Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 30 janvier 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/01/30

 Sur l’invitation du Président Xi Jinping, la Présidente de la République argentine Cristina Fernandez de Kirchner effectuera une visite d’Etat en Chine du 3 au 5 février.Durant cette visite, le Président Xi Jinping tiendra une cérémonie d’accueil et un banquet de bienvenue en l’honneur de la Présidente argentine, et s’entretiendra avec elle. Ils assisteront ensemble à la cérémonie de signature des documents de coopération. La Présidente argentine rencontrera aussi le Premier Ministre Li Keqiang et le Président du Comité permanent de l’Assemblé populaire nationale Zhang Dejiang. La visite d’Etat du Président Xi Jinping en Argentine en juillet 2014 a été couronnée de succès et l’occasion pour les deux Présidents de déclarer l’établissement du partenariat global stratégique entre les deux pays, ouvrant une nouvelle étape des relations sino-argentines. La Chine attache une grande importance au développement de ses relations avec l’Argentine et entend travailler ensemble avec la partie argentine pour faire de la visite de la Présidente Cristina Fernandez de Kirchiner une opportunité de promouvoir la coopération amicale et mutuellement bénéfique dans tous les domaines entre les deux pays et d’enrichir sans cesse le partenariat global stratégique sino-argentin.Q : Selon des sources d’information, la réunion des Ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne a convenu de prolonger les sanctions en vigueur contre la Russie jusqu’en septembre et d’élargir la liste des personnalités visées. Les Etats-Unis envisagent également de prendre de nouvelles sanctions contre la Russie. Quel est votre commentaire à ce sujet ? R : Nous avons dit et redit notre position constante contre le recours arbitraire aux menaces et aux sanctions. Nous estimons que le dialogue et les négociations représentent le seul moyen permettant le règlement politique de la crise ukrainienne. Les différentes parties sont appelées à faire preuve de retenue et de raison, à intensifier le dialogue et les négociations, et à tout faire pour apporter une solution de fond à la crise ukrainienne.

Q : Selon des informations, récemment, le commandant de la Septième flotte des forces navales américaines l’Amiral Robert Thomas s’est dit favorable à l’élargissement de la zone de patrouille aérienne japonaise à la Mer de Chine méridionale, afin de contrebalancer les forces des flottes chinoises sans cesse renforcées. Selon lui, les alliés et les partenaires régionaux considèrent de plus en plus le Japon comme un facteur important de stabilité régionale, et les futures opérations de la Force maritime d’autodéfense japonaise en Mer de Chine méridionale revêtent tout leur sens. Comment y réagissez-vous ?

R : La situation en Mer de Chine méridionale est stable. La Chine entretient des relations d’amitié et de bon voisinage avec les pays de l’ASEAN. Nous avons la volonté et la capacité de préserver ensemble la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale. Les pays hors de la région sont appelés à respecter les efforts des pays de la région en faveur de la paix et de la stabilité et à éviter tout acte de nature à semer la discorde ou à faire monter la tension.

Q : Hier soir, un attentat terroriste a frappé le Nord du Sinaï en Egypte, faisant une dizaine de morts et une centaine de blessés. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La Chine combat et condamne tout acte terroriste et exprime sa solidarité aux familles des victimes et aux blessés. En tant que pays ami de l’Egypte, la Chine souhaite le retour rapide de la paix et de la stabilité dans ce pays.

Q : Le représentant spécial du Département d’Etat américain pour la politique concernant la RPDC Sung Kim est arrivé à Beijing et s’est entretenu avec le représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires liées à la Péninsule coréenne Wu Dawei. Veuillez nous en donner plus d’informations. Les membres des Pourparlers à six ont récemment multiplié des contacts et dialogues. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

R : Je ne dispose pas d’informations sur la visite de M. Sung Kim en Chine.

Poursuivre fermement les Pourparlers à six pour régler adéquatement la question nucléaire de la Péninsule coréenne à travers le dialogue et les consultations correspond aux intérêts de toutes les parties concernées, et cela exige des efforts actifs des différentes parties qui sont appelées à assumer les responsabilités qui leur incombent. Dans le contexte actuel, il leur convient de conjuguer leurs efforts, de faire valoir la sagesse diplomatique et de faire preuve de flexibilité et de pragmatisme, pour ainsi créer des conditions favorables à la reprise rapide des Pourparlers à six. La Chine entend rester en étroits contacts et concertations avec les différentes parties concernées sur ce sujet.

Q : Selon des médias, le Ministre délégué à la marine marchande de la Grèce a fait savoir que le nouveau gouvernement grec respecte les accords signés avec Cosco et adopte une attitude sérieuse sur l’application des accords. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons pris note des informations concernées. Nous apprécions les déclarations du nouveau gouvernement grec au sujet du projet de Cosco au port du Pirée. Ce projet est à l’image de la coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant entre la Chine et la Grèce et revêt une signification importante pour l’approfondissement global de la coopération économique et commerciale entre les deux pays. Nous respectons la décision concernée de la Grèce et espérons que les accords bilatéraux déjà conclus seront respectés et mis en œuvre. Nous espérons, et nous en sommes convaincus, que le gouvernement grec tiendra son engagement et intensifiera sa concertation et sa coopération avec la partie chinoise sur le projet de Cosco au port du Pirée pour en faire un port de premier plan dans le monde.

Q : Selon des informations, le groupe de contact sur la crise ukrainienne se réunira le 30 janvier à Minsk pour mettre fin à la crise dans l’est de l’Ukraine. Quel est votre commentaire à cet égard ?

R : Nous saluons et soutenons les efforts des différentes parties visant un règlement politique de la crise ukrainienne. Nous appelons de nos vœux l’arrêt immdiat des conflits armés dans l’est de l’Ukraine et l’engagement du dialogue et des négociations par les différentes parties pour parvenir à une solution politique globale, équilibrée, durable et sur la base de la prise en compte des intérêts et préoccupations légitimes des différentes parties.

Q : Selon des sources d’information, le Ministre malaisien des Affaires étrangères Anifah Aman a fait savoir, à l’issue d’une réunion des Ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN, que les Ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN s’accordaient pour favoriser la mise en œuvre globale et efficace de la Déclaration sur la Conduite des Parties en Mer de Chine méridionale (DOC) et travailler activement à l’élaboration rapide du Code de conduite en Mer de Chine méridionale (COC). Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Actuellement, la Chine et les pays de l’ASEAN sont engagés pour une application intégrale et efficace de la DOC et la progression solide des consultations sur le COC. Avec les efforts communs des différentes parties, les consultations sur le COC ont enregistré des progrès. Les différentes parties ont convenu de conclure rapidement le COC sur la base du consensus et sont parvenues à un terrain d’entente important sur la « récolte précoce ». L’élaboration du COC fait partie de la mise en œuvre globale et efficace de la DOC. Nous espérons que les différentes parties pourront renforcer la coopération et accroître la confiance mutuelle dans le cadre de la DOC, afin de créer des conditions favorables à la promotion des consultations sur le COC.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés