Xi Jinping s’est rendu en visite en Amérique latine et a participé à la première rencontre des dirigeants chinois et latino-américains. Les deux parties ont annoncé l’établissement d’un partenariat de coopération globale basé sur l’égalité, le bénéfice mutuel et le développement partagé et décidé de créer le Forum Chine-CELAC. En janvier dernier, la première conférence ministérielle du Forum a été tenue avec succès à Beijing, marquant l’entrée des relations sino-latino-américaines dans une nouvelle phase, caractérisée par le développement en parallèle et le renforcement mutuel de la coopération globale et de la coopération bilatérale.

La Chine et les pays d’Amérique latine et des Caraïbes sont tous des pays en développement. L’élargissement de la coopération entre les deux parties est basé sur leurs intérêts communs et besoins mutuels. Composante importante de la coopération Sud-Sud, cette coopération s’appuie sur les principes de l’égalité, du bénéfice mutuel, de l’ouverture, de l’inclusivité et du gagnant-gagnant, et ne vise, n’exclut ni ne compromet leurs relations avec les autres pays. Nous nous réjouissons de voir les relations entre les États-Unis et les pays d’Amérique latine et des Caraïbes connaître un plus grand développement sur la base du respect mutuel et de la non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui, et nous espérons que le Sommet des Amériques permettra d’apporter une contribution active à la stabilité et au développement dans l’hémisphère occidental.

Q : Veuillez nous présenter le programme de la visite du Conseiller d’État Guo Shengkun en Russie et celui du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en Afrique du Sud.

R : En marge de la 10e réunion des secrétaires du conseil de sécurité des pays membres de l’OCS, le Conseiller d’État Guo Shengkun aura des entretiens élargis et restreints pour procéder à des échanges de vues amples avec les parties concernées sur l’approfondissement de la coopération en matière d’application de la loi et de sécurité dans le cadre de l’OCS et la préservation commune de la sécurité et de la stabilité dans la région. Lors de sa visite en Russie, il s’entretiendra avec le Secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev et rencontrera les responsables des services russes d’application de la loi et de sécurité pour avoir des échanges approfondis sur le renforcement du partenariat global de coordination stratégique sino-russe et de la coopération sino-russe en matière d’application de la loi et de sécurité.

Lors de sa visite en Afrique du Sud, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi rencontrera des dirigeants sud-africains et s’entretiendra avec la Ministre des Relations internationales et de la Coopération Maite Nkoana-Mashabane. La visite du Ministre Wang Yi en Afrique du Sud a pour but principal de promouvoir la mise en œuvre des acquis des visites croisées des deux Chefs d’État et du Plan de coopération stratégique de 5 à 10 ans entre les deux pays en vue de renforcer la coopération bilatérale amicale et mutuellement avantageuse dans tous les domaines, et de mener des communications et consultations avec la partie sud-africaine sur la préparation de la 6e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine pour en assurer la réussite.

Q : La Rada d’Ukraine a adopté hier un projet de loi prohibant la propagande communiste. Est-ce que cela affectera les relations sino-ukrainiennes ?

R : Je n’ai pas lu cette information et je n’en suis pas au courant.

La Chine et l’Ukraine sont liées par une amitié traditionnelle. Continuer à développer la coopération amicale mutuellement avantageuse entre les deux pays correspond à leurs intérêts communs.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés