Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 22 janvier 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/01/22

Sur l'invitation du Premier Ministre du Conseil des Affaires d'Etat Li Keqiang, le Premier Ministre de la République française Manuel Valls effectuera une visite officielle en Chine du 29 au 31 janvier.

Durant sa visite, le Premier Ministre Manuel Valls sera reçu par le Président Xi Jinping et le Président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Zhang Dejiang. Il s'entretiendra avec le Premier Ministre Li Keqiang et assistera ensemble avec lui aux activités clôturant les célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises. Les dirigeants des deux pays procéderont à des échanges de vues approfondis et globaux sur les relations bilatérales, la coopération pragmatique, les relations sino-européennes et d'autres questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Q : Le 21 janvier, les Ministres des Affaires étrangères russe, allemand, français et ukrainien se sont rencontrés à Berlin et sont parvenus à des consensus sur la cessation des hostilités dans l'est de l'Ukraine, la ligne de démarcation entre les deux parties au conflit et le retrait des armes lourdes. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous apprécions positivement les consensus réalisés lors de la rencontre des Ministres des Affaires étrangères russe, allemand, français et ukrainien, et nous espérons que cela contribuera à apaiser la crise dans l'est de l'Ukraine et à éviter l'escalade de la situation. Nous saluons et soutenons les efforts actifs déployés par les différentes parties en vue de régler politiquement la crise ukrainienne, et nous souhaitons que les parties concernées continuent à mettre à profit les mécanismes de médiation comme les formats de Normandie et de Minsk et parviennent rapidement, en tenant compte des intérêts et préoccupations légitimes de part et d'autre, à une solution politique globale, équilibrée et durable afin de réaliser la paix, la sécurité, la stabilité et le développement en Ukraine et dans toute la région.

Q : Le Département du Commerce des Etats-Unis imposera une taxe anti-dumping très élevée sur les pneus et produits à énergie solaire chinois. Selon la partie américaine, des fabricants chinois auraient reçu des subventions injustes de leur gouvernement. Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

R : Veuillez vous renseigner auprès du Ministère du Commerce pour cette question précise. Quant aux questions survenues dans la coopération économique et commerciale entre la Chine et les autres pays, nous préconisons de rechercher des solutions mutuellement bénéfiques et gagnant-gagnant à travers le dialogue et les consultations amicaux afin d'assurer un développement sain et sans à-coups de la coopération économique et commerciale bilatérale.

Q : Selon des sources d'information, le gouvernement yéménite et les Houthis ont récemment eu des affrontements, et ils ont fini par trouver une solution négociée pour mettre fin à la crise politique. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous espérons que les parties concernées au Yémen pourront régler adéquatement leurs divergences par le dialogue et les consultations, mettre fin rapidement aux violences et aux conflits, rétablir au plus tôt la stabilité et l'ordre dans le pays, et continuer à faire avancer de manière assurée le processus de transition politique.

Q : Selon des sources d'information, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a fait savoir le 21 janvier que le dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong-un aurait envoyé un signal favorable sur sa participation aux célébrations à Moscou du 70e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale en mai prochain. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Les dirigeants chinois seront-ils présents à ces activités ?

R : Comme convenu, la Chine et la Russie organiseront conjointement cette année des célébrations commémorant le 70e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale. Les deux parties travaillent maintenant sur l'invitation réciproque des dirigeants aux activités de célébration et de commémoration organisées dans les deux pays.

La RPDC et la Russie sont deux pays voisins et amis de la Chine et ont fait des sacrifices et contributions majeurs pour la victoire de la lutte mondiale contre le fascisme, un événement qui mérite d'être célébré ensemble. Nous avons la conviction que les échanges normaux entre la RPDC et la Russie sont dans l'intérêt de la paix et de la stabilité dans la région.

Q : Le 21 janvier, lors d'un point de presse conjoint avec le Sous-Secrétaire du Département des Affaires étrangères des Philippines Evan Garcia, le Secrétaire d'Etat adjoint américain Daniel Russel a exprimé ses préoccupations sur la question de la Mer de Chine méridionale, déclarant que les grands pays n'ont pas le droit de malmener les petits. Comment y réagissez-vous ?

R : Dans les relations internationales, la Chine préconise depuis toujours que tous les pays, grands ou petits, sont égaux. Elle s'oppose à ce qu'un grand pays maltraite un petit et elle estime, dans le même temps, qu'un petit pays n'a pas non plus le droit de chercher noise à autrui. Par l'égalité de tous les pays, on entend non seulement l'égalité en termes de droits et d'intérêts, mais aussi l'égalité en matière d'application des règles internationales.

Concernant la question de la Mer de Chine méridionale, nous avons exprimé notre position de principe à maintes reprises. La Chine s'attache depuis toujours à régler pacifiquement, par le dialogue et les consultations, les litiges territoriaux et de droits et intérêts maritimes avec les pays concernés. Les parties concernées doivent mettre en œuvre intégralement et effectivement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer de Chine méridionale par des actes concrets et préserver ensemble la paix et la stabilité dans la région. Les pays non concernés, quant à eux, doivent adopter une position objective et impartiale, multiplier les propos en faveur de la coopération et de la confiance mutuelle et les actes favorables à la préservation de la paix et de la stabilité régionales, et se garder des petites phrases susceptibles de semer la discorde et d'attiser les tensions.

Q : L' « Etat islamique » a publié une vidéo sur Internet, réclamant au Japon une rançon de 200 millions de dollars US en échange de la libération de deux otages japonais. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous nous opposons à toute forme de terrorisme et à tout acte extrémiste contre des civils innocents. Nous souhaitons que les otages puissent être libérés sains et saufs.

Q : Récemment, des violences ont eu lieu à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), et plusieurs magasins chinois en ont pâti. Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

R : Depuis le 19 janvier, une série de violences ont frappé Kinshasa, affectant la sécurité de travailleurs chinois et de leurs biens. Après l'éclatement des incidents, nous avons fait des démarches à Beijing et à Kinshasa auprès de la partie de RDC, lui demandant de prendre des mesures efficaces pour protéger effectivement la sécurité des établissements et ressortissants chinois sur place et de leurs biens. L'Ambassade de Chine en RDC a déclenché immédiatement le plan d'urgence et le mécanisme de protection de sécurité conjoint entre la communauté chinoise en RDC et la police locale, afin de protéger effectivement la sécurité des ressortissants chinois et de leur assurer l'assistance nécessaire. Nous souhaitons un retour rapide de la stabilité en RDC.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés