Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 9 septembre 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/09/09

Q : Le Président turc Recep Tayyip Erdoğan a dit récemment qu’il y avait des désaccords dans les négociations avec la Chine sur l’achat de systèmes de défense anti-missiles de longue portée et que des négociations étaient aussi en cours avec d’autres fournisseurs. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Ce projet de vente d’armements fait partie de la coopération régulière entre les deux pays. Nous sommes sûrs que la Turquie prendra une décision conforme à ses intérêts.

Q : Le Conseil des Représentants irakien a approuvé hier le nouveau gouvernement formé par Haider al-Abadi et nommé officiellement ce dernier Premier Ministre d’Irak. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

R : La Chine salue la formation du nouveau gouvernement irakien, qui est un progrès important dans le processus de la réconciliation politique du pays. Nous espérons que les différentes parties d’Irak s’uniront davantage pour relever ensemble les défis, faire avancer le processus de réconciliation politique et de reconstruction économique, rétablir au plus tôt la sécurité et l’ordre en Irak, et réaliser la stabilité ainsi que le développement du pays.

La Chine et l’Irak entretiennent des relations amicales. Le gouvernement chinois entend renforcer les échanges avec le nouveau gouvernement irakien pour approfondir régulièrement la coopération pragmatique bilatérale dans divers domaines et faire progresser sans cesse les relations entre les deux pays sur la base de l’égalité, du bénéfice mutuel et du gagnant-gagnant. La Chine continuera également à aider l’Irak dans la mesure de ses possibilités et en tenant compte des besoins de ce pays.

Q : Aujourd’hui, la BBC a diffusé une information sur les travaux de remblayage d’envergure de la Chine en Mer de Chine méridionale. Pourquoi la Chine mène-t-elle ces travaux ?

R : Nous avons répondu plusieurs fois à cette question, et vous devez bien connaître la position chinoise. La Chine a une souveraineté incontestable sur les îles Nansha et leurs eaux adjacentes. Les activités chinoises sur les îlots concernés relèvent de la souveraineté chinoise et sont irréprochables.

Ces travaux sont-ils entrepris à des fins commerciales ou militaires ?

R : A ma connaissance, les travaux concernés ont pour objectif d’améliorer les conditions de travail et de vie sur ces îlots.

Ce sont des îles toutes nouvelles qui sont construites par la Chine, ces travaux de construction ne peuvent donc pas viser à améliorer les conditions de vie des habitants. Quel est le but et l’intention réelle de la Chine ?

R : J’ai déjà répondu à votre question tout à l’heure.

Q : Pourriez-vous nous donner des informations sur la visite en Chine de la conseillère à la sécurité nationale du Président américain Susan Rice ? Quels dirigeants chinois a-t-elle rencontrés ? Quels messages la Chine lui a-t-elle délivrés ? La question d’une prochaine visite en Chine du Président Barack Obama a-t-elle été abordée ?

R : La Conseillère à la sécurité nationale du Président américain Susan Rice est en visite en Chine. Hier, elle s’est entretenu avec le Conseiller d’Etat Yang Jiechi. Et ce matin, elle a rencontré le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi.

Lors de son entretien avec Mme Susan Rice, M. Yang Jiechi a évoqué l’entretien téléphonique entre le Président Xi Jinping et le Président Barack Obama en juillet dernier, à l’issue duquel les deux Chefs d’Etat sont convenus de poursuivre la construction d’un nouveau modèle de relations entre la Chine et les Etats-Unis. Il s’est félicité des résultats importants obtenus lors du 6e tour du Dialogue stratégique et économique et du 5e tour des Consultations de haut niveau sur les échanges humains et culturels entre la Chine et les Etats-Unis. Selon lui, pour la prochaine étape, les deux pays devront mettre en œuvre consciencieusement les consensus importants dégagés entre les deux Chefs d’Etat et travailler à renforcer sans cesse la confiance stratégique mutuelle et la coopération pragmatique dans différents domaines ainsi qu’à gérer adéquatement les divergences et les questions sensibles afin d’assurer que les relations sino-américaines avancent sainement dans une voie de non-conflit, de non-confrontation, de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant. Indiquant que la Chine serait heureuse d’accueillir en novembre le Président Barack Obama en Chine dans le cadre de la Réunion informelle des dirigeants de l’APEC et d’une visite bilatérale, le Conseiller d’Etat Yang a exprimé la disponibilité de la partie chinoise à intensifier les échanges et la coordination avec les Etats-Unis pour assurer le succès de la visite. Il a également appelé les deux parties à travailler ensemble en vue de la réussite des échanges et consultations qui auront lieu dans les semaines à venir.

Lors de sa rencontre avec Mme Susan Rice, M. Wang Yi a exprimé le vœux que la prochaine visite en Chine du Président Barack Obama donne de bons résultats et émette un signal clair et positif pour montrer au monde que la Chine et les Etats-Unis peuvent tout à fait mener une coopération sincère et qu’ensemble ils rendront le monde plus pacifique et plus stable. Il a souligné la nécessité pour les deux pays de renforcer leur coopération pragmatique ainsi que leurs dialogues et coordinations tant dans le cadre bilatéral que sur les affaires régionales et internationales afin de traduire la volonté de développer un nouveau modèle de relations en actions politiques et fruits de coopération concrets.

Soulignant l’importance des relations sino-américaines pour les Etats-Unis, Mme Susan Rice a dit que les Etats-Unis accordaient aux relations avec la Chine une place prioritaire et espéraient poursuivre les dialogues de haut niveau avec la Chine pour des discussions globales et approfondies sur de nombreux dossiers bilatéraux, régionaux et internationaux et la construction d’un nouveau modèle de relations entre les deux grands pays que sont la Chine et les Etats-Unis, ce qui est dans l’intérêt des deux pays, mais aussi de la communauté internationale. Selon elle, le Président Barack Obama sera heureux de venir visiter la Chine en novembre prochain et participer à la Réunion informelle des dirigeants de l’APEC. Convaincue que cette visite marquera un jalon important dans l’évolution des relations sino-américaines, Mme Susan Rice a inscrit son voyage dans une volonté d’approfondir le dialogue et la coordination avec la Chine sur de nombreux dossiers bilatéraux et internationaux et de préparer la prochaine visite du Président Barack Obama. Réitérant que les Etats-Unis se réjouissent de l’émergence d’une Chine pacifique, prospère et durablement stable et qu’ils soutiennent la Chine pour jouer un rôle responsable dans les affaires internationales, elle a dit la volonté de son pays de travailler ensemble avec la Chine à la construction d’un nouveau modèle de relations entre grands pays.

Le Président Xi Jinping recevra Mme Susan Rice un peu plus tard dans l’après-midi. Nous publierons les informations y relatives dès que possible.

Q : Est-ce que Mme Susan Rice a évoqué lors de sa rencontre avec les responsables de l’armée chinoise l’incident entre les avions militaires chinois et américain et les activités de reconnaissance rapprochée des avions militaires américains au large de la côte chinoise ? Et quelle était la position de la Chine sur ces questions ?

R : Ce matin, le Vice-Président de la Commission militaire centrale, le Général Fan Changlong, a rencontré Mme Susan Rice. Pour savoir le déroulement de la rencontre, veuillez attendre la communication officielle du Ministère chinois de la Défense. Je peux toutefois vous dire en principe que développer entre la Chine et les Etats-Unis des relations militaires stables et de bonne qualité est dans l’intérêt des deux pays. L’Asie-Pacifique est la région où les intérêts chinois et américains s’imbriquent le plus étroitement et où les interactions sino-américaines sont les plus nombreuses. Si la Chine et les Etats-Unis veulent construire un nouveau modèle de relations entre grands pays, il faut commencer par cette région. Réaliser entre les deux pays des interactions positives et renforcer leur coopération en Asie-Pacifique revêt une signification importante et positive pour la préservation de la paix et de la stabilité dans cette région. A ce que je sache, l’armée chinoise et l’armée américaine partagent un consensus sur la nécessité de renforcer les échanges et dialogues militaires dans divers domaines et à différents échelons afin d’approfondir la compréhension et la confiance mutuelles et de prévenir les malentendus et les erreurs d’appréciation, et elles sont en étroit contact sur ce point.

Q : Le Vice-Premier Ministre Ma Kai se rendra au Royaume-Uni dans la semaine et rencontrera le Chancelier de l’Échiquier George Osborne. Veuillez nous présenter le programme de sa visite.

R : Du 10 au 16 septembre prochain, le Vice-Premier Ministre du Conseil des Affaires d’Etat Ma Kai se rendra respectivement au Royaume-Uni pour coprésider avec le Chancelier de l’Échiquier George Osborne le 6e dialogue économique et financier sino-britannique et en France pour coprésider avec le Ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin le 2e dialogue économique et financier de haut niveau sino-français.

Durant sa visite au Royaume-Uni, le Vice-Premier Ministre Ma Kai tiendra avec M. George Osborne le 6e dialogue économique et financier sino-britannique. Il rencontrera aussi le Premier Ministre David Cameron et assistera à la Table ronde financière Chine-Royaume-Uni et au Forum sur les investissements conjoints Chine-Royaume-Uni. Placé sous le thème « Promouvoir la croissance commune et le développement inclusif des économies chinoises et britanniques », le 6e dialogue économique et financier sino-britannique sera l’occasion pour les deux parties d’échanger leurs points de vue sur les sujets tels que la situation macroéconomique actuelle et la réforme de la gouvernance économique mondiale, le commerce et les infrastructures, l’investissement et la coopération en matière d’urbanisation, ainsi que la réforme de la réglementation financière et le développement du marché financier.

La Chine espère que le dialogue permettra de bien mettre en œuvre les acquis de la récente visite du Premier Ministre Li Keqiang au Royaume-Uni, d’approfondir la coopération pragmatique dans les domaines de l’investissement et de la finance, d’enrichir le volet économique des relations sino-britanniques et de préserver la dynamique du développement de ces relations.

Q : Selon nos informations, M. Staffan de Mistura, Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Syrie, se rendra en Syrie et dans d’autres pays de la région. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La solution politique est la seule issue réaliste à la crise syrienne. La Chine salue les efforts de médiation de l’Envoyé spécial su Secrétaire général et espère qu’ils donneront une nouvelle impulsion au processus de règlement politique de la question syrienne. Nous appelons les différentes parties et groupes syriens à apporter leur coopération et leur soutien à la médiation de M. Staffan de Mistura, et à montrer de la volonté politique pour relancer le dialogue et les négociations et trouver une voie médiane adaptée à la réalité syrienne et tenant compte des intérêts des différentes parties.

Q : Un référendum sur l’indépendance de l’Écosse se tiendra prochainement, qu’en pensez-vous ? Si l’Écosse devient indépendante et demande à adhérer à l’ONU, la Chine y opposera-t-elle son veto ?

R : Le référendum sur l’indépendance de l’Écosse relève des affaires intérieures du Royaume-Uni, sur lesquelles la Chine ne fait pas de commentaires.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés