Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 23 octobre 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/10/23

La 8e Réunion des hauts fonctionnaires pour la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des Parties en Mer de Chine méridionale (DOC) aura lieu les 28 et 29 octobre prochain à Bangkok, en Thaïlande. Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Liu Zhenmin et de hauts fonctionnaires des Ministères des Affaires étrangères des pays de l'ASEAN y participeront. Cette réunion sera précédée par la 12e réunion du groupe de travail conjoint pour la mise en œuvre de la DOC. Ces réunions seront l'occasion d'engager des discussions approfondies sur la mise en œuvre globale et effective de la DOC et la promotion de la coopération pragmatique en Mer de Chine méridionale ainsi que des consultations sur l'élaboration du « Code de conduite en Mer de Chine méridionale » dans le cadre de la mise en œuvre de la DOC.

Q: Première question, le commandant de la Marine iranienne est en visite en Chine. Veuillez nous en donner des informations. L'accueil du commandant en Chine signifie-t-il un soutien diplomatique de la Chine à l'Iran ? Deuxième question, un haut fonctionnaire onusien des droits de l'homme a exprimé son souhait que la Chine puisse soutenir l'initiative de l'ONU de soumettre la question des droits de l'homme de la RPDC à la Cour pénale internationale. La Chine est-elle pour cette initiative? Quel est votre commentaire là-dessus ?

R: Concernant votre première question, veuillez vous renseigner auprès du Ministère de la Défense nationale.

Concernant votre deuxième question, la Chine préconise depuis toujours qu'il faut traiter les divergences dans le domaine des droits de l'homme sur la base de l'égalité et du respect mutuel et par des dialogues et coopérations constructifs. Soumettre la question des droits de l'homme à la Cour pénale internationale ne contribue nullement à l'amélioration des droits de l'homme dans un pays.

Q: Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a exprimé son souhait de venir en Chine visiter le Tibet et le Xinjiang et d'obtenir la permission de la partie chinoise. Quel est votre commentaire à cet égard ?

R: Le Haut-Commissaire pourra présenter sa demande à la partie chinoise par la voie normale s'il souhaite venir en Chine visiter le Tibet et le Xinjiang. Nous entendons coopérer avec le Haut-Commissaire et son bureau sur la base de l'égalité et du respect mutuel, et nous espérons également qu'il accomplira ses fonctions de manière impartiale et objective.

Q: L'Inde enverra en Chine une délégation pour mener des consultations avec la Chine sur la banque asiatique d'investissement pour les infrastructures. Pourriez-vous nous en donner plus d'informations?

R: Créer une banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB) est une initiative avancée par le Président Xi Jinping en octobre 2013 lors de son entretien avec le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono et lors de la Réunion des leaders économiques de l'APEC. Le Premier Ministre Li Keqiang a ensuite réaffirmé cette proposition dans son allocution lors du 16e Sommet Chine-ASEAN. L'établissement de cette banque a pour objectif de promouvoir le développement économique, la création de richesse et l'interconnectivité des infrastructures en Asie par l'investissement dans les infrastructures et les secteurs productifs. L'AIIB collaborera étroitement avec les autres institutions de développement bilatérales et multilatérales pour développer la coopération et le partenariat dans la région et relever ensemble les défis en matière de développement.

Depuis le début de cette année, la Chine est à l'initiative de nombreuses consultations multilatérales et bilatérales sur l'établissement de l'AIIB. La volonté de la Chine d'appuyer le développement des infrastructures régionales en Asie ainsi que ses actions dans ce sens ont trouvé des échos favorables des différentes parties. Fin septembre, la 5e session de consultations multilatérales sur l'établissement de l'AIIB a eu lieu à Beijing, à laquelle ont participé 21 pays asiatiques, dont l'Inde, qui ont décidé ou ont l'intention de devenir fondateurs de la banque. A l'issue de ces consultations, les différentes parties se sont mises d'accord sur le texte final du projet du Mémorandum sur l'établissement de l'AIIB, et procéderont à sa signature après l'accomplissement des formalités de ratification internes. La Chine sera heureuse de voir les pays ou entités économiques ayant l'intention de devenir fondateurs de l'AIIB, y compris l'Inde, participer à cette initiative et signer le Mémorandum.

Pour plus de détails sur la visite de la délégation indienne en Chine et des consultations sur l'AIIB, je vous propose de vous renseigner auprès du Ministère chinois des Finances.

Q: Selon des sources, récemment, l'armée américaine a transporté un radar en bande X pour l'alerte antimissile à la station de télécommunication militaire américaine de Kyougamisaki, dans la préfecture de Kyoto. Ce radar serait opérationnel d'ici fin de l'année. Quel est votre commentaire sur ce sujet?

R: Le déploiement antimissile par certain pays en Asie-Pacifique en vue de sa sécurité unilatérale ne favorise pas la stabilité et la confiance mutuelle stratégiques dans la région, ni la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est. Une telle action est d'autant plus préoccupante que la situation actuelle dans la région s'avère complexe et délicate. La Chine estime qu'il doit tenir compte de l'intérêt général de la paix et de la stabilité de la région et travailler à préserver la sécurité régionale par des moyens politiques et diplomatiques, au lieu d'agir au détriment de la sécurité d'autrui sous prétexte d'assurer la sécurité régionale.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés