Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 3 novembre 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/11/03

Sur l'invitation du Président Xi Jinping, le Président des Etats-Unis d'Amérique Barack Obama sera en Chine du 10 au 12 novembre pour participer à la réunion informelle des dirigeants de l'APEC et effectuer une visite d'Etat. Les deux Chefs d'Etat procéderont à des échanges de vues approfondis sur les relations sino-américaines et les grandes questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Sur l'invitation du Président Xi Jinping, le Président des Etats-Unis du Mexique Enrique Pena Nieto viendra en Chine pour participer à la réunion informelle des dirigeants de l'APEC et effectuer une visite d'Etat du 10 au 13 novembre.

Q : Le 30 octobre, l'Instance supérieure indépendante pour les élections a annoncé les résultats préliminaires des élections législatives en Tunisie. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous tenons à exprimer nos félicitations à la Tunisie pour l'organisation réussie des élections de l'Assemblée des représentants du peuple. C'est un nouveau progrès encourageant qu'elle a obtenu dans son processus de transition politique. En tant que pays ami de la Tunisie, la Chine souhaite sincèrement qu'elle puisse réaliser la stabilité durable, la prospérité et le développement.

Q : L'Université de Toronto envisage de publier un rapport disant que des organisations non-gouvernementales canadiennes subissent de cyberattaques chinoises. Comment y réagissez-vous ?

R : Je n'ai pas lu les informations que vous avez évoquées. Sur la cyberattaque, la position du gouvernement chinois est claire et constante. Fermement opposés aux cyberattaques sous toutes les formes, nous les combattons avec détermination. Nous entendons renforcer la coopération avec la communauté internationale pour préserver ensemble la paix, la sécurité, l'ouverture et la coopération dans le cyberespace.

Q : Hier, les régions de Donetsk et de Lugansk, dans l'est de l'Ukraine, ont organisé leurs élections. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Reconnaissez-vous les résultats de ces élections ? A votre avis, ces élections conduisent-elles à l'apaisement de la situation ou à l'escalade de la tension en Ukraine ?

R : La Chine poursuit depuis toujours le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d'autrui et respecte la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Nous espérons que les parties concernées pourront préserver le cessez-le-feu réalisé au prix d'un grand effort, garder le sang-froid et la retenue et bien gérer les divergences concernées par le dialogue et les consultations afin de promouvoir ensemble le règlement politique de la crise.

Q : Hier, un grave attentat suicide à l'explosif a eu lieu à Wagah, près de Lahore au Pakistan, faisant une soixantaine de morts et une centaine de blessés. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous sommes bouleversés par cet incident. La Chine s'oppose à toute forme de terrorisme et condamne vivement cet attentat au Pakistan. Nous exprimons nos profondes condoléances aux victimes et notre sympathie sincère aux blessés et aux familles des victimes. Nous continuerons à soutenir fermement le gouvernement et le peuple pakistanais dans leurs efforts inlassables pour préserver la sécurité et la stabilité dans le pays.

Q : Comment la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB) proposée par la Chine communiquera-t-elle avec la Banque de développement des BRICS créée en juillet dernier ? Quelles sont les significations importantes de ces deux établissements pour la stratégie internationale de la Chine ?

R : Le 24 octobre, 21 pays asiatiques dont la Chine ont signé le mémorandum d'entente sur l'établissement de l'AIIB. L'initiative chinoise de créer l'AIIB a pour but de faire valoir pleinement le potentiel de l'Asie-Pacifique dans la construction des infrastructures et de répondre aux énormes besoins des pays concernés en matière d'investissement et de financement dans les infrastructures. Nous espérons travailler ensemble avec les parties concernées pour démarrer et accomplir au plus tôt les consultations sur les statuts de l'AIIB et élaborer les règles de gestion concernées, de sorte à faire de cet établissement une plate-forme professionnelle et efficace d'investissement et de financement dans les infrastructures permettant de réaliser le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant.

La création de la Banque de développement des BRICS a pour objectif principal d'appuyer la construction des infrastructures et le développement durable dans les pays des BRICS et d'autres pays en développement. L'AIIB se complète avec la Banque de développement des BRICS et les autres banques multilatérales de développement existantes. Elle contribuera à la construction des infrastructures et de l'interconnectivité dans les pays et régions concernés et apportera une force motrice durable à la croissance à long terme dans la région.

Q : Pourquoi la Chine a-t-elle récemment adopté la loi sur le contre-espionnage ?

R : Ce n'est pas une question d'ordre diplomatique. Je vous propose de lire attentivement le discours du Président du Comité permanent de l'APN Zhang Dejiang concernant l'examen et l'adoption de la loi sur le contre-espionnage lors de la 11e session du Comité permanent de la 12e APN. C'est une mesure importante prise par la Chine pour promouvoir sur tous les plans l'Etat de droit.

Q : Ces derniers temps, il y a une augmentation de la pêche illégale du corail rouge par des pêcheurs chinois dans la zone économique exclusive du Japon. Des garde-côtes japonais ont arrêté des pêcheurs chinois. Comment y réagissez-vous ?

R : Toujours très attachée à la protection des espèces de faune et flore marines menacées d'extinction, la Chine demande aux pêcheurs de mener des opérations en mer en vertu de la loi et interdit la pêche illégale du corail rouge. Les services compétents de la Chine continueront à renforcer le contrôle et à veiller à l'application de la loi dans ce domaine. Dans le même temps, nous demandons à la partie japonaise de gérer les questions concernées avec civilité, d'une manière raisonnable, juste, adéquate et en vertu de la loi.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés