Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 22 décembre 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/12/22

Q : Les Etats-Unis déclarent que la RPDC est responsable du piratage contre Sony Pictures. Etes-vous d'accord avec eux ? Avez-vous eu des contacts avec la partie américaine sur cette question ? Quel message allez-vous envoyer à la RPDC ? Leur direz-vous que de tels actes sont inacceptables ?

R : Notre position sur la préservation de la cybersécurité est claire et constante. Nous nous opposons à toute forme de cyberattaque et de cyberterrorisme, ainsi qu'à toute cyberattaque perpétrée par quelque pays ou individu que ce soit en utilisant des installations hors de son territoire contre un pays tiers. Nous entendons coopérer de manière constructive avec la communauté internationale dans la préservation de la paix et de la sécurité dans le cyberespace sur la base du respect mutuel et de la confiance réciproque.

Hier soir, le Ministre Wang Yi a eu un entretien téléphonique avec le Secrétaire d'Etat américain John Kerry sur la demande de la partie américaine. M. Kerry a présenté les vues des Etats-Unis sur les questions concernées, et M. Wang Yi en a réitéré la position de la Chine.

Q : Le 21 décembre, le nouveau Président élu de la Roumanie Klaus Iohannis a prêté serment devant les deux chambres du parlement. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Qu'attendez-vous du développement des relations sino-roumaines ?

R : Hier, M. Klaus Iohannis a pris ses fonctions de président de la Roumanie. Le Président Xi Jinping lui a envoyé un message de félicitations.

La Roumanie a été l'un des premiers pays à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, leurs relations se développent toujours de manière saine et régulière, et leurs échanges et coopérations dans divers domaines ne cessent d'enregistrer de nouveaux progrès. Cette année marque le 65e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays et le dixième anniversaire de leur partenariat global d'amitié et de coopération. Très attachée au développement de ses relations avec la Roumanie, la Chine entend travailler de concert avec celle-ci pour porter, en prenant cette année d'anniversaire comme un nouveau point de départ, les relations bilatérales à un niveau supérieur.

Q : Récemment, la police angolaise a arrêté et détenu un grand nombre de ressortissants chinois pour vérification de papiers. Veuillez le confirmer et nous présenter ce qu'a fait la partie chinoise.

R : Après avoir appris que la partie angolaise avait arrêté et détenu un grand nombre d'étrangers dont des ressortissants chinois, le Ministère des Affaires étrangères et l'Ambassade de Chine en Angola ont immédiatement fait des démarches auprès de la partie angolaise, lui demandant de garantir effectivement les droits et intérêts légitimes des ressortissants chinois dans le pays et de traiter adéquatement et rapidement cette affaire selon la loi. La plupart de ces ressortissants chinois qui possèdent des titres de séjour légaux ont été libérés le jour même, et un petit nombre de Chinois, soupçonnés de séjour illégal, sont en détention. Le Ministère des Affaires étrangères et l'Ambassade de Chine en Angola continueront de suivre de très près l'évolution de la situation et d'exhorter la partie angolaise à garantir effectivement un traitement humanitaire aux Chinois détenus pour séjour illégal et à gérer adéquatement les suites de l'affaire dans les meilleurs délais. Le gouvernement chinois s'oppose à tout acte illégal et continuera de demander aux ressortissants chinois en Angola de respecter la loi de leur pays d'accueil et de préserver consciencieusement un cadre d'affaires et de vie marqué par la coopération gagnant-gagnant.

Q : Les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils avaient sollicité le concours de la Chine dans leurs enquêtes, estimant que la RPDC a lancé des cyberattaques contre eux en utilisant des installations sur le territoire chinois. Pourriez-vous le confirmer ? Que comptez-vous faire ?

R : J'ai déjà réitéré la position de principe du gouvernement chinois sur la cybersécurité. Nous nous opposons à toute forme de cyberattaque et de cyberterrorisme, ainsi qu'à toute cyberattaque perpétrée par quelque pays ou individu que ce soit en utilisant des installations hors de son territoire contre un pays tiers. Il faut se fonder sur les faits pour tirer des conclusions. Nous traiterons les questions concernées sur la base des faits et selon les principes pertinents du droit international et la loi chinoise.

Q : Selon des médias canadiens, la Chine aurait déjà établi secrètement une zone d'identification de la défense aérienne en Mer de Chine méridionale. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Je ne vois pas sur quoi s'appuie l'information que vous avez évoquée, et je ne dispose pas d'information là-dessus. J'aimerais souligner qu'il est de la souveraineté d'un pays d'établir ou non une zone d'identification de la défense aérienne et qu'il faut prendre en compte de multiples facteurs. A l'heure actuelle, la paix et la stabilité sont bien garanties en Mer de Chine méridionale.

Q : Selon des médias japonais, la Chine aurait construit une base militaire sur l'île Nanji, située à 300 km des îles Diaoyu, et ce pour renforcer la surveillance de la zone d'identification de la défense aérienne de la Mer de Chine orientale. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Je n'ai pas d'information à vous donner sur cette question.

Q : Selon Global Times, la villa de Bo Xilai en France sera mise en vente. Les gouvernements chinois et français ont-ils eu des contacts là-dessus ? Est-ce que c'est la partie chinoise qui a demandé à procéder à la vente de cette villa ? Allez-vous récupérer la somme acquise ?

R : Je n'en dispose pas d'informations spécifiques.

Q : Aujourd'hui, une entreprise chinoise a entamé des travaux pour la construction du canal du Nicaragua. Quelle est l'importance de ce projet pour la Chine ? Cela contribuera-t-il à l'établissement de relations diplomatiques entre la Chine et le Nicaragua ?

R : La participation d'une entreprise chinoise au projet du canal du Nicaragua est une action autonome de cette entreprise et n'a rien à voir avec le gouvernement chinois. Nous sommes toujours attachés au développement des relations d'amitié et de coopération avec les différents pays du monde sur la base des Cinq Principes de la Coexistence pacifique et du respect du principe d'une seule Chine.

Q : Selon des sources, une Paraguayenne est condamnée à la peine capitale en Chine, et le gouvernement paraguayen a eu des contacts avec le gouvernement chinois pour en empêcher l'exécution. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Je n'en dispose pas d'information.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés