Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 6 mars 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/03/06

Q : Ces derniers jours, les différentes parties maliennes ont paraphé à Alger l'Accord de paix et de réconciliation au Mali. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

R : Nous avons noté des avancées positives enregistrées récemment dans le processus de paix et de réconciliation au Mali. Nous apprécions et soutenons les efforts actifs de la communauté internationale, notamment ceux du gouvernement algérien pour favoriser le règlement de la crise malienne et le retour de la paix et de la stabilité dans la région. Dans le même temps, nous appelons les différentes parties maliennes à privilégier l'intérêt général du pays, à préserver l'unité nationale et l'intégrité territoriale, et à saisir les opportunités pour réaliser rapidement la paix, la stabilité et le développement du pays.

Q: Selon des sources d'information, une attaque à l'arme blanche s'est produite ce matin à la gare de Guangzhou. Comment y réagissez-vous ? Pensez-vous qu'il s'agit d'un attentat terroriste ?

R : J'ai noté les informations concernées dans les médias, mais je ne dispose pas plus d'informations sur cette affaire. Je suis convaincue que l'autorité de la sécurité publique locale prendra rapidement des mesures efficaces pour protéger la sécurité des personnes et des biens et ouvrira sans tarder une enquête sur l'affaire.

Q : Le 5 mars, l'ambassadeur américain en République de Corée Mark Lippert a été agressé et blessé par un homme lors d'une réunion à Séoul. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous déplorons ce malheur et nous sommes convaincus que la République de Corée traitera ce dossier de manière appropriée. Nous souhaitons à l'Ambassadeur Mark Lippert un prompt rétablissement.

Q : Première question, le Royaume-Uni a publié un rapport selon lequel la liberté et l'autonomie de Hong Kong sont soumises à des restrictions croissantes, ce qui ne correspond pas à l'engagement pris par la Chine dans ses négociations avec le Royaume-Uni il y a 30 ans. Quel est votre commentaire là-dessus ? Deuxième question, le 5 mars, le Ministère japonais des Affaires étrangères a fait savoir que le Japon et la Chine tiendront plus tard dans le mois de mars un dialogue de sécurité, le premier du genre depuis quatre ans. Pouvez-vous nous en donner plus d'informations ?

R : Concernant votre première question, depuis le retour de Hong Kong au sein de la mère-patrie, de grands succès ont été enregistrés dans la mise en œuvre d'« un pays, deux systèmes ». Voilà un fait incontestable et reconnu par toutes les personnes adoptant une position objective et impartiale. Hong Kong est une région administrative spéciale de la Chine. Les affaires de Hong Kong relèvent purement des affaires intérieures de la Chine. Le Royaume-Uni n'a pas le droit de s'y ingérer. La « responsabilité » prétendue par le Royaume-Uni vis-à-vis de Hong Kong n'existe pas.

S'agissant de votre deuxième question, les Ministères chinois et japonais des Affaires étrangères sont en contacts normaux. Le Ministre assistant des Affaires étrangères chinois Liu Jianchao se rendra en visite en République de Corée et au Japon dans la deuxième et la dernière décades du mois de mars. Il présidera avec son homologue du Ministère coréen des Affaires étrangères les consultations diplomatiques entre la Chine et la République de Corée, et avec son homologue du Ministère japonais des Affaires étrangères le dialogue de sécurité et les consultations diplomatiques régulières Chine-Japon. Le dialogue de sécurité sino-japonais et le mécanisme des consultations diplomatiques régulières Chine-Japon représentent des canaux d'échange importants entre les Ministères des Affaires étrangères et de la Défense nationale des deux pays. Les deux parties saisiront l'opportunité offerte par ce dialogue et ces consultations pour échanger sur les relations bilatérales, les politiques de défense et de sécurité de part et d'autre, ainsi que les questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Q : Selon des sources d'information, le nouveau gouvernement sri-lankais a décidé de suspendre le projet portuaire de Colombo en se basant sur les résultats d'évaluation faite par une commission technique. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Le gouvernement sri-lankais nous a communiqué les informations y relatives, tout en soulignant que la décision porte sur la suspension des travaux de construction et non sur l'annulation du projet et que la partie sri-lankaise restera en contact et en concertation avec la Chine sur ce dossier. Et à Sri Lanka, des enquêtes sont en cours sur d'autres projets de coopération avec d'autres pays. Nous resterons attentifs à l'évolution de la situation, espérant que la partie sri-lankaise tiendra compte des intérêts fondamentaux du développement du pays et de l'enthousiasme des investisseurs chinois pour Sri Lanka, gérera adéquatement le dossier concerné et protégera les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises.

Q : Selon des sources d'information, l'Armée populaire de Libération participera au défilé militaire à Moscou. Pouvez-vous le confirmer et nous en donner plus d'informations ?

R : Cette année marque le 70e anniversaire de la victoire mondiale contre le fascisme. La Chine et la Russie ont convenu d'organiser ensemble des événements de célébration et de commémoration. Veuillez vous renseigner auprès du Ministère de la Défense nationale pour avoir plus d'informations précises.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés