Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 17 février 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/02/17

Sur l'invitation du Ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre des Affaires étrangères de la République démocratique socialiste de Sri Lanka Mangala Samaraweera effectuera une visite officielle en Chine les 27 et 28 février.

Q : Veuillez nous présenter le programme de la visite en Chine du Ministre sri-lankais des Affaires étrangères. Quelles sont les attentes de la Chine à l'égard de cette visite ?

R : Le Ministre des Affaires étrangères Mangala Samaraweera sera le premier membre du nouveau gouvernement sri-lankais, formé en janvier dernier, à visiter la Chine, et les deux parties attachent une haute importance à cette visite. Durant cette visite, il sera reçu par des dirigeants chinois et il s'entretiendra avec le Ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

La Chine et la Sri Lanka sont voisines liées par une amitié traditionnelle, et leurs relations reposent sur un fondement politique, économique et social solide. Depuis la formation du nouveau gouvernement sri-lankais, les deux pays ont maintenu d'étroits échanges et contacts de haut niveau. Lors de la récente visite à Sri Lanka du Ministre assistant chinois des Affaires étrangères Liu Jianchao en tant qu'envoyé spécial du gouvernement chinois, il a fait passer un message important, celui de l'attachement de la Chine à ses relations avec la Sri Lanka et de la détermination chinoise à renforcer la coopération amicale bilatérale. Ce message a trouvé un écho favorable auprès des dirigeants sri-lankais. Nous souhaitons que la visite du Ministre sri-lankais des Affaires étrangères soit l'occasion d'aborder de manière approfondie le développement des relations bilatérales dans de nouvelles conditions et de planifier les visites bilatérales de haut niveau et la coopération bilatérale dans tous les domaines en vue d'approfondir le partenariat de coopération stratégique basé sur l'entraide sincère et l'amitié pérenne entre la Chine et la Sri Lanka.

Q : Un groupe de chercheurs d'Internet a fait savoir que l'Agence nationale de la Sécurité des Etats-Unis a installé en secret des logiciels d'espionnage dans des disques durs fabriqués par certains grands fournisseurs, un acte qui permet au gouvernement américain de surveiller Internet du monde entier, y compris celui de la Chine. Les Etats-Unis qui critiquent fréquemment la Chine de perpétrer des cyberattaques se livrent, semble-t-il, eux-mêmes dans ce genre d'activités. Quelles sont vos commentaires là-dessus ? Pensez-vous que ce reportage est ironique ?

R : Je suis au courant du reportage que vous avez mentionné, mais je ne dispose pas plus d'informations à ce sujet. Sur la question de la cybersécurité, la position du gouvernement chinois est claire et constante. Nous nous opposons à toutes formes de cyberattaques, ainsi qu'à tout acte qui crée l'hostilité et la confrontation dans le cyberespace. Nous espérons que les différentes parties travailleront, dans un esprit de respect mutuel et de confiance réciproque, à renforcer efficacement le dialogue et la coopération en matière de cyberespace, à traiter adéquatement les problèmes de cybersécurité et à préserver ensemble la paix et la sécurité dans le cyberespace.

Q : Hier était la Journée Kwangmyongsong en RPDC. La Chine a-t-elle envoyé des représentants pour participer aux activités de célébration en RPDC ?

R : Sur l'invitation de la RPDC, l'ambassade de Chine en RPDC a participé aux activités concernées à Pyongyang.

Q : Selon des médias de la République de Corée et du Japon, la Chine, le Japon et la République de Corée se concertent en ce moment sur la tenue d'une rencontre des Ministres des Affaires étrangères des trois pays, mais il n'y a pas encore un consensus sur l'ordre du jour. Quelle est la position de la Chine sur cette question ?

R : La coopération entre la Chine, le Japon et la République de Corée est une composante importante de la coopération de l'Asie de l'Est. La Chine est depuis toujours attachée au développement sain de la coopération Chine-Japon-République de Corée et elle y travaille activement. A l'heure actuelle, les trois pays sont en intense consultation sur la tenue de la rencontre des Ministres des Affaires étrangères dans la dernière décade du mois de mars, et les informations supplémentaires seront communiquées en temps opportun après qu'un consensus aura été trouvé.

Q : Hier, la réunion des Ministres des Finances de la zone euro sur la dette grecque n'a débouché sur aucun accord, ce qui fait monter le risque de la sortie de la Grèce de la zone euro. Que pense la Chine du blocage de ce dossier ?

R : Nous avons noté des informations concernées. La Grèce est un bon ami et un bon partenaire de la Chine au sein de l'Union européenne (UE). Nous souhaitons poursuivre la coopération pragmatique et mutuellement avantageuse avec la Grèce dans divers domaines et promouvoir davantage le développement de nos relations bilatérales. La Chine soutient depuis toujours l'intégration européenne et souhaite voir une UE stable, solidaire et prospère. Nous espérons que la Grèce surmontera les difficultés actuelles, que la zone euro trouvera une solution adéquate aux problèmes rencontrés et que le processus de l'intégration européenne progressera dans d'heureuses conditions.

Q : Lors de la visite du Président sri-lankais en Inde, les deux parties ont conclu plusieurs accords de coopération, y compris dans le domaine du nucléaire civil. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La Sri Lanka et l'Inde sont pour nous d'importants pays voisins et amis. Nous souhaitons continuer de promouvoir le partenariat stratégique pour la paix et la prospérité avec l'Inde, ainsi que le développement du partenariat de coopération stratégique basé sur l'entraide sincère et l'amitié pérenne avec la Sri Lanka. Nous espérons la poursuite de la bonne dynamique des relations sino-indiennes et des relations sino-sri-lankaises, et dans le même temps, nous accueillons favorablement le développement continu des relations entre la Sri Lanka et l'Inde. Nous souhaitons que ces trois paires de relations se renforcent et aient des interactions bénéfiques dans l'intérêt de la paix, de la stabilité et du développement de la région.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés