Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 27 janvier 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/01/27

Sur l’invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes de la République slovaque Miroslav Lajčák effectuera une visite officielle en Chine du 2 au 5 février prochain.

Q : Aujourd’hui, le Président américain Barack Obama a dit dans son discours prononcé à New Delhi que la liberté de navigation en Asie-Pacifique devait être garantie et que les différends concernés devaient être réglés de manière pacifique. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Hier, j’ai déjà répondu à une question sur ce sujet. La Chine œuvre depuis toujours à construire, à promouvoir et à préserver la paix et la stabilité dans la région. Nous sommes toujours d’avis que les différends en Mer de Chine méridionale doivent être réglés adéquatement par des moyens pacifiques à travers des dialogues et des consultations entre les pays directement concernés. A l’heure actuelle, la situation en Mer de Chine méridionale est stable dans son ensemble. La Chine et les pays de l’ASEAN sont unanimes à estimer qu’il faut travailler ensemble pour préserver la paix et la stabilité dans la région. La liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale n’a jamais été mise en cause, et nous sommes persuadés qu’il n’y aura aucun problème dans l’avenir grâce aux efforts conjugués de la Chine et des pays concernés de l’ASEAN. Si certains pays souhaitent sincèrement voir la paix et la stabilité dans cette région, ils doivent parler et agir davantage en faveur du renforcement de la confiance mutuelle et de la coopération entre les pays de la région.

Q : Le New York Times a fait savoir dans un éditorial du 25 dernier que la Chine était en train de s’emparer massivement des bois de rose, de la faune et la flore sauvages et des ressources minières du Myanmar. Le journal a aussi appelé à cesser ces activités. Comment y réagissez-vous ?

R : La Chine s’oppose depuis toujours au déboisement illégal, à l’extraction minière illégale et au trafic illicite de la faune et la flore sauvages. Elle travaille à renforcer la coopération avec les pays voisins dont le Myanmar dans la lutte contre ces activités illégales, pour préserver les ressources naturelles et assurer la stabilité dans les zones frontalières. Par ailleurs, elle demande toujours aux entreprises et aux individus chinois qui développent des coopérations économiques et commerciales à l’étranger de respecter les lois et règlements locaux et de protéger l’environnement.

Nous avons noté l’article dont vous venez de parler. Il s’agit des informations infondées qui cherchent délibérément à nuire aux relations de bon voisinage et de bonne entente entre la Chine et le pays concerné.

Q : Selon des sources, un officiel du Ministère indonésien des Affaires maritimes et de la Pêche a fait savoir qu’en vertu des nouveaux règlements, le gouvernement indonésien interdisait aux bateaux de pêche étrangers de pratiquer la pêche massive dans les eaux territoriales indonésiennes et que les accords de coopération conclus précédemment dans les domaines concernés perdraient leur validité. Des pays comme la Chine seraient affectés. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Nous avons noté les informations concernées. Les départements chinois et indonésien chargés des affaires de la pêche entretiennent actuellement des communications sur les sujets concrets de la coopération bilatérale en matière de pêche. La Chine espère que le gouvernement indonésien pourra protéger effectivement les intérêts des investisseurs chinois en Indonésie ainsi que les droits et intérêts légitimes des marins chinois. Nous entendons travailler ensemble avec l’Indonésie pour assurer un développement sain et régulier de la coopération en matière de pêche entre les deux pays.

Q : Hier, le gouvernement ukrainien a déclaré l’état d’urgence dans les régions de Donetsk et de Lugansk dans l’est de l’Ukraine. Quel est votre commentaire sur la situation actuelle en Ukraine ?

R : Les conflits armés dans l’est de l’Ukraine se sont récemment exacerbés, faisant de nombreuses victimes civiles. La Chine en est profondément préoccupée. Rechercher la paix et la coopération, rejeter la guerre et la confrontation, voilà l’aspiration commune de tous les peuples du monde. La Chine préconise depuis toujours le règlement politique de la crise et s’oppose à tout acte susceptible d’attiser la tension. Nous espérons que les deux parties en conflit de l’Ukraine pourront faire preuve de sang-froid et de retenue pour éviter l’escalade de la tension, et que les parties concernées pourront faire pleinement valoir les mécanismes de médiation déjà établis pour ouvrir un dialogue inclusif et promouvoir le règlement politique de la crise ukrainienne. La Chine entend continuer à jouer un rôle actif et constructif à cet égard.

Q : Selon des informations, la Sous-Secrétaire d’Etat américaine Wendy Sherman est venue en visite en Chine. Qui rencontrera-t-elle ? Quels sujets seront-ils abordés ?

R : Comme convenu entre la Chine et les Etats-Unis, la Sous-Secrétaire d’Etat américaine Wendy Sherman est en visite en Chine du 26 au 28 janvier. Durant la visite, les deux parties procèderont à des échanges de vues sur les relations sino-américaines et les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Q : Selon des sources, la Chine organisera un défilé militaire cette année. Veuillez le confirmer. Et quels en sont l’objectif et la signification ?

R : Cette année marque le 70e anniversaire de la victoire de la guerre mondiale antifasciste. C’est une occasion importante pour passer en revue l’histoire et planifier l’avenir. La Chine, les Nations Unies et les autres pays vont organiser des activités de commémoration.

Pays vainqueur et principal théâtre oriental de la Seconde Guerre mondiale, la Chine a apporté une contribution majeure à la victoire de la guerre mondiale antifasciste au prix d’énormes sacrifices. Par l’organisation conjointe des activités de commémoration avec les pays concernés, nous aimerions éveiller l’aspiration à la paix chez chaque homme de bonne volonté, inviter tous les peuples du monde à se rappeler l’histoire et à préserver la paix, et affirmer notre ferme position de défendre les acquis de la victoire de la Seconde Guerre mondiale, l’ordre international d’après-guerre ainsi que la paix dans le monde. Nous espérons que tous les pays pourront saisir l’occasion pour passer en revue l’histoire et en tirer les leçons et enseignements, de sorte à œuvrer ensemble à un meilleur avenir de l’humanité et à un monde de paix durable et de prospérité commune.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés