Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 24 septembre 2014 tenue parla porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/09/24

Q : Selon des informations, l'Inde a aujourd'hui réussi à placer une sonde en orbite de Mars, devenant ainsi le premier pays asiatique à réaliser un tel exploit. Avez-vous des commentaires là-dessus ? La Chine et l'Inde vont-elles envisager à l'avenir une coopération dans l'exploration de l'espace extra-atmosphérique ?

R : Nous avons noté cette information, et félicitons l'Inde d'avoir mis avec succès la sonde « Mangalyaan » en orbite de Mars. C'est la fierté de l'Inde, ainsi que de l'Asie. Et c'est un progrès majeur dans l'exploration et l'utilisation pacifiques de l'espace extra-atmosphérique pour l'humanité.

La Chine préconise depuis toujours l'utilisation pacifique de l'espace extra-atmosphérique et soutient la coopération internationale dans ce domaine. Nous estimons que la communauté internationale doit œuvrer ensemble à l'utilisation de l'espace extra-atmosphérique aux fins pacifiques et au maintien de la paix éternelle et du développement durable dans l'espace.

Q : Selon des informations, un bateau de pêche chinois a été saisi par la RPDC. Pouvez-vous le confirmer ?

R : Nous avons noté des informations concernées. La vérification est en cours.

Q : Pourquoi la Chine n'autorise pas Ai Weiwei à quitter le pays pour participer à l'exposition tenue cette semaine à San Francisco, aux Etats-Unis ?

R : Je ne suis pas au courant de cette affaire. La Chine est un Etat de droit. Les autorités chinoises compétentes traitent les dossiers d'entrée et de sortie des citoyens chinois conformément aux lois et règlements pertinents du pays.

Q : Le Département d'Etat américain condamne la peine à perpétuité prononcée par la Chine contre Ilham Tohti. Quelle est votre réaction à cela ?

R : La culpabilité d'Ilham Tohti est bien établie avec des preuves irréfutables. Les détails de son dossier sont déjà rendus publics. Conformément au Code pénal de la République populaire de Chine, les autorités judiciaires chinoises l'ont condamné à perpétuité pour sécession du pays. L'affaire a été examinée dans le respect total de la législation chinoise et les droits d'Ilham Tohti, pleinement garantis.

Certains pays pointent du doigt la Chine sur le dossier d'Ilham Tohti au nom de la « démocratie » et des « droits de l'homme », vont même jusqu'à formuler une demande absurde de sa « libération ». Il s'agit d'une ingérence grossière et arbitraire dans les affaires intérieures et la souveraineté judiciaire de la Chine. Nous exprimons notre vif mécontentement et notre ferme opposition à cet égard. Des démarches solennelles ont déjà été faites auprès des pays concernés. Nous les exhortons à rejeter immédiatement la pratique « deux poids, deux mesures » et à renoncer à cette approche erronée qui consiste à s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine.

Q : Certains comparent Ilham Tohti à Nelson Mandela. Etes-vous d'accord avec ce point de vue ? La condamnation d'Ilham Tohti fait-elle partie du combat mené par la Chine contre le terrorisme ?

R : Comme tout le monde le sait, Nelson Mandela est un héros dans la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud, alors qu'Ilham Tohti est un criminel qui incite à la haine entre différentes ethnies, et condamné pour sécession de l'Etat par la justice chinoise en vertu de la loi. Il n'y a pas de comparaison possible entre eux.

J'aimerais attirer votre attention sur le fait qu'aucun pays dans le monde ne saurait admettre tout propos ou acte incitant à la haine interethnique, à la sécession du pays, à la violence et au terrorisme. J'imagine que c'est aussi le cas pour votre pays sur ce point.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés