Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 30 décembre 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/12/30

Q : Selon des sources, le Président ukrainien Petro Porochenko a hier fait savoir qu'il rencontrerait le Président français François Hollande, la Chancelière allemande Angela Merkel et le Président russe Vladimir Poutine le 15 janvier prochain au Kazakhstan pour discuter du règlement de la crise ukrainienne. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : la Chine salue et soutient les efforts des dirigeants russe, allemand, français et ukrainien en vue du règlement politique de la crise ukrainienne, espère que les parties concernées pourront parvenir au plus tôt à une solution politique globale, équilibrée et durable en tenant compte des intérêts et préoccupations légitimes de toutes les parties afin de réaliser la paix, la sécurité, la stabilité et le développement en Ukraine et dans la région tout entière.

Q : Selon des informations, la Chine a envoyé des équipes de secours pour participer à l'opération de recherche de l'avion disparu du vol QZ8501 d'Air Asia. Veuillez nous présenter ce qu'a fait la Chine.

R : Le gouvernement chinois a décidé d'envoyer des avions et navires pour participer à l'opération de recherche de l'avion disparu d'Air Asia sur la base d'un consensus dégagé avec le gouvernement indonésien en la matière. A l'heure actuelle, une frégate de la Marine en patrouille régulière en Mer de Chine méridionale est en train de se déplacer vers les eaux intéressées. Des avions de l'Armée de l'Air se sont mis aux préparatifs et nous sommes en concertation avec les pays concernés sur les lignes aériennes. La Chine est en étroit contact avec l'Indonésie et suit l'évolution des recherches. Nos dispositifs de recherche et de secours maritimes sont prêts à partir à tout moment pour des recherches dans les eaux concernées.

Nous continuerons à suivre de près l'évolution de la situation et fournirons des aides supplémentaires à l'Indonésie en fonction de ses besoins.

Q : Selon des sources, deux bâtiments de guerre chinois sont allés jusqu'à 70 km des Diaoyu Dao en mi-décembre. Par ailleurs, 3 garde-côtes chinois sont entrés ce matin dans les eaux territoriales des Diaoyu Dao. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La navigation et l'entraînement des bâtiments de la Marine chinoise dans les eaux intéressées sont conformes au droit international et aux pratiques internationales. Nous espérons que les pays concernés pourront respecter la liberté de navigation et de survol dont jouissent les navires et avions militaires de la Chine conformément au droit international.

S'agissant de votre deuxième question, Diaoyu Dao et ses îlots affiliés font partie intégrante du territoire chinois. Les patrouilles des garde-côtes chinois dans les eaux territoriales des Diaoyu Dao constituent un acte administratif dans l'exercice de la souveraineté conformément à la loi.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés