Page d'accueil > Porte-parole du MAE
Conférence de presse du 13 juin 2014 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2014/06/13

Q : Quels sont vos commentaires sur la récente tension sécuritaire en Iraq ? Est-ce que les ressortissants et établissements chinois dans ce pays ont été affectés ?

R : Nous suivons de très près la récente situation sécuritaire en Iraq, soutenons le gouvernement iraquien dans ses efforts pour préserver la sécurité et la stabilité dans le pays et espérons voir l'Iraq rétablir au plus tôt la sécurité, la stabilité et l'ordre social.

Le gouvernement chinois accorde une grande importance à la préservation de la sécurité et des droits et intérêts légitimes des ressortissants et établissements chinois en Iraq. L'Ambassade de Chine en Iraq a déjà demandé à la partie iraquienne de prendre des mesures effectives pour garantir la sécurité personnelle des Chinois dans le pays. Le Ministère chinois des Affaires étrangères et l'Ambassade chinoise, vu la récente tension dans ce pays, ont publié un conseil aux voyageurs, recommandant aux citoyens chinois de ne pas s'y rendre pour le moment, et aux ressortissants chinois sur place de suivre de très près la situation sécuritaire, de renforcer les mesures de précaution et de s'éloigner des zones en conflit.

Le Ministère des Affaires étrangères et l'Ambassade de Chine en Iraq continueront à suivre de très près l'évolution de la situation dans ce pays et prendront toutes les mesures nécessaires pour défendre la sécurité ainsi que les droits et intérêts légitimes des ressortissants et établissements chinois.

Q : Des rebelles armés iraquiens ont pris le contrôle de Mossoul et de Tikrit. Que pensez-vous de ce groupe armé ? L'administration américaine a annoncé son soutien à la lutte du gouvernement iraquien contre ce groupe. Quels sont vos commentaires à cet égard ? Et comment voyez-vous l'enlèvement par ces hommes armés d'agents du Consulat de Turquie à Mossoul ?

R : Je vous ai fait clairement part de la position chinoise sur cette question hier. Nous suivons de très près l'actuelle situation sécuritaire en Iraq et condamnons fermement les activités terroristes qui ont visé les représentations diplomatiques et la population civile à Mossoul. La partie concernée doit libérer, immédiatement et sans aucune condition, les otages.

Nous soutenons le gouvernement iraquien dans ses efforts visant à préserver la sécurité et la stabilité du pays. Depuis de longues années, la Chine a accordé à l'Iraq un grand nombre d'aides de différentes formes. Nous entendons continuer à aider le pays dans la mesure du possible et espérons que la sécurité, la stabilité et l'ordre social y seront rétablis dans les meilleurs délais.

Q : Récemment, les Etats-Unis et l'Australie ont conclu un nouvel accord de coopération militaire, permettant à la partie américaine d'envoyer plus de troupes à sa base militaire en Australie. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : L'Asie-Pacifique appartient à tout le monde. La préservation de la paix, de la stabilité et de la prospérité dans la région correspond aux intérêts communs de toutes les parties. Nous espérons que la coopération entre les pays concernés jouera un rôle positif et constructif pour la paix, la stabilité et la prospérité en Asie-Pacifique.

Q : L'ONU tiendra en septembre prochain un sommet sur le changement climatique. Qu'attendez-vous de ce sommet ? Est-ce que la Chine y participera ?

R : Nous saluons l'organisation par l'ONU d'un sommet sur le changement climatique en septembre prochain, estimant que cela favorisera la coopération internationale dans le domaine du changement climatique, permettra de réunir les volontés politiques des différentes parties et contribuera à promouvoir la lutte internationale contre le changement climatique et la réalisation du processus de développement durable. Nous espérons que la communauté internationale pourra saisir les opportunités offertes par ce sommet, continuer à s'en tenir aux principes énoncés dans la CCNUCC, dont celui des « responsabilités communes mais différenciées », trouver un équilibre entre l'atténuation, l'adaptation, le financement et le transfert de technologies, et prêter attention aux problèmes qu'affrontent les pays en développement dans la lutte contre le changement climatique.

La Chine œuvre actuellement pour promouvoir son édification écologique et faire activement face au changement climatique. Nous entendons travailler ensemble avec les autres pays pour contribuer ensemble à la lutte contre le changement climatique.

Q : Le deuxième tour de l'élection présidentielle afghane aura lieu le 14 juin. Quels sont vos commentaires sur ce sujet ?

R : Nous apprécions l'énorme préparation menée par l'organe électoral afghan pour le deuxième tour de l'élection présidentielle et espérons que le scrutin se déroulera dans d'heureuses conditions et jettera une base solide à la réalisation de la paix, de la stabilité et du développement en Afghanistan. Très attachés au développement du partenariat de coopération stratégique sino-afghan, nous entendons travailler ensemble avec les différentes parties concernées pour continuer à soutenir le processus de reconstruction de la paix et de réconciliation nationale en Afghanistan et œuvrer à la paix durable et au développement partagé dans le pays et dans la région.

Q : Un officiel japonais s'est exprimé aujourd'hui sur la « rencontre anormale » des avions militaires chinois et japonais, affirmant que la vidéo et les photos publiées sur Internet par la Chine n'étaient pas ceux que le Japon avait mentionnés dans ses démarches auprès de la partie chinoise, et demandant à celle-ci de retirer la vidéo concernée. Par ailleurs, vous avez affirmé que l'avion japonais n'était qu'à moins de 30 mètres de l'avion chinois, mais le Japon a fait savoir que cela ne correspondait pas du tout à la réalité. Comment y réagissez-vous ?

R : Hier, j'ai déjà présenté clairement la position chinoise sur la soi-disant « rencontre anormale » entre l'avion militaire chinois et l'avion militaire japonais. Le Ministère chinois de la Défense nationale a déjà présenté en détaille ce qui s'était passé et publié la vidéo et les photos concernées. Face à ces preuves irréfutables, la partie japonaise a tout de même tenu de tels propos. Je ne peux le qualifier que d'impudence, de non-sens et de déraison. Nous demandons à la partie japonaise d'arrêter immédiatement toute provocation en acte et en parole.

Recommander à   
  Imprimer
Consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille Tous droits réservés