Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 4 novembre 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/11/04

Sur invitation du Président Xi Jinping, la Présidente du Chili Michelle Bachelet Jeria sera en Chine du 8 au 12 novembre pour la réunion informelle des dirigeants de l’APEC et une visite de travail en Chine.

Sur invitation du Président Xi Jinping, le Président du Pérou Ollanta Humala Tasso sera en Chine du 10 au 13 novembre pour la réunion informelle des dirigeants de l’APEC et une visite de travail en Chine.

Sur invitation du Premier Ministre du Conseil des Affaires d’Etat Li Keqiang, le Premier Ministre du Canada Stephen Harper effectuera une visite officielle en Chine du 6 au 10 novembre.

Le Premier Ministre Stephen Harper participera sur invitation aux activités concernées de la réunion informelle des dirigeants de l’APEC.

Q: Selon certains médias, les autorités israéliennes ont approuvé le 3 novembre la construction de 500 nouveaux logements dans les colonies de Jérusalem-Est. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R: Dans le contexte de l’impasse des négociations de paix palestino-israéliennes, cet acte d’Israël n’est pas favorable à la restauration de la confiance avec la Palestine et va à l’encontre de l’effort international pour la paix. La Chine exhorte Israël à cesser la colonisation sur le territoire palestinien occupé et à créer des conditions propices à une reprise rapide des négociations de paix.

Q: Lors de sa rencontre avec le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi le 3 novembre, le Président indonésien Joko Widodo s’est prononcé pour la mise en place de la banque d’investissement asiatique pour les infrastructures. Veuillez nous donner des informations sur l’échange entre les deux parties à ce sujet.

R: Le Président indonésien Joko Widodo a reçu le 3 novembre, au Palais présidentiel, à Jakarta, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en visite en Indonésie. Nous avons publié les informations concernées. Lors de cette rencontre, le Président indonésien a exprimé son soutien à la mise sur pied d’une banque d’investissement asiatique pour les infrastructures.

Vu l’énorme demande de financement pour les infrastructures en Asie, une entrée en fonction rapide de la banque d’investissement asiatique pour les infrastructures donnera des impulsions soutenues au développement économique asiatique, permettra d’assurer un essor régulier, stable et relativement rapide de l’économie régionale et profitera aux différents participants. La Chine salue l’adhésion de l’Indonésie et d’autres pays de la région et hors de la région à la banque et est toujours en bonne communication avec l’Indonésie sur la préparation de la construction de ce dispositif. Nous espérons travailler de concert avec les parties concernées pour faire de la banque d’investissement asiatique pour les infrastructures une plate-forme importante de solidarité, de coopération, de bénéfice mutuel et de recherche conjointe du développement.

 

Q: Pourriez-vous confirmer la visite en Chine d’Aung San Suu Kyi prévue au mois prochain ?

R: Pour le moment, je n’ai pas d’information précise sur la visite en Chine de Madame Aung San Suu Kyi. Mais ce que je peux vous dire, c’est que la Chine est attachée depuis toujours au développement de ses relations de bon voisinage et de coopération amicale avec le Myanmar et que nous avons des contacts et un dialogue excellents avec les différents partis et groupes politiques du Myanmar, y compris la Ligue nationale pour la démocratie, pour promouvoir le développement des relations Chine-Myanmar sur tous les plans.

Q: La situation est instable au Burkina Faso ces derniers temps et le Président burkinabè ayant des liens étroits avec Taiwan a démissionné. Quel est votre commentaire sur la situation dans le pays? La Chine prévoit-elle de se mettre en contact avec le Burkina Faso en vue du rétablissement des relations diplomatiques ?

R: La Chine suit de près l’évolution de la situation au Burkina Faso et a pris note des déclarations de l’ONU et de l’UA sur ce sujet. Nous espérons que les différentes parties burkinabè garderont à l’esprit les intérêts fondamentaux du pays et du peuple et résoudront les divergences par dialogue et consultations pour rétablir rapidement l’ordre et préserver la stabilité et le développement du pays.

Nous nous en tenons depuis toujours aux Cinq Principes de la Coexistence pacifique et au principe d’une seule Chine dans le développement des relations d’amitié et de coopération avec les autres pays du monde. Et nous entendons travailler ensemble avec la partie taiwanaise pour préserver et promouvoir la bonne dynamique de développement pacifique des relations inter-détroit.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés