Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 10 février 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/02/10

Q : Selon des sources d'information, lors de sa visite en Afghanistan, le Ministre assistant des Affaires étrangères Liu Jianchao a fait savoir que la Chine aiderait l'Afghanistan à construire des routes reliant Kaboul au Pakistan et une centrale hydraulique capable de fournir de l'énergie au Pakistan. Pourriez-vous nous donner plus d'informations à ce sujet ?

R : Récemment, le Ministre assistant des Affaires étrangères Liu Jianchao a effectué une visite en Afghanistan. Les informations y relatives ont déjà été communiquées. Durant sa visite, M. Liu Jianchao a rencontré le Président afghan Ashraf Ghani et le Ministre afghan des Affaires étrangères Salahuddin Rabbani et s'est entretenu avec le Vice-Ministre afghan des Affaires étrangères Hekmat Khalil Karzai. M. Liu Jianchao a fait savoir que la Chine entendait travailler ensemble avec l'Afghanistan pour bien mettre en œuvre les consensus importants réalisés par les dirigeants des deux pays, renforcer la communication stratégique et la coopération pragmatique bilatérales, mener à bien la planification et la réalisation des programmes d'aide et de formation en faveur de l'Afghanistan, et multiplier les échanges amicaux à tous les niveaux, afin de porter les relations sino-afghanes à un nouveau palier. La partie afghane a fait part de sa volonté de continuer à promouvoir les échanges et coopérations bilatéraux dans différents domaines, de son ferme soutien à l'initiative chinoise de la Ceinture économique de la Route de la Soie et de sa disponibilité à prendre une part active aux projets de coopération y relatifs.

Quant aux projets de coopération précis dont vous avez parlés, je voudrais attirer votre attention sur le premier dialogue stratégique tripartite Chine-Afghanistan-Pakistan tenu le 9 dernier à Kaboul et présidé par le Ministre assistant Liu Jianchao, le Vice-Ministre afghan des Affaires étrangères Hekmat Khalil Karzai et le Secrétaire pakistanais des Affaires étrangères Aizaz Ahmad Chaudhry. Les trois parties ont discuté, à cette occasion, de la coopération pragmatique tripartite et sont convenues de développer des programmes de coopération pragmatique dans le cadre du dialogue stratégique tripartite. La partie chinoise a lancé l'invitation à cinq délégations conjointes afghano-pakistanaises composées respectivement de parlementaires, de journalistes, de diplomates, de personnalités amies de la Chine et des think tanks en Chine au cours de l'année 2015. L'Afghanistan et le Pakistan l'ont remercié de cette invitation et ont fait part de leur volonté d'y participer activement. La Chine a exprimé son soutien aux initiatives visant à renforcer la connexion routière et ferroviaire et les liens économiques entre l'Afghanistan et le Pakistan, y compris le barrage hydroélectrique de Kunar.

Un des sujets importants abordés par ce dialogue stratégique tripartite était la situation en Afghanistan et dans la région. Les trois parties sont convenues d'œuvrer ensemble à la préservation de la paix et de la stabilité de l'Afghanistan et de la région. La Chine et le Pakistan ont réaffirmé leur soutien au processus de paix et de réconciliation « des Afghans et conduit par les Afghans » et aux efforts déployés par le gouvernement afghan à cet égard. L'Afghanistan a affirmé son engagement pour promouvoir le processus de paix et de réconciliation et exprimé le souhait que la Chine et le Pakistan continuent à jouer un rôle constructif dans l'intensification des interactions entre l'Afghanistan et le Pakistan et le renforcement de la coopération afghano-pakistanaise en matière politique, sécuritaire, antiterroriste et économique, car il en va de la paix et de la stabilité dans la région. En tant qu'ami et voisin de l'Afghanistan et du Pakistan, la Chine s'est félicitée sincèrement des progrès réalisés et s'est dit heureuse de voir l'Afghanistan et le Pakistan accroître leur confiance stratégique et leur coopération mutuellement bénéfique. Par ailleurs, les trois parties ont réitéré que le terrorisme, l'extrémisme et le séparatisme constituaient des menaces graves pour la sécurité et la stabilité des trois pays et de l'ensemble de la région, et elles sont convenues d'approfondir encore plus leur coopération antiterroriste et sécuritaire.

Le dialogue stratégique tripartite Chine-Afghanistan-Pakistan est une initiative utile des trois pays pour faire face aux changements rapides de la situation régionale et intensifier leurs concertations et coopérations. Les trois parties sont convenues de tenir en temps opportun le deuxième dialogue stratégique tripartite dont la date et le lieu seront fixés par voie diplomatique.

Q : Selon des médias, l'Armée de l'alliance démocratique nationale du Myanmar s'est unie avec l'Armée d'indépendance kachin et d'autres groupes armés locaux pour recouvrer Kokang et de nombreux frontaliers du Myanmar ont afflué sur le territoire chinois. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La Chine suit de près la situation sur place. Selon les informations dont je dispose, depuis hier, par souci de sécurité, des frontaliers du Myanmar sont entrés sur le territoire chinois, et ils ont été pris en charge adéquatement. La Chine suivra attentivement l'évolution de la situation et prendra les dispositions nécessaires pour préserver la stabilité dans les zones frontalières entre la Chine et le Myanmar. Nous espérons que le Myanmar fera également des efforts dans ce sens.

La situation dans le Nord du Myanmar touche directement à la sécurité des zones frontalières entre la Chine et le Myanmar. Nous espérons que les parties concernées du Nord du Myanmar privilégieront toujours des solutions négociées à leurs divergences de sorte à éviter l'escalade des tensions, des instabilités dans les zones frontalières, et surtout, des répercussions sur la sécurité et l'ordre public sur le territoire chinois.

Q : Récemment, le mouvement houthi du Yémen a annoncé la dissolution du parlement et la création d'une assemblée provisoire. Des protestations et manifestations ont eu lieu dans certaines régions du pays. Dans une déclaration, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a exprimé sa profonde préoccupation à cet égard. Quel est votre commentaire sur la situation actuelle au Yémen ?

R : La Chine suit de très près les changements importants dans la situation politique du Yémen. Nous espérons que les différentes parties au Yémen pourront garder à l'esprit l'intérêt général du pays, renforcer l'union, éviter les initiatives unilatérales, régler adéquatement leurs divergences par le dialogue et les consultations et conformément à l'initiative du Conseil de Coopération du Golfe, à l'« Accord de partenariat national et de paix » et aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité, et continuer à faire avancer le processus de transition politique en vue du retour rapide de la stabilité et de l'ordre public dans le pays.

Q : Selon des sources d'information, la marine américaine envisage de déployer des navires de guerre au large des côtes australiennes et d'associer le Japon et l'Australie dans les manœuvres maritimes annuelles organisées par les Etats-Unis et l'Inde. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Quant au sujet que vous avez mentionné, j'ai à faire un travail d'information et de vérification. Les Etats-Unis sont pays très influent, tous ses actes en Asie-Pacifique attirent l'attention. Nous espérons que les politiques et les actions des Etats-Unis en Asie-Pacifique sont de nature à apporter des énergies positives en faveur de la paix et de la stabilité en Asie-Pacifique et à favoriser activement et constructivement la préservation de la paix et de la stabilité dans la région et le renforcement de la confiance et de la coopération entre les pays de la région.

Q : Selon des sources d'information, récemment, plusieurs magasins chinois dans la province du Nord-Ouest de l'Afrique du Sud ont été pillés. Quelles mesures la Chine a-t-elle prises face à cette situation ?

R : L'Ambassade et les consulats de Chine en Afrique du Sud ont demandé aux autorités compétentes sud-africaines de renforcer les mesures de sécurité dans les zones à forte concentration des ressortissants chinois et d'assurer effectivement la sécurité des Chinois sur place ainsi que leurs droits et intérêts légitimes. Ils ont également appelé les ressortissants et les organismes chinois sur place à renforcer les mesures de précaution. Le Ministère chinois des Affaires étrangères et les missions diplomatiques et consulaires de Chine en Afrique du Sud continueront à suivre de très près l'évolution de la situation et à fournir de l'assistance aux ressortissants et organismes chinois en Afrique du Sud.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés